Portraits

Publié le 23 mai 2017 / par Elsa / Temps de lecture estimé 5 min.

0

Interview de Olga JIMENEZ-NODET, ergothérapeute spécialisée en intégration sensorielle

Olga JIMENEZ-NODET est ergothérapeute spécialisée en intégration sensorielle. Nous l’avons interrogée pour en savoir plus sur son métier et sa spécialité.

Pourriez-vous vous présenter ?

Je suis ergothérapeute colombienne, co-fondatrice d’un centre de thérapies à Bogota, Colombie. Ma vie personnelle m’a conduite à vivre en France. Après avoir validé mon diplôme professionnel en 2011, je me suis installée en libéral, avec la volonté de continuer ma vie professionnelle et de proposer le modèle d’intervention de A. Jean Ayres, en pédiatrie. Je me suis formée à ce modèle d’intégration sensorielle, il y a 18 ans, à l’université de Californie du Sud dont je suis diplômée. Depuis,  j’utilise ce modèle dans mon intervention thérapeutique avec les enfants et je vois les bénéfices que ce modèle apporte aux enfants qui présentent des difficultés dans leur développement et leurs apprentissages.

Présentez-nous votre métier d’ergothérapeute et votre rôle de formatrice.

L’ergothérapeute est un professionnel de la santé. Par son approche, il peut aider l’enfant à planifier et à développer ses capacités d’autocontrôle afin de généraliser et transférer les acquis dans les actes importants de sa vie quotidienne, à l’école, à la maison, dans sa vie sociale et ses loisirs.

Le modèle de A. Jean Ayres s’adapte parfaitement à l’intervention en ergothérapie, vu que l’on intervient sur les déficits par l’intermédiaire du jeu. C’est pour cela que, lorsque l’on m’a proposé le rôle de formatrice, je l’ai accepté avec enthousiasme, et, ensemble, avec ma collègue de formation C. Dufour, nous transmettons, avec passion, ce modèle thérapeutique à des ergothérapeutes diplômées qui interviennent dans des centres, à l’hôpital, ou en cabinet libéral.

Quel type de patient suivez-vous ?

Je reçois des enfants ayant des difficultés d’apprentissage : déficits d’attention, dyspraxie, dysgraphie, TED, troubles de modulation sensoriel, etc…

OLGA

Pour quelles raisons vous êtes-vous spécialisée en intégration sensorielle à la U.S.C (University of Southern California) ?

Au cours de mes études universitaires à Bogota, il m’a été enseigné les différents modèles d’intervention en thérapie, et parmi ces modèles, celui de A. Jean Ayres. Quand j’ai débuté ma carrière professionnelle, j’ai commencé à travailler dans un centre thérapeutique pour enfants porteurs du syndrome autistique, et j’ai rapidement ressenti le besoin d’approfondir le domaine des déficits sensoriels. C’est pour cette raison que je suis partie à Los Angeles et me suis inscrite à l’USC où cette formation est enseignée pendant un semestre de théorie et de pratique.

Sous la direction des élèves de A. Jean Ayres, comme Erna Blanche et Diana Parham, j’ai été formée au modèle d’intervention. Je souhaitais recevoir cette formation directement à la source, de la part des personnes qui connurent et furent formées par A. Jean Ayres. C’est ainsi qu’actuellement j’interviens sur mes patients et que je transmets l’information à mes élèves.

Pouvez-vous nous en dire plus sur ce concept d’intégration sensorielle ?

L’intégration sensorielle est le processus neurologique qui organise les inputs sensoriels issus de l’organisme et de l’environnement, pour permettre d’utiliser le corps efficacement dans l’environnement.

La théorie de l’intégration sensorielle a été proposée par l’ergothérapeute américaine A. Jean Ayres, en 1960 ; ce modèle d’intervention propose l’intervention et le traitement des déficits du processus d’intégration sensorielle qui affectent les apprentissages des enfants.

L’intervention s’effectue, à travers le jeu, avec un matériel thérapeutique spécifique, dans un espace adapté et sûr pour l’enfant. La rééducation a pour but d’intervenir directement sur les difficultés (troubles de modulation sensorielle) qui affectent le comportement de l’enfant et altèrent ses apprentissages au cours de son développement.

NODET

Comment suivre une formation avec vous ?

Les ergothérapeutes intéressés pour suivre la formation sur le thème de l’intégration sensorielle selon Anne Jean Ayres, (A.S.I.), doivent se diriger vers l’Association Nationale Française d’Ergothérapeutes (ANFE) : la formation est dispensée en trois modules sur un an.

Un dernier mot/message à faire passer ?

Le modèle d’intervention thérapeutique de A. Jean Ayres respecte les besoins et les particularités de chaque enfant et s’adapte à tous les enfants quelque soit son handicap.

Contact : olga.nodet@orange.fr

 

Tags: , , , , ,


A propos de l'auteur

Elsa est chargée de communication chez Hop'Toys. Sur ce blog, elle assure la rédaction des portraits et traite des sujets d'actualité.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Revenir en haut ↑