Article écrit le 21 avril 2017, modifié le 23 mai 2019

Voter est un droit fondamental. C’est un geste fort qui place chaque citoyen sur un pied d’égalité ; c’est un geste qui nous inclue, tous, politiquement et socialement au sein de la collectivité et de la citoyenneté. En votant, un individu fait entendre sa voix.  Où en sommes-nous dans la possibilité de voter pour les personnes porteuses de troubles ou handicaps mentaux ? Hop’Toys vous en parle et vous partage quelques solutions.

Voter = être un citoyen comme un autre

Depuis 2007, date de révision de la loi sur la protection juridique, toute personne majeure bénéficiant d’une mesure de tutelle ou de curatelle peut voter.  Il y a néanmoins une restriction exceptionnelle : lorsque le juge des tutelles décide que la personne protégée n’a pas la capacité d’exercer ce droit, celle-ci ne peut voter.

Accessibilité et Compréhension de l’information

Afin de garantir un exercice du droit de vote libre et, ce, sans discrimination et exclusion, il est impératif que les personnes porteuses de troubles ou handicaps mentaux aient accès à toutes les informations nécessaires au choix et au vote. De ce fait, il faut que ces informations leur soient compréhensibles.

Les personnes ayant une déficience intellectuelle peuvent avoir plus de difficultés que les autres à apprendre, comprendre et communiquer. Pour beaucoup, l’information donnée autour des élections est particulièrement complexe. Il existe cependant de nouvelles façons de rendre les choses plus agréables et faciles à comprendre.

Association Lilavie

L’association Lilavie a pour objectif de favoriser l’appartenance à la société et la citoyenneté, le lien sociale et la reconnaissance humaine. Pour ce faire, Lilavie propose des journaux écrits avec des mots simples et des phrases courtes afin que tous puissent lire et comprendre l’actualité. Par ailleurs, l’association met également des supports visuels et vidéos dans une rubrique nommée « L’info, c’est clair ! ». À l’occasion des élections, ils préparent des fiches informatives, mais rendent également accessibles les programmes des différents partis et candidats.

Le FALC

Depuis le 13 mai 2019, le ministère de l’intérieur a proposé la mise en ligne des professions de foi des listes candidates pour les élections européennes. Ces fichiers ont été traduits en langage Facile À Lire et à Comprendre (ou FALC). Avec des phrases courtes, des pictogrammes et une mise en page clarifiée, la Mairie de Paris prévoit d’afficher un contenu explicatif pour détailler les étapes du vote. Par ailleurs, des vidéos pédagogiques en FALC ont également été réalisées – à destination de ces électeurs mais aussi du personnel.

Les différentes étapes du vote : l’infographie

Les différentes étapes du vote, Mairie de Paris


Sources :
Lucie Hennequin, « Européennes: les personnes handicapées mentales pourront voter grâce à ce langage simplifié », Huffpost, 12/05/2019
Lilavie

Caroline est content manager chez Hop'Toys. Sur ce blog, elle assure la rédaction d'article et traite des sujets d'actualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.