Actualités

Publié le 21 avril 2017 / par Caroline / Temps de lecture estimé 3 min.

0

Handicap mental: moi aussi, je vote !

Voter est un droit fondamental pour tout citoyen.  C’est un geste fort qui place chaque citoyen sur un pied d’égalité. En votant, un individu fait entendre sa voix.  Les personnes handicapées intellectuelles sont comme tout le monde.  Elles ont le droit de voter et de faire entendre leur voix.

Voter, c’est être un citoyen comme un autre

Depuis 2007, date de révision de la loi sur la protection juridique, toute personne majeure bénéficiant d’une mesure de tutelle ou de curatelle peut voter.  Une seule restriction : lorsque le juge des tutelles décide que la personne protégée n’a pas la capacité d’exercer ce droit.  Mais c’est une exception.

Accessibilité et Compréhension de l’information

Afin de garantir un exercice du droit de vote libre et sans discrimination, il est impératif que les personnes porteuses de handicap mental aient accès à toutes les informations pour faire leurs choix et voter.  Il faut aussi que cette information leur soit compréhensible.

Les personnes ayant une déficience intellectuelle peuvent avoir plus de difficultés que les autres à apprendre, comprendre et communiquer.  Pour beaucoup, l’information donnée autour des élections apparaît complexe.

Pour rendre accessibles les programmes des candidats aux élections présidentielles, l’association Lilavie diffuse deux numéros spéciaux de ses journaux adaptés en français simplifié. De quoi rendre les élections plus accessibles au handicap mental, mais aussi par exemple, aux personnes âgées atteintes d’Alzheimer. Slogans expliqués, dates importantes, programmes simplifiés… Les promesses des candidats sont passées au crible pour adopter un langage adapté et permettre à tous les citoyens de faire leurs choix.

Lilavie propose également une fiche pédagogique sur le droit de vote, sur comment exprimer son choix et comment voter, en version FALC, Facile À Lire et à Comprendre, avec des mots simples et des dessins, à télécharger ici.

Une fois au bureau de vote : comment fait-on ?

Voici quelques idées pour rendre le bureau de vote accessible ou, du moins, préparer la visite en détaillant, étape par étape, les différents gestes à faire…

Pourquoi ne pas utiliser un langage pictographique comme Makaton pour rendre l’information plus facile à comprendre ?

Chaque étape du vote va pouvoir être détaillée puis montrée visuellement d’une manière claire et compréhensible.

A Haubourdin, dans le Nord, une simulation de vote a été organisée pour les personnes en situation d’handicap mental. Ces personnes  ont ainsi voté pour la première fois pour la plupart, le but étant de les mettre ici en confiance.


Handicap : « Je suis fier de voter »

Pour finir, une petite infographie qui montre les différentes étapes pour voter

 

voter

L’Apajh met à disposition une boîte à outils composée de supports illustrant le parcours de vote des citoyens à télécharger ici.  Pour être accessible au plus grand nombre, ces affichages doivent être positionnés à 160 cm de hauteur.

Tags: , ,


A propos de l'auteur

Caroline est content manager chez Hop'Toys. Sur ce blog, elle assure la rédaction d'article et traite des sujets d'actualité.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Revenir en haut ↑