Le terme épilepsie vient du grec et signifie « attaque, arrêt soudain, prendre par surprise ». Son étymologie met en évidence le caractère imprévisible de cette maladie qui touche près de 60 millions de personnes dans le monde. (Re)Découvrez dans cet article 6 informations à connaître sur l’épilepsie. 

6 informations à connaitre sur l’épilepsie

1/ L’épilepsie est une affection neurologique caractérisée par des décharges excessives des neurones cérébraux dont les causes sont diverses. Elle touche les personnes des deux sexes, de tout rang social, de toute origine et peut commencer à n’importe quel âge de la vie. Elle concerne près de 1 % de la population. En France, cela représente 700 000 personnes.

2/ L’épilepsie se caractérise par des crises récurrentes se manifestant par de brefs épisodes de tremblements involontaires. Les crises généralisées touchent les deux hémisphères du cerveau tandis que les crises partielles sont localisées. Ces dernières peuvent évoluer en crise généralisée.

3/ Selon la région du cerveau touchée par la décharge, les symptômes diffèrent : pertes de connaissance brusques, troubles du comportement, difficultés à parler, à voir ou à entendre, mouvements anormaux, etc.

4/ Il existe 3 grandes catégories d’épilepsie :

  • Les épilepsies idiopathiques. Elles ont généralement pour origine un dérèglement provisoire du cerveau ; elles sont le plus souvent bénignes et disparaissent à la puberté ou lorsque le patient est jeune adulte. Le type le plus courant de cette maladie, concernant six personnes atteintes sur dix, est appelé épilepsie idiopathique; il n’y a alors pas de cause connue.
  • Les épilepsies symptomatiques. Elles ont pour cause identifiée une lésion cérébrale due à une malformation congénitale, des séquelles d’infections fœtales, une mauvaise oxygénation dans les premières minutes de vie, une encéphalite, une méningite, un traumatisme crânien, un AVC (accident vasculaire-cérébral), etc.
  • Les épilepsies cryptogéniques. Lorsque l’origine de la maladie reste introuvable, mais que des antécédents familiaux sont identifiés ou qu’une lésion est suspectée sans pouvoir être formellement vérifiée, on parle d’épilepsies cryptogénétiques. Cette catégorie représente actuellement environ 30 % des cas.

5/ Faire une crise ne signifie pas nécessairement que l’on est épileptique. En effet, l’épilepsie se définit par la répétition des crises, plus ou moins fréquemment et plus ou moins longtemps dans la vie d’un individu. Certaines crises peuvent être uniques et liées à un facteur temporaire: alcool, infection aigüe, trouble ionique, hypoglycémie… On parle alors de crise accidentelle.

6/ Les traitements antiépileptiques ont une efficacité variable mais permettent généralement de limiter les crises. Dans certains cas graves, un régime alimentaire cétogène (très riche en lipides et pauvre en protéines et glucides) peut avoir des effets bénéfiques. Les épilepsies rebelles à tout traitement peuvent justifier une intervention chirurgicale.

Pour plus d’infos : http://www.epilepsie-france.fr/ ou http://www.fondation-epilepsie.fr/

Sensibiliser à l’épilepsie

A l’occasion de la journée internationale de l’épilepsie, les associations telles que Epilepsie France, mènent des campagnes de sensibilisation à la maladie. Découvrez une infographie créée par Hop’Toys pour sensibiliser et informer.

>> A télécharger : L’épilepsie en une infographie

Infographie "Qu'est-ce-que l'épilepsie?"

Article publié le 13 novembre 2014, mis à jour le 8 février 2021.

Elsa est chargée de communication chez Hop'Toys. Sur ce blog, elle assure la rédaction des portraits et traite des sujets d'actualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.