Comment aider les enfants à construire un raisonnement logique ? Qu’est-ce que l’esprit critique ? Pour répondre à cette question, nous avons interviewé Chiara Pastorini, philosophe praticienne depuis de nombreuses années. Elle a notamment créé des ateliers philosophiques aidant les enfants à se forger un esprit critique.

Qu’est-ce qu’on entend exactement par « esprit critique » ? 

En reprenant l’idée de Matthew Lipman, le père fondateur de la philosophie pour enfants pendant les années 1970 aux États-Unis, je dirais que développer son esprit critique c’est penser par et pour soi-même. Les enfants qui participent régulièrement à des discussions philosophiques deviennent de plus en plus autonomes dans leurs raisonnements et se construisent comme sujets en mesure d’élaborer « leur » propre réponse.  

À cette fin, l’animateur de l’atelier guide les enfants par le biais d’un questionnement sans jamais donner sa propre réponse. La neutralité est très importante dans cette pratique ! 

Le but de poser des questions est de faire avancer la discussion tout en travaillant sur certaines compétences de raisonnement.  

  • définir un concept, 
  • formuler des arguments ou des questions philosophiques, 
  • comparer deux hypothèses, 
  • contextualiser, 
  • faire émerger des différences et des ressemblances entre les notions, 
  • catégoriser, 
  • trouver un critère, 
  • expliciter une problématique, etc. 

Une jeune fille écrit au tableau

>> À lire aussi : »Comment développer le sens critique chez les enfants ? »

Les « habilités de pensée »

Lipman parlait d’« habilités de pensée ». Ce terme est une traduction de l’anglais « thinking skills », qui désigne des compétences comme l’habileté à raisonner, à rechercher, à conceptualiser et à organiser l’information, à communiquer, à s’exprimer, à interpréter (à traduire dans son monde à soi le monde de l’autre). 

Michel Tozzi, un des pionniers de la philosophie pour enfants en France, reprend toutes ces habiletés de pensée et en met en évidence trois en particulier : la conceptualisation, la problématisation et l’argumentation 

Mais, comme le soulignait déjà Lipman, qui parlait plutôt de pensée critique (critical thinking), le développement de cette dimension est étroitement lié à deux autres pensées : la pensée attentive (en anglais caring thinking) et la pensée créative (creative thinking), appelée aussi holistique.

La première permet le respect et la qualité d’écoute de l’autre, le respect des règles et des tours de parole, les rebondissements sur ce qui vient d’être dit. La deuxième permet l’apport d’idées nouvelles et originales et la création du lien entre les différentes idées. Un bon développement de l’esprit critique n’est pas possible s’il n’y a pas certaines conditions favorables et s’il n’est pas accompagné de ces deux autres types de pensée. 

Un enfant tient une peluche

>> À découvrir également : des casse-têtes évolutifs pour apprendre réfléchir

Comment développer l’esprit critique ?

Les trois pensées fondamentales, qui ne sont pas indépendantes l’une de l’autre, devraient toujours être présentes dans un atelier de philosophie avec les enfants et composer ensemble une seule pensée, que Lipman définissait comme multidimensionnelle. 

Pour développer l’esprit critique des enfants, on peut donc proposer des ateliers de philosophie ainsi que des jeux de logique, des jeux de construction par exemple. On aidera ainsi les enfants à mieux s’orienter dans leur existence, à se construire en tant qu’êtres humains en mesure de réfléchir et de faire des choix, à se définir en tant qu’acteurs responsables.  

Au niveau des jeux de logique, on peut proposer le Remue-Méninges qui permet de travailler sur la recherche de critères pour les associations de morceaux. En jeux de construction, je pense aux différents arc-en-ciel qui permettent de mettre en ordre les morceaux du plus petit au plus grand.

jeux de logique et de construction

Remue-méninges : C’est un jeu d’assemblage magnétique, un jeu d’encastrement et aussi un casse-tête ! Il faut combiner les pièces en bois pour créer les formes géométriques puis les placer sur le carton de jeu correspondant. En jeu libre, on s’amuse à créer des formes abstraites ou semi-figuratives en assemblant facilement les pièces en bois aimantées.

Arc-en-ciel en silicone pastel : Un grand classique inspiré des pédagogies Montessori et Steiner-Waldorf et adapté pour les plus petits ! Ce set de 12 rayons d’arc-en-ciel aux couleurs pastel ravira bébé. Un jouet polyvalent qui stimulera la créativité de bébé, l’accompagnera dans son développement psychomoteur et pourra même être utilisé comme jouet de dentition ! Grâce à sa matière douce, il pourra expérimenter, jouer et mâcher en toute sécurité. Disponible aussi en couleurs néon ou naturelles et en version 6 rayons.


Chiara Pastorini est philosophe praticienne, animatrice et formatrice en philosophie pour enfants. Elle est aussi chargée de cours consacrés aux « Grands enjeux contemporains » à l’université Paris 9-Dauphine.  

En 2014, elle fonde Les petites Lumières, un projet qui, depuis ses débuts, a initié à la philosophie plus de 15.000 enfants et adolescents ! 

Autrice de plusieurs ouvrages de philosophie, elle a notamment publié la BD Alice et Simon se posent plein de questions (Jungle, 2021), l’étui de cartes Mon atelier philo (Mango, 2021), la BD Les vrais sages sont des rebelles (préface de Charles Pépin, Nathan, 2021), le manuel pour les enseignants de cycles 2 et 3 Une année d’ateliers philo-art (préface de Michel Tozzi, Nathan, 2019). Elle collabore également régulièrement à Philosophie Magazine et conçoit le scénario de la page BD L’atelier philo dans la revue belge Philéas et Autobule. 

Page Facebook : Les petites Lumières.

Alexandra est chargée des partenariats influenceurs et rédactrice d'articles sur le blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.