Apprendre à penser de façon critique est probablement l’une des compétences du 21e siècle dont les enfants auront le plus besoin dans le futur. À l’heure de l’informatisation, de la digitalisation des tâches auparavant effectuées par l’humain, des avancées technologiques toujours plus rapides, les enfants devront en effet s’adapter continuellement à un monde en perpétuel changement et où l’information est partout et facilement accessible. Ils devront être des penseurs critiques capables d’analyser de nouvelles informations, de les comparer et les mettre en comparaison avec d’autres. Ils devront être capables de faire des inférences et d’élaborer des schémas de pensée complexe. Il n’existe pas une seule stratégie pour développer le sens critique des enfants, mais plusieurs façons d’accompagner votre enfant dans le développement de son sens critique un peu plus chaque jour.

Comment développer le sens critique des enfants ?

Poser des questions ouvertes

Lorsque votre enfant vous pose des questions, plutôt que de répondre directement, posez-lui une question en retour ! « Qu’en penses-tu ? Que crois-tu qu’il se passerait ? » Afin d’encourager votre enfant à développer son sens critique, respectez sa réponse même si vous ne la considérez pas comme correcte et continuez à lui poser des questions pour l’amener à développer sa pensée « C’est intéressant, qu’est-ce qui te fait penser ça ? »  ou « Comment est-ce que tu résoudrais ce problème ? » ou encore « Où pourrions-nous chercher plus d’information pour résoudre ce problème ? »

Laisser du temps à votre enfant pour penser

Dans un monde où tout va vite, lorsqu’on pose une question on a tendance à en attendre une réponse immédiate. Or laisser du temps à l’enfant pour réfléchir avant de passer à l’action ou répondre à une question est primordial. Une petite astuce consiste à compter jusqu’à 60 dans sa tête pendant que l’enfant réfléchit avant de parler à nouveau ou de renchérir.

Fournir des occasions de jouer et d’imaginer

C’est lors des moments de jeu, dans un cadre informel, que votre enfant explore la relation de cause à effet. « Qu’est-ce qui va se passer si je mets ce gros cube sur cette grosse tour ? Et si je mets cette boule ? ». Donnez-lui le plus d’occasions possibles de jouer sans directive.

piks 64 pièces

Ne pas intervenir directement lorsque votre enfant rencontre un problème

On le sait, ce n’est pas toujours facile, surtout lorsqu’on est pressé, mais laisser le temps à son enfant de trouver une solution à un problème par lui-même, sans intervenir, c’est lui donner l’opportunité de développer ses compétences de résolution de problème. Et cela commence dès le plus jeune âge ! Lorsque votre bébé tente d’attraper un jouet avec quelques difficultés, laissez-lui le temps d’ajuster ses mouvements, de se mettre dans la position la plus adaptée pour accomplir son geste. Avec les enfants plus âgés, laissez un peu de temps et s’ils ont besoin d’aide, guidez-les en leur posant des questions pour les mettre sur la voie sans résoudre le problème pour eux.

L’accompagner pour développer des hypothèses

Pendant le jeu, encouragez votre enfant à formuler des hypothèses en lui posant des questions telles que « Et si nous mettions ce gros cube sur la tour, que penses-tu qu’il arriverait ? ». Vous pouvez modeler une réponse pour lui montrer comment formuler des hypothèses, par exemple « Je prédis que la tour va s’écrouler, et toi qu’en penses-tu ? »

L’accompagner pour développer différentes solutions

Aidez vos enfants à travailler leur compétence de résolution de problème en les encourageant à formuler différentes solutions. « Quelles autres idées pourrions-nous essayer pour résoudre ce problème ? », « Prenons un instant pour penser à toutes les solutions possibles. »

Bien sûr, vous devez parfois , en tant que parent, prendre le contrôle de la situation. Dans ce cas, verbalisez à haute voix votre propre processus de pensée critique ! De cette manière, votre enfant apprendra également, en vous observant.

enfant qui fait une expérience scientifique avec hypothèse

Pour aller plus loin

Lorsque votre enfant commence à être un peu plus âgé, essayez d’aller plus loin et demandez-lui quelle est sa source d’information, si est-elle fiable et pourquoi. Essayez de l’amener à prendre conscience que son point de vue sur un sujet pourrait être différent de celui d’autres personnes. Vous pourriez par exemple lui demander « Comment les changements climatiques affectent les habitants de la région X ou la région Y ? » Les adolescents vont alors être poussés dans leur raisonnement à envisager ce que d’autres personnes peuvent penser dans une situation donnée et à modifier leur perspective – ce qui est essentiel pour développer des solutions créatives en situation de résolution de problèmes.

Des jeux et jouets pour développer le sens critique

Les jeux incluant une relation de cause à effet

Relation de cause à effet

Causes et effets : 48 grandes cartes photographiques organisées en paires : sur la 1re est présentée une situation, sur la 2nde la suite/la conséquence de cette situation. Conçues pour travailler l’esprit de logique, ces cartes aident également au développement du raisonnement verbal en encourageant la pratique du questionnement. Dès 3 ans.

Et pourquoi ? : ce jeu de cartes met en scène une action illustrée et décomposée en deux parties : la cause et l’effet. En retrouvant les paires, l’enfant s’approprie la relation entre une action et ses répercussions. Dès 4 ans.

jeu de transvasement

Un jeu de transvasement : renverser de l’eau, presser une éponge, remplir des seaux, les vider et recommencer… les enfants adorent les jeux de transvasement qui sont à la fois pour eux une source de plaisir inépuisable et une mine d’apprentissages.
Avec le kitpratik éponges sensorielles, un seau rempli d’eau et un seau vide, on invite l’enfant à se munir d’une éponge et transvaser de l’eau d’un seau à l’autre en la pressant. Pour profiter de tous les apports de cette activité, l’enfant utilisera les différentes éponges du kitpratik qui apportent chacune une sensation tactile différente. Certaines sont rugueuses, granuleuses, d’autres piquent légèrement… D’autres encore sont spongieuses, douces ou cotonneuses. Avec cette activité, l’enfant développe la pensée logique, le lien de cause à effet, les muscles de la main…

Des jeux de construction

Les jeux de construction sont un formidable moyen pour inviter l’enfant à laisser libre cours à son imagination. Plus le jeu sera ouvert, plus l’enfant aura de possibilités d’en imaginer des utilisations.

jeux construction

Jeu d’empilement Monkey blocks :il défie l’équilibre et les lois de la gravité ! Les blocs de ce jeu sont partiellement lestés et permettent de construire des structures impossibles à faire avec des blocs traditionnels. Grâce au livret de challenges, on peut construire plus de 30 modèles ou laisser libre cours à son imagination ! Ce jeu stimule la concentration et la créativité, développe la coordination œil-main et aide à la résolution de problème.

Piks 64 pièces : ce jeu de construction unique se compose de plateaux en bois et de 3 types de cônes en silicone, de taille et de couleur différentes. Les 1001 manières de placer ces plateaux et ces cônes permettent une infinité de possibilités ! Un jeu créé en s’inspirant des recherches pour gérer les troubles de l’attention, de la concentration et de l’hyperactivité (TDAH).

Batibriques : un set composé de 36 briques de construction en carton ultra résistant pour imaginer et édifier de grandes constructions ou des parcours sans cesse renouvelés. Ces briques légères et solides sont très maniables. Elles permettent aux enfants de construire des tours plus hautes qu’eux, et ce, en toute sécurité.

Cubes translucides multicolores par 50 : voilà un jeu de construction qui favorise la créativité et la capacité à penser en 3D. Utilisé sur une table lumineuse, il permet d’explorer les couleurs tout en construisant des édifices au rendu visuel magique.

>> Découvrez tous nos jeux de construction

Des jeux pour développer la compréhension des inférences

jeux inférences

Inférons – Un singe en cavale : un singe s’est échappé de sa cage au zoo et sème la pagaille. Les gardiens doivent tout faire pour le retrouver. Pour l’aider, les joueurs doivent amasser des cartes qui les mèneront à la cachette du fugueur… Ce jeu permet de travailler la réalisation d’inférences simples « Qui ? Où ? Pourquoi ? » sans support visuel, chez les enfants non lecteurs ou lecteurs.

Inférons -Vilain pingouin : un vilain pingouin vient d’arriver sur la banquise et n’y fait que des bêtises. Les garde-côtes doivent vite le retrouver pour lui apprendre les bonnes manières. Pour ce faire, les joueurs doivent amasser des cartes sur leur carnet d’indices en répondant à différentes questions, afin de trouver la cachette du petit rigolo… Ce jeu permet de travailler la réalisation d’inférences et de recherches de solutions, sans support visuel, chez les enfants non lecteurs ou lecteurs.

Inférence en images – But et prédictions : ce jeu de 48 cartes entraîne les enfants à faire des inférences à propos du but d’un personnage, concernant la suite d’un événement (prédiction). Il permet d’enrichir le vocabulaire expressif des verbes et d’améliorer la production de phrases complètes. En jouant, les enfants apprennent à conjuguer les verbes au futur proche ou au futur simple.

>> D’autres solutions pour développer la compréhension des inférences

Des jeux de logique

jeux de logique

Barrière de corail : un jeu magnétique de logique et de réflexion à emmener partout avec soi grâce à son format de poche. Le challenge : placer les coraux de manière à faire apparaître uniquement les poissons illustrés sur l’un des 48 défis à la difficulté progressive. Mais attention, les pièces sont toutes de formes différentes ! Dès 4 ans.

Flex Puzzler : un jeu de logique composé de cubes en plastique de couleurs variées, ajourés et reliés entre eux par un système élastique. Le but est de recomposer des formes imposées, en 2 ou 3D, par une série de défis logiques. Dès 7 ans.

Rush hour modèle standard : faites glisser les véhicules en avant ou en arrière afin de libérer le camion du marchand de glace. Bien entendu, aucun véhicule ne doit être soulevé. Dès 8 ans.

Le robot souris et son labyrinthe : on observe sa souris parcourir le labyrinthe jusqu’au morceau de fromage ! Ce super kit de codage stimule le raisonnement analytique et la logique, développe les compétences de comptage et aide à la résolution de problème.

Finalement, nous pouvons tous améliorer notre esprit critique et celui des personnes qui nous entourent en (se) posant des questions commençant par « pourquoi » et « comment ». Ce type de questions pousse à la réflexion et à sortir des sentiers battus pour trouver des solutions créatives et novatrices et faire de nos enfants des penseurs et décideurs éclairés.

Sources :
Developing critical thinking skills in kids, Brighthorizons.com
Critical thinking is a 21st-century essentual – here’s how to help kids learn it, Ideas.ted.com, 24 avril 2019

Mathilde est coordonnatrice Tiers-Lieu chez Hop'Toys et rédactrice sur ce blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.