Dans la lignée des appareils d’aide à la communication GoTalk 4,9 et 20 cases, voici le GoTalk Express 32. Robuste et disposant d’une excellente qualité sonore, le GoTalk Express 32 est le plus complet.

Découvrez sa fiche technique réalisée par le RNT.

Créé en 1996, le RNT, Réseau Nouvelles Technologies, est un service de l’ Association des Paralyses de France, dont la vocation est de faire connaitre les aides techniques faisant appel aux nouvelles technologies susceptibles d’ aider les personnes en situation de handicap dans leur vie quotidienne.

logo RNT

 

Go Talk Express 32

Go Talk Express 32 – Référence RC236

Boîtier léger en plastique gris foncé, il comporte un clavier de 32 cases avec pictogrammes ou images, un guide doigts, et une poignée. Il est bien que plus grand que ses petits frères, facilement portable à la main, et également accessible avec contacteurs. Il comporte 5 niveaux, ce qui amène le nombre potentiel de messages à 160.
Les grilles en papier se glissent dans une fente à droite sous le guide doigts. Ces fiches en papier distinguent GoTalk des appareils nouvelle génération avec pictogrammes virtuels.
Les deux boutons verts « + » et « lecture » peuvent également servir à enregistrer deux messages importants.

Caractéristiques techniques

  • Taille boîtier : 36 x 25 x 2 cm
  • Taille des cases : 3 x 3 cm
  • Poids : 1,020 kg
  • Piles LR 06
  • Prise casque
  • Accès clavier et Balayage (1 ou 2 contacts)
  • 5 niveaux d’enregistrement
  • 32 messages de 9 secondes par niveau (soit enregistrement total de plus de 26 minutes).

Conception et fabrication
Attainment Company
www.attainmentcompany.com
Le Go Talk Express est commercialisé par la société Hop’Toys.

Description

Le GoTalk Express 32 dispose de 2 modes de fonctionnement et 2 modes d’accès :

  • mode « standard », un message préenregistré est diffusé à l’appui sur une case
  • mode « express » permettant de sélectionner plusieurs messages à combiner entre eux pour composer des phrases complètes et enregistrables (bouton flèche face avant).
  • accès direct clavier
  • accès par « balayage » pour le mode standard et le mode Express.
  • La vitesse de défilement est réglable.

Des LED lumineuses entourent les cases lorsque le message est en cours de diffusion et lors du balayage, ce qui est très aidant pour bien isoler la case.

Pour fabriquer les grilles de pictogrammes, on dessine en toute liberté, on colle des pictogrammes sur les fiches. On peut utiliser le logiciel spécifique (en sus), qui permet d’imprimer des grilles pré formatées aux dimensions des différents Gotalk, avec des pictogrammes importés ou issus de cette base (en majorité des substantifs).

Face arrière : mode d’emploi détaillé, marche – arrêt, standard ou express, emplacement des piles, prises contacteurs (3,5 mm), écouteurs, alimentation, secteur, bouton d’enregistrement.

Utilisation

  • Bouton marche arrêt sur face arrière, inaccessible à l’utilisateur.
  • Sélection mode Standard ou Express, également inaccessible. En mode Express, appuyer sur les cases les unes à la suite des autres jusqu’à 8, puis écouter l’ensemble avec la touche flèche. Ou stocker les phrases en appuyant sur la touche « + ».
  • Enregistrement des messages, quel que soit le niveau : appui sur bouton situé derrière (led rouge), puis sur la touche, en oralisant le message (la led clignote). A la fin, appuyer n’importe où ailleurs puis encore sur la touche « Enr ».
  • Les 5 niveaux sont accessibles avec le bouton vert situé en face avant, qui allume la diode face aux n° de 1 à 5 situés à droite de la poignée.
  • Volume sonore réglable facilement depuis la face avant.

Personnalisation avec les réglages de la grille fonction

Après avoir retiré toutes les grilles de pictogrammes et glissé celle des fonctions (en français), introduire une pointe de stylo dans le petit trou sur la face arrière, ou presser simultanément sur les deux touches haut et bas de la colonne de droite (plus pratique !). Un voyant bleu s’allume alors, et appuyer sur la case à enclencher ou déclencher.
On règle ainsi :

  • Vitesse de balayage (3 niveaux)
  • Bip sonore du balayage
  • Luminosité
  • Mode écouteurs
  • Verrouillage
  • Verrouillage des niveaux
  • Réinitialisation
  • Mode avec retour sonore : Pré messages de guidage (messages de 1,5 sec ou bip).
  • Balayage (4, 8, 16, 32 cases, pas à pas, par carré, carré, par ligne, colonne etc.)

Enregistrement des pré messages

Après réglage de la fonction «retour sonore», deux appuis sur le bouton d’enregistrement (led jaune), puis même procédure que pour l’enregistrement des messages. Le pré message est habituellement beaucoup moins fort que le message.

Les niveaux

Avec ses cinq niveaux, Gotalk a un bon capital de messages disponibles. Les niveaux ne sont cependant pas très accessibles à la personne, puisque ils ne sont indiqués que par une led verte qui fait face à un chiffre, ce qui n’est pas limpide pour beaucoup. De plus, une fois le message émis, la led s’éteint : on ne sait plus sur quel niveau on se trouve… Et on ne peut pas redescendre sur l’échelle des led, on est obligé de monter jusqu’au n° 5 pour revenir au niveau 1… !

Ces niveaux sont donc plutôt à manier par l’accompagnant pour glisser des fiches différentes pour diverses situations ; et non pas une fiche unique utilisable par la personne elle-même, qui fonctionnerait avec une grille fixe et une stratégie d’encodage générale s’appliquant à tous les pictogrammes.
Par exemple :

  • Niv 1 message principal « je veux faire du fauteuil »
  • Niv 2 question sur le même thème, « quand est ce que je fais du fauteuil ?
  • Niv 3 phrase négative, « je ne fais pas de fauteuil »
  • Niv 4 association d’idée, « je suis mal installée »
  • Niv 5 notions de temps, jours, avec des petits codes de couleurs sur chaque touche.

C’est dommage, car la personne n’a que 32 messages simultanément au lieu d’en avoir 5 fois plus. En revanche sur un seul niveau, elle peut accéder à des fonctions intéressantes comme faire l’appel, jouer à un jeu verbal, piloter des actions, ou raconter avec le défilement pas à pas, une journée message après message, dans l’ordre, ce qui est très intéressant pour initier le tour de rôle dialogique.

Conclusion

Le Gotalk, est facile à mettre en place, léger, assez peu onéreux.

Il est indiqué à certaines personnes avec polyhandicap ou « IMOC », avec autisme ou déficience intellectuelle : des personnes, très jeunes, comme initiation à l’utilisation d’un outil de communication alternative, ou plus âgées avec déficience intellectuelle associée à la déficience motrice. D’autant plus si la personne est marchante. Son accès avec contacteur rend possible son utilisation en cas de déficience motrice majeure (si les fonctions cognitives le permettent).

De mon point de vue, la créativité possible engendrée par le dessin manuel éventuel est très intéressante pour rendre l’aide interactive, et rapidement applicable dans une situation particulière : le kiné qui, en cours de séance, décide d’introduire un choix de matériels ou de jeux, peut le faire sur le champ en dessinant au feutre et en enregistrant quelques messages. Il est, dans cette implication, bien intégré dans le projet individuel de communication de la personne, projet géré de façon transdisciplinaire. Gotalk sera également apprécié par les familles qui sauront y programmer des messages de jeux (7 familles, qui est-ce ? etc.) ou autres, facilement enregistrables et modifiables…

Auteur : Élisabeth Nègre
Conseillère technique en communication alternative
APF RNT – Paris ☎ 01 40 78 27 37
elisabeth.cataix-negre@apf.asso.fr

Perrine est chef de projet multimédia chez Hop'Toys. Elle réalise aussi les différentes infographies, illustrations et activités créatives que vous pouvez télécharger gratuitement sur ce blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.