Dossiers

Publié le 29 août 2016 / par Amandine / Temps de lecture estimé 3 min.

0

Quelle est la différence entre inclusion et intégration ?

Depuis plusieurs années nous assistons à une évolution du lexique autour de l’intégration ; le terme d’inclusion vient se substituer de plus en plus à l’intégration. Nous allons tenter ici de vous expliquer quelle est la différence entre intégration et inclusion, tout en vous exposant des projets inspirants de structures œuvrant pour l’inclusion dans le milieu du handicap.

Inclusion / Intégration : quésako ?

Le concept d’inclusion vient du monde anglo-saxons, il est lié aux mouvements des droits humains concernant les personnes porteuses de handicaps. Ces mouvements ont vu le jour et se sont développés dans les années 1660-1970 et ont trouvé des échos, notamment auprès de l’ONU dans plusieurs déclarations entre 1983 et 1992. Le concept d’inclusion met en lumière la place de « plein droit » de toutes les personnes dans la société, quelles que soient leurs caractéristiques.

L’intégration est quant à elle un terme générique majoritairement utilisé dans le domaine du handicap. Cela signifie dans le langage commun l’adaptation d’individus « différents » à un système dits normal. Dans l’inclusion il n’existe pas de groupes de personnes avec ou sans handicap, toutes les personnes présentent des besoins communs et individuels. l’égalité est la différence trouvent leur place, la diversité est la norme.

Comme une image vaut mille mot, voici un schéma appuyant les définitions ci-dessous. Cette image nous montre explicitement la différence entre inclusion et intégration. Ce schéma nous est proposé par l’association TOUPI, qui lutte au quotidien pour l’inclusion.

toupi

3 exemples de projet d’inclusion mené en France et en Europe

integration_Inclusion_Blog

« L’inclusion sociale consiste à faire en sorte que tous les enfants et adultes aient les moyens de participer , de manière égal, en tant que membres valorisés, respectés et contribuant à leur communauté et à la société. »

L’Association montpellierraine les Enfants d’Hélène est un centre de loisirs mixte accueillant tous les enfants de 4 à 12 ans (dans la limite de 31 places), porteurs de handicap (de tout type) ou non. Le volonté de cette association est d’inclure les enfants porteurs de handicap et enfants valides au sein d’un même centre loisirs ouverts à tous.

Au niveau gouvernementale le projet ULIS (unités localisées pour l’inclusion scolaire) est pensé dans le cadre du Projet Personnalisé de Scolarisation de l’élève. Le PPS prévoit les temps de regroupement au sein du dispositif et les temps d’inclusion dans les classes ordinaires. Toute inclusion individuelle fait l’objet d’un projet d’inclusion, avenant au PPS, élaboré par l’enseignant de la CLIS ou du coordonateur de l’ULIS, en étroite concertation avec les enseignants d’accueil, l’élève et sa famille. Pour en savoir plus nous vous conseillons de votre rendre sur le site du éduscol.

Enfin au niveau européen, le nouveau projet Count me In d’ Autisme Europe, a pour but de favoriser l’inclusion sociale des personnes ayant un handicap intellectuel dans le secteur artistique et culturel, en les aidant à trouver des opportunités dans le marché du travail pour des missions nécessitant de l’interaction avec le public.Ce projet est mené en partenariat avec le Musée GAIA au Danemark.

 

Tags: , , , ,


A propos de l'auteur

Alors Amandine Vicente-Biosca, community manager et rédactrice pour le blog Hop'Toys.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Revenir en haut ↑