Aller au cinéma avec son enfant en situation de handicap n’est pas une chose simple. Au premier applaudissement à contre temps, au premier cri ou rire « bizarre », les regards agressifs et les réflexions, ont vite fait de faire sortir de la salle la famille qui avait osé se risquer dans un lieu public avec un enfant, un ado ou un adulte avec un handicap.

Pour lutter contre cette exclusion sociale et permettre un accès aux loisirs culturels pour tous, l’association « Ciné-ma différence » est née en 2005 sous l’impulsion de parents d’enfants ou d’adultes handicapés.

Quels sont les objectifs de Cine-ma Différence?

  • favoriser l’accès aux loisirs et à la culture des personnes en situation de handicap, par le biais du cinéma ainsi que par tout autre biais, domaine ou moyen de culture ou de loisirs.
  • sensibiliser, au niveau local, national et international, sur l’exclusion de fait subie par ces personnes.
  • informer les lieux de culture et de loisirs, ainsi que le public en général, sur les moyens de remédier à cette exclusion.
  • conseiller, assister et former toutes personnes impliquées dans la culture ou les loisirs, afin de mettre en place une véritable accessibilité pour tous.
  • réfléchir, susciter et/ou participer à des recherches et colloques en rapport avec le handicap, et/ou la culture.

 

Comment se passe une séance ?

 

Les séances ont tout d’abord lieu le week-end, à une fréquence régulière, dans des cinémas tout public, avec une salle accessible aux personnes à mobilité réduite.

Parmi les aménagements (pas de bande annonce, lumières éteintes progressivement), il y en a un essentiel à la réussite de la séance : c’est la présence de bénévoles qui accueillent, expliquent, accompagnent, rassurent ; ces derniers n’ont pas besoin d’être des professionnels du handicap ; pour être bénévole à cinéma-différence, il suffit d’être motivé, chaleureux, bienveillant, à l’écoute. Une information est bien entendu dispensée avant la séance aux bénévoles.

Cet accueil chaleureux ont pour conséquence que les séances se déroulent sereinement : L’attention ne se focalise pas sur quelqu’un qui se lève, applaudit, crie ou rit sans raison évidente. Les accompagnants, parents, frères et sœurs, sont détendus et profitent simplement d’un moment de partage d’un loisir ordinaire !

Pour connaître la prochaines séances près de chez vous, cliquez ici pour découvrir leur carte interactive. 

 

Comment rejoindre le réseau ?

 

Pour créer un dispositif local Ciné-ma différence il faut :

  • Être une association de familles de personnes handicapées : association locale (comme Ensemble & Différents à Forcalquier) ou rattachée à une association nationale (comme Autisme Rhône à Lyon), ou une association rassemblant familles et professionnels pour les loisirs (Alpa en Seine-Maritime). Si vous n’êtes pas une association mais un autre type d’organisme (MDPH, Mission handicap, Établissement accueillant des personnes en situation de handicap, Service Culturel, Salle de cinéma,…), Ciné-ma différence peut vous aider à contacter les associations concernées les plus proches afin d’envisager un partenariat.
  • Avoir une bonne connaissance du public que l’on souhaite accueillir, la capacité à s’engager dans la continuité (il ne s’agit pas de séances uniques ou de séances-événements), la capacité à recruter des bénévoles assez stables et à les former à l’accueil de notre public ;
  • Adhérer à l’éthique de la charte Ciné-ma différence et s’engager à la respecter en signant une convention avec Ciné-ma différence.

 

Perrine est chef de projet multimédia chez Hop'Toys. Elle réalise aussi les différentes infographies, illustrations et activités créatives que vous pouvez télécharger gratuitement sur ce blog.

3 Commentaires

  • anne dit :

    Vous voulez rire un peu ? Voila la merveilleuse aventure qui nous est arrivée à la sortie du film  » INTOUCHABLE ». Nous avons voulu emmener QUENTIN notre fils pour le voir, QUENTIN est atteint de multi handicap et est en fauteuil mais sa compréhension est entière. Nous habitons le LANDREAU un petit bourg de Loire Atlantique, la salle la plus proche est au LOROUX BOTTEREAU. La stupéfaction, gros succès (l’excuse…) tout était vendu, l emplacement réservé aux handicapés aussi… a une personne valide!!! un comble non pour un film qui traite du handicap mais pas visible a un enfant handicapé. Autant vous dire la déception immense de mon petit loup et notre colère. A mourir de rire, non?

  • zaza dit :

    Bonjour,

    J’ai eu l’occasion d’emmener mon Florian qui est autiste. C est super, très positif, je conseille de le faire aux parents qui ont des enfants comme le mien.

    Zaza

  • fabienne dit :

    chapeau Hop’Toys : je n’ai même pas encore rédigé l’article que je voulais vous demander de bien vouloir déposer sur le blog et … voilà que tout est déjà là !!! MERCI et rendez-vous le 18 mars, au cinéma NESTOR BURMA à Celleneuve (Montpellier), à 16 heures ; le film sera bientôt connu (un classique de Walt Disney)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.