Le Samedi 28 mars Hop’Toys était présent au Congrès Autisme à Montélimar organisé par l’association Agir pour l’autisme. Au cours de cet événement plusieurs conférences ont été tenues et nous avons décidé de réaliser des synthèses de celles auxquelles nous étions présents.

Titre de la conférence : L’Autisme, qu’est ce que c’est?

Intervenants : Docteur Suzanne Robic 

  • Docteur en neurosciences, elle étudie l’impact d’un environnement imprévisible chez les personnes avec autisme.
  • Journaliste scientifique, elle écrit de nombreux articles de vulgarisation dans : Le Monde de l’Intelligence et La Recherche.
  • Responsable de la recherche scientifique au sein de LearnEnjoy, une société qui propose des outils digitaux éducatifs innovants pour les enfants atteints d’autisme ayant des difficultés d’apprentissage.

Synthèse :

Au cours de cette conférence le docteur Suzanne Robic a abordé les axes suivants:

1) Comprendre la triade autistique, les diversité dans l’autisme et les troubles associés.

2) Conséquences et besoins dans les interactions sociales, les particularités cognitives, la perception et le traitement de l’information, les troubles de la communication.

L’Autisme : histoire, définition et chiffres clés

Petit retour en arrière pour mieux comprendre les troubles du spectre autistique :

  • 1943 : Kanner , un pédopsychiatre américain, décrit pour la première fois l’autisme infantile grâce à l’observation durant 5 ans d’un groupe d’enfant qui ont un désir très fort de solitude et d’absence de changement. Avant cette étude on considérait l’autisme comme étant de la schizophrénie.
  • 1944 : Asperger, psychiatre autrichien,  va décrire en 1944 un groupe de 4 enfants présentant une « psychopathie autistique », c’est à dire : un retrait social,  un intérêt marqué pour certains objets ou sujets et une résistant au changement mais pas d’altération au langage (contrairement au groupe de Kanner).

Pour définir l’autisme le DSM V (ouvrage de référence utilisé par les médecins et docteurs) a définit deux grands familles de symptômes des troubles du spectre de l’autisme :

  • Les troubles des interactions et de la communication sociale, cela peut se traduire par :

– Un déficit dans la réciprocité socio-émotionnelle

– Un déficit dans les comportements de communication non-verbale

– Des déficits dans le développement, le maintien et la compréhension des relations

Concrètement ces troubles peuvent se voir par de l’écholalie ou le fait d’éviter le regard.

  • Les comportements et intérêts répétitifs et stéréotypés, cela peut se traduire pas :

– Des mouvements moteurs, utilisation d’objets ou vocalisation stéréotypés ou répétitifs

– Une insistance sur la similitude, adhérence inflexible à la routine ou schémas ritualisés

– Un intérêt très restreint et figé

– Une réaction inhabituelle aux stimulis sensoriels ou intérêt inhabituel . Concernant les aspects sensoriels de l’environnement, cela concerne entre 69 et 95% des enfants avec TSA et se traduit par une hypo ou hyper-réactivité sensorielle.

Ce même ouvrage nous indique également que les troubles du spectre de l’autisme apparaissent de manière précoce, c’est à dire à partir de 18 mois mais aussi qu’une même catégorie des troubles du spectre de l’autisme peut avoir des profils variés. Une personne avec TSA pour un âge chronologique donné :

– peut être verbale ou non verbale

– peut manifester des stéréotypies ou pas

– peut présenter ou non une déficience intellectuelle

Une prévalence en forte augmentation

La prévalence est une mesure de l’état de santé d’une population à un instant donné. Concernant la prévalence des troubles du spectre de l’autisme on peut constater que la prévalence est en forte augmentation : en 1975 elle était de 1 cas pour 5000 et en 2009 de 1 cas pour 110.

Pourquoi cette très forte augmentation de la prévalence ? plusieurs raisons :

  • Avant il y a des enfants qui auraient été catégorisés comme des enfants avec retard mental et aujourd’hui on les met dans la catégorie des troubles du spectre de l’autisme donc il y a un report de ces enfants qui changent de diagnostic
  • Meilleure connaissance des parents et des cliniciens ce qui va augmenter le taux de diagnostic
  • Un meilleur accès au soin
  • Une augmentation de l’âge des parents

Cependant, il y a encore une grande ignorance du pourquoi de la hausse de la prévalence. Selon les chercheurs 45% des causes de cette prévalence sont inconnus.

Les causes de l’Autisme 

Au cours de la conférence, le docteur Suzanne Robic nous a indiqué qu’il existait des causes biologiques comme la génétique pouvant expliqué certains cas. Cependant, aucune des mutations identifiées n’explique à elle seule plus de quelques cas pour mille ou pour dix mille ! On est vraiment très loin d’avoir identifié le gène ou les gènes qui sont impliqués dans l’autisme.

Il y a également des mécanismes épigénétiques qui entrent en jeu dans l’autisme. Ces mécanismes résultent de l’influence de facteurs environnementaux (alimentation, pollution ou agents chimiques) sur l’expression ou l’activité des gènes.

On comprend que les TSA sont expliqués par des causes génétiques et environnementales qui sont aujourd’hui en très grande partie inconnues.

La seconde partie de la conférence traite des différentes théories cognitives tentant d’expliquer les particularités de fonctionnement dans l’autisme. Cette partie étant plus technique je vous invite à regarder la fin de la conférence sur la vidéo ci-dessous :

est assistante marketing chez Hop'Toys et rédactrice sur ce blog ! :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.