Cléo est une jeune femme de 17 ans, scolarisée en 2ème année de CAP employée de commerce dans un lycée Professionnel et en parallèle en classe ULIS pro, deux après-midi par semaine.  Cléo fait de la natation en sport Adapté, elle est devenue sportive de haut niveau et depuis juillet dernier, championne du Monde. Aujourd’hui nous avons voulu en savoir plus sur son parcours scolaire et sa vie de lycéenne.

Comment s’est passé l’entrée de Cléo à l’école ? Son entrée à la maternelle ? Son parcours à l’école primaire ?

Cléo est entrée à l’école à 2 ans et demi. Elle n’était pas propre, mais ils l’ont accepté car c’était pour eux une « conséquence » du handicap. Cléo a tout de suite été intégrée à la classe, ainsi que dans l’école. Elle avait pleins d’amis, et était souvent invitée aux anniversaire ! Il y avait également beaucoup d’enfants lorsqu’elle fêtait le sien ! Cléo était considérée comme une élève, il n’y avait pas de différences. Les autres élèves l’aidaient lorsqu’elle était en difficulté, pour eux c’était normal.Les enseignants ne voulaient pas faire de demande d’AVS avant son entrée en CP. Ils estimaient que la maternelle servait à apprendre aux enfants à vivre ensemble, à s’entraider, et qu’une AVS l’aurait mise à part des autres. Merci à eux !! Cléo est restée dans l’école du village jusqu’à l’âge de 9 ans. Elle a ensuite changé d’école pour intégrer une CLIS.

Quels ont été les outils nécessaires à sa scolarité ?

Il n’y a pas d’outils nécessaires, il y a juste des « bonnes personnes » comme on aime à les appeler. Ce sont des personnes qui ne jugent pas votre enfant avant de le connaître, qui lui donne ça chance comme aux autres. Ce sont des personnes qui ne ferment pas les portes en vous voyant arriver, mais qui vous disent « bienvenue » ! Nous avons eu la chance de rencontrer beaucoup de « bonnes personnes » qui ont permis à Cléo de bien se construire.

Les adaptations qui ont dû être faites par le corps enseignants ?

 Les enseignants adaptaient les exercices de Cléo. Elle avait toujours sa feuille simplifiée, et faisait le travail en même temps que les autres. Pour elle, il n’y avait pas de différence.

Cléo était suivie par une AVS ?

Cléo a eu une AVS individuelle à partir du CP, et tout le temps du primaire. En CLIS, elle avait une AVS collective.

Comment s’est passé l’entrée au collège de Cléo ?

Cléo était très fière d’entrer au collège. Elle n’a même pas voulu que je l’accompagne le premier jour ! Sa scolarité s’est très bien passée, car elle était entourée de « bonnes personnes » bienveillantes, toujours présente pour l’écouter et la soutenir dans les moments plus difficiles. Cléo a passé son CFG (Certificat de Formation Générale), certificat de fin de collège, et l’a eu du premier coup ! Elle était très fière d’aller chercher son diplôme !

Cléo est aujourd’hui au lycée. Pouvez-vous nous décrire une journée type au lycée ?

 Cléo est aujourd’hui en deuxième année de CAP Employé de commerce. Elle a de grosses journées, mais ne se plaint jamais. Elle adore aller au lycée ! Elle se lève 6h30 pour prendre le bus à 7h20. Elle commence les cours à 8h00 jusqu’à 12h00, puis de 13h25 à 16h25. Après les cours, elle a ses entrainements de natation jusqu’à 18h ou 18h30. Les lundi et vendredi après-midi, Cléo va dans un autre établissement en classe ULIS PRO, pour travailler les matières de base (français, maths…).

Pourquoi avoir choisi une filière profesionnelle ? Cléo a-t-elle également un emploi en apprentissage ?

Cléo adore le contact avec les gens. Au collège, elle devait faire des stages, et elle a découvert le commerce; plus particulièrement la caisse. Elle a adoré et nous a dit que c’est ce qu’elle voulait faire. Donc on la suit dans son projet ! Cléone fait pas d’apprentissage, elle est en lycée professionnel avec des stages en entreprise.

Le rythme de la filière professionnelle est il bien adapté à Cléo ?

Le rythme est parfois lourd pour Cléo qui est fatigable, mais avec le lycée, on a adapté son emploi du temps. Malgré son handicap, Cléo prouve qu’elle peut travailler comme tout le monde.

Quel est sa matière préférée ? Pourquoi ?

Cléo aime beaucoup la caisse, et aussi le français et les maths. Elle a toujours aimé l’école.

Qu’est-ce qui selon vous reste à faire pour plus d’inclusion à l’école ?

Il faut d’abord que les instituteurs, professeurs, cessent d’avoir peur de ce qu’ils ne connaissent pas. Le lycée a ouvert ces portes à Cléo avec des appréhensions, mais surtout une ouverture d’esprit. Aujourd’hui, et aux vues de l’intégration de Cléo, le lycée est devenu « lycée pilote » sur tout le département pour l’intégration des personnes porteuse d’handicap ! C’est une magnifique réussite pour Cléo et pour le Lycée. Chacun apporte quelque chose à l’autre, c’est un magnifique travail d’équipe.

 Pour plus d’inclusion, il faut plus de travail d’équipe: enseignants, parents, élève. Ensemble on est plus fort !!

 

Merci à Cléo et sa maman Alexandra pour cet article !

est chargée des partenariats influenceurs et rédactrice d'articles sur le blog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.