Dossiers UNE-DIS

Publié le 29 décembre 2015 / par Elsa / Temps de lecture estimé 3 min.

0

La discipline positive ou éducation bienveillante

La discipline positive, méthode d’éducation basée sur l’encouragement et la valorisation, a été créée par Jane Nelsen docteur en psychologie aux Etats-Unis. Appelée également éducation bienveillante, la Discipline Positive propose aux parents, aux enseignants et aux éducateurs un ensemble d’outils et une méthode ni permissive ni punitive qui permet de développer chez l’enfant l’auto discipline, le sens des responsabilités, l’autonomie, l’envie d’apprendre, le respect mutuel, etc. Dans cette méthode, l’autorité s’exerce sans soumission, en conciliant fermeté et bienveillance. Les punitions sont ainsi mises de côté car selon Jane Nelsen, elles sont uniquement efficaces à court terme, contrairement aux sanctions qui donnent un sens des responsabilités et du respect des règles. Cette méthode s’appuie sur l’écoute des émotions, l’expression des besoins, la gestion des conflits sans gagnant ni perdant et la coopération.

Pour Isabelle Filliozat, conférencière et formatrice en éducation positive « Derrière une réaction inappropriée se cache un besoin. Nos interprétations guident notre comportement. Il est donc fondamental de mieux comprendre les motivations des enfants. ».

Les objectifs selon Jane Nelsen

  • Aider les enfants à avoir le sentiment d’être connectés et développer le sentiment d’appartenance et d’importance.
  • Se baser sur le respect mutuel et l’encouragement avec à la fois bienveillance et fermeté.
  • Etre efficace à long terme.
  • Enseigner des compétences sociales et des compétences de vie importantes : Le respect, l’attention aux autres, la résolution de problèmes et la coopération ainsi que la capacité à participer à la vie de la famille, de l’école ou de la communauté au sens large.
  • Inviter les enfants à découvrir leurs capacités et développer ainsi leur autonomie et leur estime de soi.

Quelques étapes pour mettre en place cette discipline

  • Instaurer des temps de pause lors de conflit et dans les échanges en famille.
  • Savoir être bienveillant et ferme en fixant les limites en amont. Si vous allez chez des amis, il est conseillé de fixer les règles avant de partir.
  • Etre compréhensif et chercher des solutions. En cas de mauvais notes par exemple, essayer de connaître son ressenti, les raisons de cette note et posez-lui la question « Qu’est-ce qui pourrait t’aider pour la prochaine interrogation ? ».
  • Comprendre le pourquoi des comportements. La méthode parle « d’objectif-mirage » (attirer l’attention, prendre le pouvoir ou sa revanche, confirmer sa croyance d’incapacité) derrière lequel se cache le vrai besoin de l’enfant. Découvrez ici un sujet complet ici.
  • Encourager ses enfants et leur dire « je suis fière de toi », « bravo », etc.
  • Considérer que toutes les erreurs permettent d’avancer et ne pas se décourager !

Pour aller plus loin :

http://www.francetvinfo.fr/education-la-discipline-positive_599007.html

http://www.filliozat.net/

http://www.disciplinepositive.fr/

http://apprendreaeduquer.fr/quelle-difference-punition-sanction-comment-ameliorer-ladhesion-enfants-aux-regles-vie-collective/

Tags: , ,


A propos de l'auteur

Elsa est chargée de communication chez Hop'Toys. Sur ce blog, elle assure la rédaction des portraits et traite des sujets d'actualité.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire *

Revenir en haut ↑