Marina Milicevic, alias @mimiflexi sur Instagram, est enseignante depuis 2014 et maman d’une petite fille de 3 ans. Elle enseigne dans l’Essonne auprès d’enfants en REP. Elle a, depuis le début de sa carrière, rencontré plusieurs élèves/enfants ayant un Haut Potentiel. C’est au bout de quelques années qu’elle s’est rendu compte que les profils étaient très différents et que les idées reçues étaient souvent très loin de la réalité. Vous enseignez et accueillez un élève à Haut Potentiel cette année ? Dans cet article, Marina vous donne ses conseils pour bien démarrer l’année avec un élève HPI (Haut Potentiel Intellectuel).

Qu’est ce qu’un enfant à Haut Potentiel ?

Selon l’AFEP (Association Française pour les Élèves Précoces), un élève à Haut Potentiel c’est « un enfant qui a un rythme de développement intellectuel en avance par rapport aux enfants de son âge et qui présente des aptitudes intellectuelles particulières« .

Que faire en amont de la rentrée scolaire ?

Avant de démarrer l’année scolaire, vous pouvez déjà commencer à vous renseigner sur le profil de votre futur élève. En effet, chaque enfant est unique et il n’existe pas qu’un seul profil. Il est important de :

Conseil n°1

Prendre le temps de discuter avec l’enseignant ou l’enseignante qui accueillait l’enfant dans sa classe l’année précédente. Voici les questions que vous pouvez lui poser :

  • A-t-il des amis ?
  • A-t-il un centre d’intérêt bien précis ou au contraire aime-t-il souvent changer ?
  • Est-il capable de verbaliser lorsqu’une activité l’ennuie ?
  • Est-il capable de verbaliser ses envies ?
  • Est-ce que ça le dérange de faire différemment ? Est-il gêné de ne pas faire comme les autres ?
  • Est-il sensible ? Hypersensible ? Renfermé ? Ouvert ?
  • Dans quel domaine a-t-il des difficultés ?
  • Quelles sont les différenciations qui ont été mises en place ?
  • Aime-t-il faire du tutorat ?
  • Quelle est la position des parents ?

élèves à Haut Potentiel EHP

>> À télécharger aussi : « Infographie EHP : les Élèves à Haut Potentiel ».

Conseil n°2

Récupérer le PPRE (Programme Personnalisé de Réussite Éducative) s’il a été rempli par l’enseignant ou l’enseignante de l’année précédente.

Trouver de bons PPRE

Conseils n°3

Vous rapprocher du/de la psychologue scolaire. En effet, il est fort probable qu’il/elle ait rencontré l’enfant Haut Potentiel et qu’il/elle pourra donc vous donner des pistes ou même des « signaux d’alerte ».

Dans certains cas, c’est le/la psychologue qui a fait passer le WISC (Échelle d’Intelligence de Wechsler) et qui pourra donc vous aiguiller sur le profil. Attention, le secret médical étant important, il/elle ne pourra donc pas vous donner trop de détails. Cela étant, il/elle sera en mesure de vous indiquer quels sont les indices sur lesquels l’élève pourra travailler pour les améliorer et sur lesquels il pourra s’appuyer pour réussir.

Que faire lors de la rentrée scolaire ?

Conseil n°1 : Communiquer avec l’enfant Haut Potentiel pour le sécuriser

Du fait de leur raisonnement, de leurs connaissances de certains concepts, les enfants ayant un Haut Potentiel ont un grand besoin de sécurité. Il est important de rappeler qu’une certaine dyssynchronie existe entre le développement intellectuel et émotionnel. Ils ont certes compris certaines choses que d’ordinaire seuls les adolescents et/ou adultes comprennent, mais ils n’en restent pas moins des enfants.

Il sera donc important de faire comprendre à votre élève que vous prenez en considération ses différents potentiels et les difficultés qui peuvent y être liées, mais que vous ferez en sorte qu’il se sente bien en classe. Vous soulignerez que vous savez ce que vous faites et que, s’il en a besoin, vous serez là pour l’écouter. Enfin, expliquez-lui que vous allez lui proposer des activités différentes qui lui permettront de s’épanouir et d’apprendre à l’école. (plus de détails dans la partie « différencier/individualiser »).

Il ne faut pas laisser de place à l’implicite mais toujours expliciter et verbaliser.

Vous pouvez vous retrouver face à un enfant qui vous donne l’impression de ne pas être concerné mais il est important d’établir ce dialogue car, dans tous les cas, il vous entend.

élèves Haut Potentiel

>> À lire aussi : « Rentrée : accueillir un enfant à besoins spécifiques ».

Conseil n°2 : Rencontrer les parents, vos alliés, pour les rassurer

Ce rendez-vous est le plus important de l’année scolaire. C’est à ce moment-là que vous allez établir une relation avec les parents.

2 cas de figure

Parents 1 : Les parents de J sont inquiets. Leur relation avec l’école est à construire.

Ce sera l’occasion de les rassurer, de leur expliquer que vous avez pris en compte les besoins de leur enfant et que vous allez, avec leur aide, lui donner l’envie de venir à l’école, d’apprendre de nouvelles choses, de s’épanouir … Pour ces parents, chaque début d’année est un nouveau départ, un saut dans l’inconnu et suscite parfois la peur. La peur de se retrouver face à un enseignant qui n’entend pas. Je ne peux malheureusement pas nier la souffrance de ces derniers car elle existe. À nous de leur redonner « foi » en l’école.

Parents 2 : Les parents de S sont confiants. Ils ont une bonne relation avec l’école.

Ce sera l’occasion de consolider le lien avec l’école et d’instaurer une relation de confiance car vous êtes l’enseignant qui prend la suite.

Vous pourrez vous servir de cette co-éducation pour obtenir des pistes et des conseils. Les parents ont un autre regard sur l’enfant qui vous sera bénéfique.

Lors de ce rendez-vous, voici les questions que vous pourrez leur poser :

  • Comment se sent-il depuis qu’il a repris l’école ?
  • Est-il content de venir ?
  • Parle-t-il à la maison de l’école ?
  • Qu’aime-t-il faire à la maison ?
  • Quelle est sa vision de l’école ?
  • A-t-il des activités extra scolaires ?
  • Est-il sensible / hypersensible ?
  • A-t-il des difficultés particulières ?
  • Quelle est sa relation à l’erreur ?
  • A-t-il un ou des centres d’intérêts ?
  • Qu’est-ce qui est motivant pour lui ?
  • Ont-ils des informations, des conseils à vous donner ?
  • Sont-ils inquiets ? Si oui, pourquoi ?
  • N’hésitez pas à leur dire de vous contacter au moindre doute, souci…

élève Haut Potentiel

>> À lire aussi : « Dossier : bien préparer la rentrée ».

Conseil n°3 : Observer l’enfant pour affiner son profil

Pour ce faire, vous pouvez utiliser le PPRE de la DSDEN 78 ou de Dijon qui vous permettra de repérer les spécificités de votre élève. Les premières semaines de classe seront déterminantes. Avant de l’observer, il est intéressant de bien prendre connaissance des documents pour les avoir en tête.

Conseil n°4 : Rencontrer les parents

Je vous invite à rencontrer de nouveau les parents lorsque vous aurez rempli le PPRE pour faire le point et affiner ce dernier.

Différencier et/ou individualiser

Conseil n°1

En pratique, nous avons tendance à alimenter les élèves lorsqu’ils sont très bons en leur ajoutant des exercices supplémentaires :

  • Un élève à Haut Potentiel n’est pas forcément excellent. Lui rajouter des exercices supplémentaires ne sera donc pas une solution.
  • Le fait d’en rajouter peut frustrer l’élève car il peut considérer cela comme une sanction.
  • Certains élèves sont demandeurs. Dans ces cas-là, vous pouvez très bien répondre à leur besoin sans toutefois rester sur cette unique option.

Voici une piste : proposer le même exercice que celui de ses camarades mais en complexifiant le vocabulaire, le texte, les nombres…

Conseil n°2

Le dialogue avec l’élève est primordial. Vous pouvez lui demander quels sont ses centres d’intérêts et orienter les activités vers ces derniers. (lecture, recherche, exposé…).  Certains élèves passeront régulièrement d’un centre d’intérêt à un autre. Il est alors intéressant de fixer des rendez-vous avec l’élève durant lesquels vous ferez le point sur les activités que vous lui avez proposées pour voir si elles lui ont plu ou non. Vous pourrez également voir si ses centres d’intérêts ont évolué. Lors du dialogue, privilégiez les questions fermées car il est parfois difficile pour eux de verbaliser.

rentrée avec un élève HP

>> À lire aussi : « Portrait Anaïs Lucot, adulte THQI ».

Conseil n°3

Vous pouvez proposer à l’élève Haut Potentiel des moments de calme avec de la lecture plaisir. Certains enseignants le proposent déjà au sein de leur classe. Dans ce cas-là, vous pouvez individualiser en lui proposant des créneaux supplémentaires.

Conseil n°4

Lui donner du temps en classe pour faire des recherches, utiliser le numérique, taper un exposé et/ou le préparer sur feuille. Vous pouvez lui demander de proposer à un camarade de l’accompagner dans ses tâches s’il ne souhaite pas être seul.

Conseil n°5

En classe, il peut également travailler sur :

  • Les enquêtes de l’inspecteur Lafouine
  • Résoudre des énigmes de logique
  • Des fichiers de géographie
  • Mots croisés en lien avec l’espace, les sciences, l’histoire et/ou ses centres d’intérêts
  • Des défis calculs
  • Des jeux : « gagne ton papa » ; « perplexus » ; « escape game » …
  • Lui donner l’occasion de créer lui-même des exercices, des problèmes pour la classe…
  • Lui laisser du temps pour lui

Il me paraît important de préciser que toutes ces idées ne conviendront pas forcément à votre élève. Cela dépendra de lui. (trouble, envie, etc.).

gagne ton papa

Gagne ton papa : Un formidable outil pédagogique pour s’initier à la géométrie dans l’espace. En duo, il faut être le plus rapide pour réaliser les figures imposées. En solitaire, il s’agit de trouver un maximum de Pentas.

Perplexus : C’est un casse-tête rond composé d’une bille et de plusieurs parcours possibles. Cette sphère contient différents défis qu’il faut relever les uns à la suite des autres. Ce jeu permet de développer la motricité fine, la précision et la concentration.

>> À lire aussi : « Dyspraxie (ou TDC) à l’école : adaptations pédagogiques ».

Conseil n°6

La mise en place du tutorat.

Selon le profil de votre élève, le tutorat n’aura pas le même objectif.

Votre élève se fait des amis facilement et va vers les autres

Le tutorat aura pour objectif de le faire travailler sur la verbalisation et l’explication des stratégies et/ou de ses raisonnements. C’est une étape qui peut être difficile car, notamment en mathématiques, certaines réponses peuvent leur parvenir comme une image mais ils n’ont pas accès aux différentes étapes de raisonnement qui amènent à cette réponse.

Votre élève est plutôt renfermé et a peu ou pas d’amis

Le tutorat aura pour objectif de lui donner confiance en lui, de l’inciter à aller vers ses camarades, de montrer aux élèves de la classe qu’il peut être une véritable aide et un allié pour les apprentissages. Au fur et à mesure du temps, il est fort probable qu’il puisse se sentir inclus dans le groupe classe.

Conseil n°7

Utiliser un moyen de communication pour favoriser la discussion à la maison. Vous pouvez utiliser un outil tel que Klassroom pour publier des photos sur lesquelles apparaît votre élève. Cela lui permettra d’expliquer le soir à ses parents ce qu’il a fait car les photos lui serviront de déclencheur.

Conseil n°8

Pour les élèves qui ont des difficultés avec le passage à l’écrit, veillez à proposer des temps sur ordinateur, réduire l’écrit, mettre en place des moments dédiés à la copie et à l’écriture.

Conseil n°9

Certains élèves auront besoin de bouger. Permettez-leur de se mouvoir en classe, vous pouvez mettre des élastiques ou des chambres à air sous la table, proposez-leur un ballon, des fidgets


Je suis Marina Milicevic et j’habite dans le 91 en région parisienne. Je suis maman d’une petite fille de 3 ans et j’enseigne dans l’Essonne auprès d’enfants en REP. J’ai, durant mon début de carrière, eu la chance d’enseigner à un enfant Asperger et à trois enfants HP, mais qui avaient 3 profils complètement différents.

Je suis passionnée par ce métier et je suis constamment à la recherche de nouveaux challenges. Voir réussir mes élèves et surtout ceux à besoin éducatif particulier est pour moi la plus belle des récompenses.

La retrouver sur Instagram : @mimiflexi.

Alexandra est chargée des partenariats influenceurs et rédactrice d'articles sur le blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.