Un repas de famille peut sembler interminable pour les enfants : rester à tabler sans se lever, écouter les conversations d’adultes, manger des plats différents… Lorsque l’on a un enfant avec des besoins spécifiques, toutes ces contraintes doivent être prises en compte de manière à offrir des compromis pour le bien-être de tous.  Voici quelques idées…

Votre enfant a des aversions alimentaires

Il peut ne pas aimer certaines textures ou certaines odeurs… ou même la façon dont sont présentés des aliments qui lui semblent bizarres.  Vous pouvez aborder la nouveauté en créant des imagiers, des tableaux visuels ou des carnets de communication sur la thématique de noël et de la nourriture liées aux fêtes de fin d’année.  S’il ne supporte pas certaines textures ou épices, proposez-lui une version du plat qu’il apprécie et ne le forcer pas à goûter ce qu’il y a sur la table.  Les odeurs des plats proposés peuvent également être très incommodantes pour certains enfants.  Il faut vraiment prendre aux sérieux ces aversions et anticiper si besoin en proposant des plats alternatifs.  Le jour de noël n’est pas forcément le meilleur jour pour tenter de nouvelles expériences : il y a déjà tellement de choses à découvrir !

Votre enfant mange très lentement… ou très difficilement

Prévoyez qu’il prenne un peu d’avance sur le repas ou donnez-lui des aliments qu’il pourra manger facilement à la main.  N’hésitez pas à emmener ses propres couverts si leurs manches a été adaptés.  Prévoyez un tapis anti-glisse Dycem pour stabiliser l’assiette ou un anneau ventouse pour y glisser son verre.  Ce sont des aides au repas discrètes qui peuvent aider votre enfant s’il est un peu maladroit !

Votre enfant ne tient pas en place

Ne lui demandez pas de rester à table pendant tout le repas : ce sera difficile pour lui…Et surtout, ce ne sera pas agréable ni pour vous ou les autres convives, ni pour lui !  Prévoyez qu’il mange à son rythme et qu’il aide ensuite l’hôtesse à servir, à aller chercher le pain, etc…  Comme à l’école, vous pouvez aussi opter pour une assise dynamique avec un coussin Dynair, ou plus ludique, sur un gros ballon suisse.

Votre enfant a des stéréotypies, des comportements spécifiques

Si votre enfant est non-verbal, il est probable qu’il communique ses humeurs par des cris, des sons divers, des gestes que vous avez appris à interpréter.  Cependant, ce n’est peut-être pas le cas des autres convives qui ne connaissent pas votre enfant aussi bien que vous.  Ici, il faut être pédagogue et expliquer que ces mimiques ont une signification !

Sébastien est webmaster au sein de la société Hop'Toys. Il est chargé du développement, du référencement et de l'intégrité des sites et des blogs de la société.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.