L’intégration neurosensorielle (INS) peut être définie comme notre capacité à sentir, comprendre, organiser et moduler les informations provenant de notre corps et de son environnement afin d’y apporter une réponse appropriée. Or, cette capacité dépend de l’efficacité avec laquelle notre système nerveux organise les messages que nos sens lui transmettent. Nous avons interrogé plusieurs professionnels à travers l’Europe sur leurs pratiques et les perspectives d’offrent l’INS.

En bref
1970 : Jean Ayres publie « Sensory Integration and the child »
Années 1980-2000 : l’approche en intégration sensorielle se développe aux États-Unis et dans les pays anglosaxons. Elle devient rapidement un cadre de référence pour les ergothérapeutes travaillant en pédiatrie. Aux États-Unis on parle de « Sensory processing disorder » pour désigner l’ensemble des troubles qui s’y réfèrent.
2003 : 1re formation à Paris, à destination des ergothérapeutes
2004 : l’appellation INS est choisie afin de spécifier l’aspect neurologique de l’approche et de la différentier d’approches sensorielles ne reposant pas sur les mêmes principes. Au cours des années suivantes : l’INS s’étend doucement en France par le biais des formations continues, du bouche à oreille, et des ergothérapeutes qui s’installent en libéral. L’accompagnement des enfants présentant des troubles des apprentissages doit se développer face à une demande croissante.
Années 2010 : Internet et les réseaux sociaux permettent aux parents d’être mieux informés. Les neurosciences viennent confirmer les théories de J.Ayres sur l’influence du corps dans les apprentissages et les comportements.

Isabelle Babington, Ergothérapeute

Isabelle Babington est ergothérapeute, elle a exercé en France et aux États-Unis où elle s’est formée à l’intégration neuro-sensorielle (INS). Elle a été la première à enseigner cette approche en France. Cofondatrice de la Meex (Maison des enfants extraordinaires) où elle consulte, coordonne des programmes et forme des professionnels, elle est aussi l’auteure de l’ouvrage L’enfant extraordinaire.

Aujourd’hui l’INS n’est pas encore connue de tous, mais beaucoup de professionnels de la pédiatrie en ont entendu parler. Les ergothérapeutes formés sont plus nombreux et participent à la diffusion de l’approche. La société évolue, comme elle l’a fait aux États-Unis :
les concepts de l’école active, des fidget toys, de l’hypersensibilité et de la surcharge sensorielle, qui viennent de l’INS, se répandent et permettent une plus grande compréhension des troubles.

Continuons !

Perrine est chef de projet multimédia chez Hop'Toys. Elle réalise aussi les différentes infographies, illustrations et activités créatives que vous pouvez télécharger gratuitement sur ce blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.