Épisode 2

Un temps de réflexion

Nous nous posons beaucoup de questions sur la place qu’occupera notre aînée, Claudia, également autiste. L’implication étant très différente de celle d’adopter un animal de compagnie, nous nous accordons deux mois de réflexion, même si nous sommes tous deux partants, afin d’être certains d’aborder le projet en harmonie en tant que parents de deux enfants autistes et en tant que couple. Handi’chiens nous accompagne dans ce processus.
Tous deux forts de notre foi en ce projet, nous remplissons fièrement notre dossier en janvier 2013, puis nous attendons un peu plus d’un an avant de recevoir Handi’chiens chez nous.
claudia et gabrielle -chien d'éveilUne fois notre demande de dossierremplie et renvoyée et après des échanges téléphoniques autour de notre dossier, nous attendons qu’un responsable de l’association se rende à notre domicile pour discuter de l’éventualité deu placement d’un chien d’éveil chez nous, mais aussi afin de mieux connaître Gabrielle et notre famille. Une année s’écoule, une année à concevoir tout notre quotidien avec un chien d’éveil.

Nous imaginons comment faire intervenir un héros quadrupède dans les passages difficiles, dans les temps de jeux, dans les moments de travail, dans les instants familiaux.

Nous planifions une autre organisation au quotidien, des temps dédiés à une vraie vie de chien heureux et libre de gambader sans laisse lorsque notre ami à quatre pattes ne travaillera pas, pour respecter ses besoins, son équilibre, qu’il soit bien dans ses poils pour optimiser au maximum les atouts que le chien aura.

Handi’Chiens représente pour nous l’espoir d’autonomiser Gabrielle, d’améliorer considérablement son bien-être et de faire exister des moments familiaux que l’autisme rend bien trop rares, et souvent impossibles.

L’entretien avec Handi’Chien

Enfin le jour tant attendu de l’entretien à la maison arrive, nous rencontrons Ann, l’éducatrice canine et Sophie Colin, la directrice du centre de Bretagne, accompagnées d’un de leur magnifique golden retrievers, le svelte Haribo.

Gabrielle et Haribo

Puis Gabrielle débarque en trombe dans le salon.
Notre petite tornade s’immobilise, plonge son regard dans celui d’Haribo, caresse son museau, elle semble vouloir communiquer avec lui.

Elle attrape un crayon de couleur, tente de le lui mettre dans la gueule, puis elle le lance !

Gabrielle est bien intrusive face à un Haribo fraîchement arrivé ! Elle est heureuse et sa joie fait la notre !

Échange avec Handi’Chiens

Nous parlons bien sûr de l’association, de l’intérêt du placement d’un chien d’éveil chez nous, de la personnalité du chien qui conviendrait, du déroulement du stage intensif précédant la remise du chien d’éveil par sa famille d’accueil.
Nous évoquons notre investissent de parents dans cette aventure, des fonctionnements que nous avons imaginés, plus particulièrement de mes pensées autour de notre projet au quotidien, de la place une pourrait occuper Claudia, la grande soeur de Gabrielle, également autiste.
Nous nous sentons sur la même longueur d’onde que l’association, en terme du respect de l’éducation que le chien d’assistance a reçue, sur un plan humain, éducatif, sur notre perception du quotidien, sur notre autorité que nous exerçons naturellement en douceur.

Nous avons coordonné toute une équipe autour du projet de Gabrielle.

Le pédopsychiatre, l’orthophoniste, l’enseignante déférente de la MDPH (maison départementale des personnes handicapées) et le centre de loisirs proposent des aménagements à la maison, en sortie ludo-éducatives, à l’école, toujours en ma présence.
L’orthophoniste propose des séances à la maison pour travailler en contexte les intonations des commandes auxquelles le chien répond.

Portrait du chien d’éveil « idéal » pour notre famille

Nous tentons de brosser un portrait idéal du chien d’éveil qui nous serait destiné.
Pour notre Gabrielle, nous souhaitons qu’il soit plus dynamique que calme afin de la sortir de ses doux rêves et de la stimuler.
Nous l’espérons très joueur , nous n’avons pas peur qu’une joie s’empare de notre petit monde et monte crescendo, puisque Gabrielle a une bonne réponse lorsque nous l’aidons à retrouver son calme.

chien d'éveil et chatPour Claudia, nous ne souhaitons pas un chien d’alerte : notre aînée garde de ses troubles autistiques l’angoisse des bruits soudains, les aboiements la paniqueraient.
Sans compter que nous vivons avec quatre chats qui frappent à la porte pour entrer dans la maison, ce qui est assez régulier, nous pensons qu’un chien d’alerte aboierait trop fréquemment et mettraient mal à l’aise nos félins câlins. Bien sûr, nous espérons un chien habitué à la compagnie des chats qui sont très proches notre fille aînée.

Nous souhaitons que le chien nous accompagne en promenades et en mer quand il ne travaille pas auprès de Gabrielle, tout en privilégiant deux balades quotidiennes avec Gabrielle afin que le chien associe ce moment agréable à sa petite maîtresse.

Après cet entretien, le désir d’obtenir un chien d’éveil pour Gabrielle est encore plus présent et furieusement nécessaire.
Dans la moindre de nos sorties, dans le moindre besoin de Gabrielle, nous la voyons et nous nous voyons accompagnés d’un quadrupède super héros.

L’attente

chien d'éveilNotre dossier est maintenant complété et en passage de commission. Nous saurons s’il sera accepté dans les deux mois à venir.
Nous avons déterminé avec Handi’chiens un rôle sur mesure pour Claudia dans les interactions qu’elle pourrait avoir, ce rôle lui siérait à merveille ! En effet Claudia est très intéressée par l’accompagnement de sa sœur et a hâte de créer des jeux et des parcours moteurs pour observer sa petite sœur et son chien ramper, sauter, marcher doucement ou très vite…

Alors nous osons y croire, nous parlons encore plus du projet entre nous, toutefois conscients de la difficulté de trouver un tel chien dans les mois à venir.
Il faut trouver le bon chien pour Gabrielle, il deviendra sa “moitié” à quatre pattes, avec des qualités particulières sur la stimulation, cela prend du temps il n’y a pas toujours de chien destiné à l’éveil sur la promotion en cours à la grande école.

Peut être qu’il y a un chien pour Gabrielle dans la promotion de cette année ? Ou devrons-nous attendre une année supplémentaire pour trouver notre perle rare ?
Qu’importe le temps si le résultat est la promesse d’une vie nouvelle pour Gabrielle. Nous sommes prêts à attendre.

Mais au préalable, il faut surtout que notre dossier soit accepté.
Plus les jours passent, plus nous sommes tendus, dans l’attente d’un coup de fil.

L’annonce

Puis, le téléphone sonne. Ne reconnaissant pas le numéro j’hésite à décrocher, je rentre d’une séance de kinésithérapie éprouvante pour Gabrielle, une journée tout à fait à l’image des dernières semaines écoulées.
Je décroche. C’est Ann, l’éducatrice canine. Cerise sur le gâteau : deux chiens correspondent à notre profil, prêts pour le stage de mai ! Seulement trois mois à attendre avant que notre rêve se réalise !
Afin que l’éducatrice canine évalue quel chien correspond le mieux aux besoins de Gabrielle et de notre famille nous accompagnerons notre cadette sur le site d’Handi’chiens Bretagne.

Merci à Emilie, maman de Gabrielle pour son témoignage ! Découvrez son blog Notre Bohème sur le quotidien de Gabrielle et Claudia et le jour où G&G sur Gabrielle et Guinée.

[one_half][button size=large style=round color=blue align=none url=http://www.bloghoptoys.fr/le-carnet-de-gabrielle-et-guinee-debut-dune-epopee]Episode 1 – Gabrielle et Guinée[/button][/one_half]

[one_half_last][button size=large style=round color=blue align=none url=http://www.bloghoptoys.fr/le-carnet-de-gabrielle-et-guinee-la-1ere-rencontre]Episode 3 – Gabrielle et Guinée[/button][/one_half_last]

Sébastien est webmaster au sein de la société Hop'Toys. Il est chargé du développement, du référencement et de l'intégrité des sites et des blogs de la société.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.