Connaissez-vous le métier de psychomotricien ? Quels sont ses champs d’intervention et comment intervient-il/ elle et auprès de qui ? Pour mieux comprendre cette profession aux multiples facettes, Hop’Toys vous propose son infographie. Et si vous exercez ce passionnant métier, n’oubliez pas que sur le site Hop’Toys, une rubrique vous est consacrée. 

Il est vrai que la psychomotricité est une thérapie aux multiples facettes, qui prend à la fois en compte le corps, le psychisme et l’affectif et amène le professionnel·le à utiliser de nombreuses ressources, de nombreuses techniques pour traiter les troubles psychiques lies à des troubles corporels… et inversement.

Qui peut faire appel à un·e psychomotricien·e

Les psychomotriciens et psychomotriciennes interviennent auprès :

  • des bébés pour stimuler les capacités de communication et le développement psychomoteur.
  • des enfants pour évaluer et rééduquer les troubles psychomoteurs (liés à la motricité, la latéralité, l’espace, le temps, la régulation émotionnelle…).
  • les adolescents pour favoriser la confiance en soi et l’acceptation des modifications psychiques et corporelles.
  • des adultes et personnes âgées pour maintenir et stimuler les compétences motrices, cognitives et relationnelles en cas de nécessité.

Ils / Elles interviennent aussi pour certains handicaps :

  • retard psychomoteur
  • handicap mental ou physique
  • maladies dégénératives
  • trouble du développement des coordinations (dyspraxie)
  • Autisme
  • Alzheimer

psychomotricien

>> À lire aussi : « Le travail de psychomotricien en UEMA ».

Quelques chiffres clés sur cette profession

  • Il faut 3 années d’études pour obtenir le diplôme d’État de psychomotricien
  • Il existe 15 écoles en France pour se former
  • 85% sont des femmes
  • 130 000, c’est le nombre de psychomotricien en 2020.

Télécharger l’infographie sur le métier de psychomotricien :

Infographie psychomotricien


1 x A4 en pdf

Découvrez notre rubrique « Psychomotricité »

5 Commentaires

  • Daniel-Le Borgne dit :

    Intéressante cette infographie, et utile à transmettre, diffuser…
    J’y aurais ajouté, dans la rubrique des handicaps, le handicap psychique… Les patients de psychiatrie ne se retrouvent pas dans les autres types de handicap…

  • D'Ignazio dit :

    Bonjour Amandine,

    Je vous remercie pour cette publication mais souhaite discuter d’un détail rectificatif avec vous. C’est la raison pour laquelle je viens de vous envoyer un mail par le biais « contactez-nous » du site, en précisant votre nom en objet.

    Cordialement,

    Aurélien D’Ignazio

  • Perichon Bourgault dit :

    Bonjour, je vous remercie de cette infographie qui va permettre d’expliquer au plus grand nombre le métier du psychomotricien. Nous sommes nombreux à trouver votre démarche très intéréssante.
    Cependant nous souhaiterions svp faire quelques remarques notamment concernant les médiateurs utilisés même si ceux cités ne sont que des exemples, cela ne reflete pas du tout la majorité de nos pratiques.
    La magie peut effectivement être utilisée mais très rarement même si notre collègue Aurélien d’Ignazio la maîtrise extrêmement bien.
    Pourriez vous plutôt parler du jeu, de l’expression corporelle, de la sensori-motricité?

    Nous vous remercions d’avance

  • Amandine dit :

    Bonjour,

    Nous vous remercions pour vos compliments sur notre infographie. Nous avons réalisé les changements sur les différents médiateurs pour une meilleure compréhension de votre métier.
    Bien cordialement,
    l’équipe Hop’Toys.

  • Perrac dit :

    J ajouterais aussi la relaxation et arts plastiques

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.