Le mercredi 19 septembre 2021, nous avons organisé un atelier en ligne de découverte de la zoothérapie. Pour nous présenter cette forme de thérapie alternative, nous avons reçu François Beiger, zoothérapeute et fondateur de l’Institut Français de Zoothérapie. Retour sur ce live, que vous pouvez aussi (re)visionner en replay !

La zoothérapie

La zoothérapie est un soin alternatif non médicamenteux, qui se pratique à l’aide d’un animal médiateur. L’animal doit être choisi et formé, tout comme le professionnel qui veut faire de la médiation, qu’il s’agisse d’un professionnel de santé, du social ou de l’enseignement spécialisé.

Elle s’adresse à un public large, vaste : personnes âgées en EHPAD, personnes en situation de handicap mental, avec autisme, ayant des troubles de l’apprentissage, Haut Potentiel. On compte également des enfants avec des problèmes sociaux, qui subissent du harcèlement scolaire, des personnes en burn-out, etc.

Les bienfaits de la zoothérapie

Les résultats de la zoothérapie sont positifs. Ils sont parfois minimes au début, mais présents. L’Institut Français de Zoothérapie (IFZ) travaille avec des échelles d’évaluation. Chaque patient est suivi avec ces échelles. Les programmes établis ont des objectifs précis, à très long terme. Un suivi, des réunions, du partage entre les différents professionnels impliqués sont nécessaires. Il est aussi important d’inviter, d’inclure les parents.

Une séance en zoothérapie

Il n’y a pas de méthodologie. Chaque personne est différente, donc il n’y a pas de méthode unique. Le socle commun, c’est l’animal. La séance se déroule selon les besoins de la personne, selon son handicap. Quant aux objectifs, ils sont mis en place par le professionnel formé, en synergie avec les autres professionnels.

Chacun a son programme. Les 3 ou 4 premières séances, qui durent en moyenne 20 minutes pour une personne âgée et 1h pour les enfants et adolescents, sont consacrées à la présentation de l’animal, l’acceptation de sa présence. C’est une approche d’observation à la réaction de la personne face à l’animal. Le professionnel doit être patient et inventif, car il est souvent face à des situations auxquelles on ne pensait pas.

Les animaux

L’animal devient un médiateur. Il doit appartenir au professionnel et doit être éduqué à cela, par son propriétaire de préférence. Parmi les animaux, on compte les chiens, les équidés, mais aussi les cochons d’Inde ! Il est nécessaire que l’animal n’ait pas peur, qu’il ne reste pas dans son coin, à observer de loin. Il doit aussi s’habituer à des mouvements brusques, que les personnes ne contrôlent pas forcément.

Comment l’animal peut apporter de la confiance en soi ?

L’éducation de l’animal est très importante. Si le propriétaire de l’animal demande à son chien de s’asseoir, il s’assied. Si la personne suivie en zoothérapie lui intime cet ordre et qu’il ne s’assied pas, elle va se sentir « pas capable ». Elle peut se sentir frustrée et cela ne va pas l’aider à gagner en confiance. La personne va se dévaloriser. Alors que, si l’animal a été éduqué pour répondre à un ordre donné par une autre personne que son maître, lorsque la personne suivie demandera au chien de s’asseoir et qu’il obéit, cela lui permettra de prendre confiance en elle. Le professionnel en zoothérapie peut également renforcer ce sentiment en félicitant la personne.

Un enfant enlace un chien

Parents et professionnels

L’Institut français de Zoothérapie (IFZ) accueille des aides-soignants et aides-soignantes, des psychiatres, des orthophonistes, des psychologues, etc. Ils ont tous un projet. C’est l’établissement où ils évoluent qui peut demander un projet, par exemple. François Beiger se déplace pour les aider à développer la médiation par l’animal et réalise également des audits. Il existe aussi des formations en intra, mais il s’agit alors de quelque chose de plus léger, une initiation.

L’IFZ accepte également des parents d’enfants avec des besoins spécifiques, des parents d’adolescents qui ont des moments de pression, d’amertume également. Il est aussi possible d’intégrer les séances de zoothérapie à la maison.

Pour les professionnels qui souhaitent lancer un projet, quels seraient les conseils à mettre en place ?

Ça passe par la formation. Pour être certifié, la rédaction d’un mémoire est nécessaire. Ce mémoire, c’est leur projet. Une fois celui-ci validé, la personne peut le présenter à sa direction, pour le réaliser.

Les centres d’accueil en zoothérapie

Lancé il y a trois ans, ce concept se développe de plus en plus. On en compte aujourd’hui 35 en France. François Beiger donne l’exemple d’une ergothérapeute, propriétaire d’une maison avec des chevaux. Les animaux sont donc dans un environnement qu’ils connaissent, dans leur repaire. Sa maison peut devenir un centre d’accueil. Ce type de lieu accueille des résidents, des parents, des personnes âgées.

Pour François Beiger, développer des lieux d’accueil où l’on fait de la médiation par l’animal, c’est l’avenir de la zoothérapie.

>> Découvrez les centres d’accueil en zoothérapie en France

Les outils Hop’Toys

François Beiger a sélectionné quelques outils qu’il utilise dans l’exercice de cette thérapie alternative. En voici un exemple :

Des coussins tactiles

Coussins multisensoriels texturés : 8 paires de coussins en diverses matières, couleurs et textures pour développer la discrimination tactile. Chaque paire offre une expérience tactile distincte grâce aux différents tissus et niveaux de rembourrage.

Coussins multisensoriels proprioceptifs : 8 coussins en coton de différents poids, couleurs et textures pour développer les sens. Chaque coussin offre une expérience tactile et sonore distincte grâce au contenu divers des sacs : sable, gravier plus ou moins fin, etc.

Découvrez toute la sélection autour de la zoothérapie

Le replay du live

Vous avez manqué le live sur la zoothérapie ? Pas de panique, vous pouvez le regarder juste ici !

Céline est assistante communication chez Hop'Toys.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.