Le port du masque brouille considérablement la compréhension des expressions faciales, pour les jeunes enfants, mais aussi pour les personnes porteuses de troubles du spectre de l’autisme. Voici quelques activités pour les aider à acquérir de nouvelles compétences sociales face à des personnes portant un masque.

Trois activités très simples à réaliser

1. Introduire le masque en milieu familial avant que l’enfant ou la personne avec TSA n’y soit confronté(e) dans un contexte social élargi. Il est important de montrer que tout le monde peut porter un masque même les membres de la famille, cela rassurera. Pourquoi ne pas faire par étapes : d’abord, le porter quelques minutes chaque jour, puis passer à une heure dans la journée.

2. Dédramatiser avec des jeux de type « cache-cache ». On met le masque, on l’enlève… « Coucou, je suis là ! » On ancre l’idée que même dernière le masque, il s’agit de la même personne.

3. Mettre un masque et jouer à faire deviner son expression en jouant sur ses sourcils. « Et là, est-ce que je souris ou est-ce que je suis contrarié·e ? » Faire la même expression avec et sans masque. N’hésitez pas à vous entraîner avec le livre « Les yeux qui parlent » de @ManonDonneLaSource qui permet de décrypter les émotions en ne voyant qu’une partie du visage.

Utiliser des jeux et jouets pour encore plus d’activités

4. Faire mettre un masque à l’enfant et l’inviter à explorer devant le miroir différentes expressions faciales en lui demandant de reproduire des photos d’imagiers des émotions.

kit des émotions

Kit des émotions : 264 cartes pour les personnes ayant des difficultés à comprendre leurs propres émotions (et celles des autres) ou décrire leurs sentiments. Point de départ pour explorer les émotions. Illustrations en couleurs et en noir et blanc. Livré avec un livret pédagogique et 4 miroirs pour découvrir, explorer ses propres expressions faciales. Dès 3 ans.

5. Faire des Memory et des jeux de paires des émotions avec des cartes imagiers. Sur l’une, coller un bout de post-it sur le bas du visage pour apprendre à l’enfant à reconnaître les expressions et les émotions, même avec une part du visage cachée.

6. Jouer à des jeux de mimes pour s’entraîner à déchiffrer le langage corporel. Le faire avec et sans masque. Par exemple, avec le jeu Pantomime ci-dessous !

Le pantomime pour jouer autour des émotions

Pantomime : Un jeu de mime où les enfants doivent symboliser par des grimaces ou des mimiques ce que représentent les cartes. Un jeu sans paroles qui déclenche de sacrés fous rires garantis ! Livré dans une très belle boîte métallique pour l’emporter partout, très facilement, sans rien perdre et sans rien casser. Dès 4 ans.

7. Utiliser des imagiers des émotions montrant des personnages dans des contextes différents afin de travailler l’inférence et le déchiffrage des postures corporelles.

imagiers

Imagier photos émotions : Un imagier conçu pour aider les enfants à développer des compétences émotionnelles favorisant le bien-être affectif. 3 séries d’images : 42 photos/scènes pour identifier émotions et gradation, 10 photos sur fond blanc et 8 cartes pictos symbolisant la gradation. Livré avec guide pédagogique, des activités variées : du tri, des associations de photos, du récit, du mime, du dessin… Dès 3 ans.

Émotions – Colorcards : La clarté des situations émotionnelles illustrées dans cette série de cartes favorise la compréhension des sentiments des autres. Elles permettent une approche souple et une variété d’interprétations et de réponses personnelles. 3 grands thèmes : les individus, les situations difficiles et les situations agréables. 48 cartes. Dès 3 ans.

8. S’aider de la poupée des émotions pour aborder les différentes expressions du visage en se concentrant plus précisément sur l’expression donnée par les sourcils. Faire porter un masque à la poupée et utiliser les cartes de mémo pour faire retrouver la bonne expression.

9. Toujours avec la poupée des émotions, raconter une histoire mettant en scène des moments forts en émotions, en utilisant la poupée comme protagoniste. Modifier son expression faciale en fonction de l’histoire.

La poupée des émotions

Poupée émotions : un compagnon pour encourager les enfants à exprimer facilement leurs sentiments et aider les autres à comprendre comment ils se sentent. Chaque élément expressif de son visage existe en plusieurs versions, équipées d’un scratch, afin de transformer l’expression faciale de la peluche. Livré avec des cartes guide illustrées. Dim 30 x 17 cm. Dès 3 ans.

10. Utiliser des produits ludiques qui transforment la voix pour communiquer l’idée que même si la voix n’est pas tout à fait la même, il s’agit de la même personne. Entraîner l’enfant à être dans une écoute active pour déchiffrer ce que la personne dit même si sa voix est modifiée.

modificateur de voix

Le mégaphone : lorsque vous parlez dans ce mégaphone, votre voix se transforme en voix de robot, en voix d’enfant, ou même en voix d’extra-terrestre ! Un outil ludique très efficace pour encourager la vocalisation et la prononciation.

>> Lire aussi : Masques comment faciliter la communication

Article publié le 12 mai 2020, mis à jour le 24 août 2020

  •  
  •  
  •  
  • 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.