La chambre sensorielle est un espace de détente et de relaxation. Elle permet de se ressourcer, de se recentrer, de se retrouver, mais aussi d’explorer de nouvelles choses. Elle est idéale pour les enfants et permet de répondre aux spécificités sensorielles. Ainsi, on leur permet d’avoir un véritable cocon où ils peuvent se ressourcer. Aujourd’hui, nous vous proposons 10 conseils pour créer et agencer une chambre sensorielle calmante !

Pourquoi une chambre sensorielle ?

Les enfants ont besoin de se sentir en sécurité, de se sentir bien dans leur chambre. La chambre, c’est l’endroit où l’enfant peut être seul, où il va se construire. C’est son terrain de jeu, d’imagination. La chambre de l’enfant laisse transparaître sa personnalité, ce qu’il aime, mais c’est aussi là où il dormira, se reposera et se ressourcera. L’idée d’une chambre sensorielle, c’est de pouvoir lui permettre d’avoir sa chambre comme un lieu de détente, de bien-être tout en prenant en compte ses préférences sensorielles.

Une chambre sensorielle va permettre à l’enfant de développer sa créativité, son imagination, sa confiance en soi, son autonomie, sa motricité fine et bien d’autres choses. Mais pour créer une chambre sensorielle calmante, il faut prendre en compte plusieurs éléments.

1. Choisir des couleurs apaisantes

Les couleurs affectent nos émotions et notre ressenti, c’est un fait. Elles ont un impact profond sur comment on fonctionne et réagit. Les couleurs peuvent être utilisées pour calmer les enfants. Certaines couleurs ont un effet calmant, apaisant et d’autres stimulant, excitant. Par exemple, les couleurs bleues, violettes et vert clair sont associées à la sérénité, au calme et à la détente. Chez certains enfants, notamment ceux sur le spectre de l’autisme, les couleurs ont un impact aussi profond que celui que peuvent avoir les sons, les odeurs et textures, etc. Privilégiez donc de telles couleurs pour créer une chambre sensorielle calmante.

Chambre sensorielle calme et couleur apaisantes

>> À lire aussi : Créer une chambre sensorielle à la maison 

2. Choisir un éclairage adapté

Tout comme la couleur, l’éclairage d’une pièce a un fort impact sur notre ressenti, nos émotions. Une pièce peu éclairée grâce à des lumières jaunes sera stressante par exemple. C’est pourquoi, il est important de bien réfléchir aux choix de l’éclairage de la chambre sensorielle de votre enfant. Les enfants sont fascinés par tous les objets lumineux, et ce, dès le plus jeune âge. La diffusion des lumières doit cependant être douce, tamisée et proposer des changements de chromatiques progressifs afin d’apaiser ou de stimuler juste ce qu’il faut.

Vous pouvez aussi créer un espace de rêves et d’exploration avec des jouets lumineux tels que le projecteur galaxie, pour embellir les murs d’un beau ciel étoilé ! Idéal pour une expérience multisensorielle, ce genre de luminaire coloré émerveillera les enfants et aidera à la relaxation.

Projecteur galaxie : Ce projecteur transforme instantanément une pièce en ciel étoilé pour un effet spectaculaire ! Il projette sur tous les murs une animation d’étoiles se déplaçant ou statiques et de nuages galactiques. Idéal pour créer une ambiance propice à la relaxation dans un espace multisensoriel.

3. Des assises confortables

Pensez à un endroit moelleux pour se reposer, le lit est certes un endroit de repos, mais la position assise sur un lit n’est bien souvent pas agréable. Ainsi, les assises sont un point important à prendre en compte. Un siège actif comme un tabouret Tilo, une chaise à balles ou des assises Wobbel permettront à votre enfant de bouger ou de se balancer tout en étant assis. S’il apprécie les balancements, vous pouvez choisir d’accrocher un hamac au plafond de sa chambre. Avec ces assises, votre enfant pourra se ressourcer, lire un livre, écouter de la musique, profiter des effets lumineux d’un projecteur…

Accessoires pour chambre sensorielle calmante

Tabouret tilo : Ces tabourets sont les champions de l’assise dynamique ! Leur base est subtilement arrondie pour permettre un mouvement perpétuel de la personne assise dessus. Permet de maintenir l’attention tout en offrant l’opportunité de bouger. Idéal pour les enfants ayant des troubles de l’attention avec ou sans hyperactivité.

Pouf fauteuil : Ce pouf en forme de fauteuil est très confortable. Ses milliers de fines billes assurent un maintien irréprochable. Vous pouvez en mettre plusieurs à la suite et créer ainsi une banquette. Sa housse résistante et waterproof est traitée anti-UV.

Wobbel Big Up : Comme les autres produits de la marque, il n’a pas vraiment de fonction précise. Le Wobbel Big Up peut devenir balançoire, cabane, siège, pont… On peut s’y allonger dedans, l’utiliser comme cheval à bascule, y cacher ses jouets… Les possibilités sont infinies !

4. On organise !

Une chambre bien rangée et bien organisée, ça aide à dormir et ça permet de ne pas encombrer l’esprit ! Le désordre risque bien souvent de perturber un enfant autiste, il faut alors organiser la chambre et permettre des rangements optimisés pour pouvoir poser tout ce que l’enfant utilise. Il faut penser à des rangements faciles d’accès pour l’enfant et clairement étiquetés pour aider à garder la même organisation.

Gardez à portée de main ce qui est le plus fréquemment utilisé : jouets, livres, matériel scolaire, mais aussi les vêtements et ses objets sensoriels préférés.

Rangements et orgnisation d'une chambre

5. Un coin de temps calme

Le but d’une chambre sensorielle calme, comme l’indique le nom, c’est de procurer un endroit propice au calme et à la concentration. Vous pouvez ainsi aménager un coin de sa chambre comme lieu de temps calme. Par exemple avec une cabane espace noir (si vous avez la place). Mais le coin de temps calme, ça peut aussi être juste une zone de sa chambre, avec son pouf ou assise avec des choses autour. Ajoutez-y des coussins, tapis et peluches selon l’âge de l’enfant pour créer un endroit chaleureux.

En permettant à l’enfant de se retirer et de se calmer seul, on lui donne l’opportunité d’apprendre à gérer ses émotions. Il fait donc un pas de plus vers l’autonomie.

Un coin de temps calme

>> À télécharger : Affiche « J’ai besoin de me calmer »

6. On prépare le lit

On passe environ un tiers de notre vie à dormir, autant avoir un lieu de sommeil idéal et adapté pour passer des nuits confortables non ? Pour préparer le lit comme endroit sensoriel, il y a plusieurs idées possibles. Tout d’abord, le confort du matelas est important. Vérifiez si la literie est bien adaptée, au besoin, changez-la. Vous pouvez aussi penser aux couvertures lestées pour l’aider à se ressourcer. Nous vous conseillons de demander l’avis d’un professionnel de santé concernant son utilisation avec votre enfant.

Bien dormir et se reposer

Couverture lestée : Lorsqu’on les pose sur soi, ces couvertures lestées apportent une sensation de calme en stimulant le sens proprioceptif. Elles s’intègrent ainsi dans les thérapies d’intégration sensorielles. Les milliers de petites billes sont réparties de manière homogène sur toute la surface pour plus de confort.

Draps ajustés pour compression : Un drap qui s’enfile comme une chaussette sur le matelas pour assurer une tenue au plus près du corps lorsqu’on s’y glisse. Idéal pour tous ceux qui ont besoin d’une légère stimulation proprioceptive pour se sentir bien et s’endormir plus facilement.

7. Des activités lumineuses

La chambre, c’est aussi un endroit où l’on se repose, mais aussi où l’on joue, où l’on s’amuse. On peut s’amuser tout en étant calme, voire même jouer pour se calmer. Il existe en effet plusieurs jeux et activités sensorielles qui peuvent aider à se calmer, à explorer et découvrir. Des activités sensorielles avec par exemple la table lumineuse peuvent être très intéressantes. La surface est illuminée de manière homogène et avec beaucoup d’intensité. Avec elle, on stimule les sens, on développe la motricité fine et plus encore !

La Magic Light

>> À lire aussi : 7 approches sensorielles avec la Magic Light

8. On fait attention au son

Les bruits et sons autour de nous peuvent autant être bénéfiques que complètement dérangeants, voire stressants. Il faudra donc faire attention aux sons que peuvent produire les objets de la chambre, mais aussi ceux de l’environnement pour assurer une bonne chambre sensorielle calmante. L’ouïe des jeunes enfants reste très fragile et il faut y faire très attention. Vous pouvez par exemple proposer un isolement sensoriel propice à la relaxation grâce à un casque antibruit.

Casque anti bruit chambre sensorielle calmante

Casque antibruit enfant : Ce casque antibruit est spécialement conçu pour les enfants et atténue jusqu’à 25 dB du bruit ambiant. Idéal pour les enfants hypersensibles aux bruits et les enfants avec hyperacousie, car il atténue les bruits parasites du quotidien. Léger et pliable, vous pouvez l’emporter facilement partout dans le petit sac de rangement personnalisable inclus. Ajustable et confortable grâce à la doublure douce. Votre enfant pourra l’utiliser pendant plusieurs années grâce au bandeau réglable.

9. Pensez au sol

Le sol de la chambre ne doit pas être négligé, après tout, votre enfant sera quasiment constamment en contact avec le sol quand il sera dans sa chambre. Pensez-donc à lui faire tester différentes idées selon ses préférences sensorielles. Vous pouvez choisir des plaques de parquet, le parquet simple risquant de créer trop de bruit. S’il préfère les surfaces douces, les moquettes par dalle peuvent être privilégiées, mais préférez les motifs unis, pour éviter les trompe-l’œil où l’enfant pourrait voir des trous ou bosses au sol et risquerait de se blesser.

Le sol et les textures pour une chambre sensorielle

10. On complète avec quelques fidgets et jeux sensoriels

Pour agrémenter la chambre, ajoutez des jeux et activités sensoriels qui éveilleront sa curiosité, son désir d’expérimenter. En variant les expériences sensorielles et en permettant d’y avoir accès facilement, l’enfant pourra aller pour se couper des différents stimuli, apprendre à gérer ses émotions et s’autoréguler. Coussins, peluches, balles sensorielles, les possibilités sont infinies sur ce point-là ! Pour ce qui est des fidgets, sélectionnez les fidgets adaptés à ses besoins selon ses habitudes (triturer, mâchouiller, jouer avec les mains…).

On complète avec quelques fidgets et jeux sensoriels.

Doudou sensoriel hibou : Une peluche ultra douce au toucher qui joue 8 sons apaisants pour accompagner l’endormissement ou apaiser les enfants. Un capteur sonore automatique (désactivable) permet de déclencher les sons au moindre bruit de l’enfant.

Megaballe chevelue par 6 : Cette balle sensorielle a une texture surprenante : elle est malléable et douce au toucher mais aussi chatouilleuse grâce aux multiples picots souples qui la recouvrent.

Coussin nœud : On adore glisser les mains entre le nœud de ce coussin au toucher de velours ! On ressent alors une douce pression contre ses doigts, on se sent bien, rassuré, comme dans un cocon. Et si on y cachait un petit jouet juste pour le plaisir de farfouiller ?

Envie de faire une chambre sensorielle calme pour votre enfant, que pensez-vous de ces 10 conseils ? En avez-vous d’autres ? Racontez-nous vos retours et idées dans les commentaires ! 

Découvrez notre sélection Aménager des environnements pour l’autorégulation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.