Depuis quelques semaines, le masque est obligatoire dans les restaurants, les rues et quartiers très fréquentés, et comme vous le savez, à l’école, au travail… Le masque est vraiment devenu l’accessoire incontournable de cette Rentrée 2020 ! Et il faut en prendre bien soin pour qu’il garde sa fonction principale : nous protéger et protéger les autres contre ce satané virus… Pour éviter de confondre vos masques avec ceux des autres membres de votre famille, pour ne pas mélanger les propres, des sales et pour ne surtout pas l’oublier en partant de la maison (sous peine de ne pas pouvoir entrer au collège ou au lycée, de ne pouvoir prendre les transports…), voici nos 10 idées pour gérer le masque chez soi et dans nos lieux de vie.

Le masque : pour se protéger soi… et protéger les autres !

En plus des gestes barrières comme le lavage de mains drastique et régulier, l’éternuement dans son coude, le maintien d’une distance physique d’au moins 1,5 mètre avec nos interlocuteurs, le masque fait désormais partie de notre quotidien. Mais pourquoi porter un masque ? Et bien, la transmission de la COVID-19 se fait par les gouttelettes que l’on projette lorsqu’on respire ou que l’on parle. Avec le masque, ces gouttelettes ne sont pas propulsées sur autrui ou une surface et on protège ainsi notre entourage.

Rappelez-vous : on peut être porteur sain, c’est-à-dire ne présenter aucun symptôme et pourtant avoir contracté le virus. Le meilleur moyen de se protéger et de protéger sa famille, ses grands-parents, ses frères et sœurs, ses copains, peut-être porteurs d’un handicap, d’une maladie, qui les rend plus vulnérables à la Covid, c’est de porter son masque !

Encore faut-il que celui-ci soit propre, soit changé régulièrement et ne soit pas confondu avec celui des membres de sa famille…

Un père qui met un masque à son enfant

>> À lire aussi : Masque : comment faciliter la communication ?

1. Personnalisez votre masque

Si toute les membres de la famille ont les mêmes masques, parce que tous en ont reçu du Conseil régional, départemental ou de la Ville, il va falloir les personnaliser ! Agrémentez le vôtre avec un petit point de couleur au feutre ou en cousant un petit fil de couleur dessus. Ainsi, chaque membre aura son repère visuel et ne pourra confondre son masque avec celui de son petit frère par exemple. Quoi qu’il en soit, n’oubliez pas : un masque en tissu, ça se porte 4 heures maxi et ça se lave ensuite à 60°.

2. Rangez-le dans une pochette à masque

Parce qu’il faut absolument éviter que son masque tombe par terre, traîne sur la table ou au fond de son sac, Hop’Toys vous a concocté une petite pochette à masque de toute beauté. Choisissez parmi nos 30 modèles proposés et constituez à l’aide du patron fourni une petite pochette pour chaque membre de la famille. À glisser dans la poche avant de son sac à dos, dans son sac à main ou même à l’arrière d’une poche de pantalon ! Colorées et personnalisables, ces petites pochettes seront idéales pour que les masques des parents comme des ados restent vraiment protecteurs !

Pochette à masque

>> À télécharger : 30 pochettes pratiques pour ranger son masque !

3. Gardez-en un de secours

Ayez toujours un masque de secours sur vous ! En effet, l’usage du masque n’est pas encore bien ancré en tant qu’habitude du quotidien. Et, oubli ou acte manqué ;-), on a une fâcheuse tendance à l’oublier en quittant la maison… Alors, pour éviter de se retrouver sans masque et de devoir retourner à la case départ en plein milieu de la journée (et parceque pour entrer en pharmacie ou magasin pour en racheter un, il en faut un !) on met un masque de secours dans une pochette,et hop, on le glisse dans son sac, son cartable.

4. Lavez-les régulièrement ou jetez-les individuellement

Selon les recommandations de l’Afnor, les masques en tissu doivent être lavés après 4 heures d’utilisation en moyenne. À 60° pour un cycle de 30 minutes avec une lessive classique. Ceux qui choisissent de porter un masque jetable (moins écolo tout de même, rappelons-le) devront prévoir une poubelle spéciale pour vos masques. Une fois les masques usagés et pour éviter la transmission du virus, on les enferme dans un petit sac en plastique que l’on referme soigneusement avant de le jeter directement dans sa poubelle de cuisine.

5. Respectez le temps d’utilisation

La durée d’utilisation des masques en tissu peut varier. Mais l’Afnor préconise de changer son masque toutes les 4 heures. Il est essentiel de l’enlever également lorsqu’il est trop humide. On jettera son masque en tissu après 20 utilisations ou dès que l’on constatera que le tissu s’abîme à force de le laver. Les masques jetables, rappelons-le sont à jeter 😉 dans un sac en plastique fermé, après une utilisation de la même durée environ.

6. Séparez vos masques sales des propres

« Est-ce que je l’ai déjà mis celui-là ? » « Est-ce qu’il est bien propre ? »Difficile de s’y retrouver à la maison lorsqu’on a plusieurs masques en tissu si on ne pense pas à les ranger. Alors, pour éviter de se tromper, on se fait un stock de masques propres dans un petit sac près de la porte d’entrée et on met directement les masques sales au panier de linge sale que l’on referme en rentrant. Aucun risque de confusion !

>> À télécharger : Ados : haut les masques !

7. Accrochez une affiche « Rappel » près de la porte d’entrée

Pour éviter d’oublier votre masque en sortant de la maison, collez la petite affichette « Rappel » que vous a préparée Hop’Toys sur, ou à proximité de, la porte d’entrée. Pour soi, comme lorsque son pré-ado part tout seul à l’école, ce sera bien pratique d’avoir un petit mémo visuel pour nous rappeler : Ai-je bien mon masque ? mes clés ? ma gourde d’eau ? Alors, go !

Télécharger gratuitement notre affichette Rappel : 

2 Affiches Ai-je bien...


Deux affiches à imprimer sur du papier A4.

8. Sachez quand l’enlever

Porter son masque toute la journée peut entraîner une gêne respiratoire, des maux de tête et n’est tout simplement pas très agréable on le sait. Aussi, si, vraiment vous avez besoin de respirer sans masque un petit moment, faites attention à l’endroit où vous vous trouvez pour le retirer. On ne l’enlève pas aux toilettes du collège ! Même si on est bien caché, c’est justement dans ce genre d’endroits exigus et fermés qu’il serait embêtant de projeter une gouttelette, un postillon sur la poignée.

9. Sachez l’accompagner

Le masque est obligatoire, mais n’oubliez pas ses 2 compagnons de route : une gourde ou bouteille d’eau surtout pour les plus petits et du gel hydroalcoolique ! Pourquoi la bouteille d’eau ? La plupart des écoles la recommandent pour éviter que les petits qui ne savent pas encore bien boire dans leurs mains ne portent leurs lèvres au robinet du lavabo de l’école.

>> À télécharger : les bons points des gestes barrières

10. Relativiser

Le masque, c’est contraignant, désagréable, ça peut donner des maux de tête, ça oblige à parler plus fort ce qui fatigue les cordes vocales, on a du mal à reconnaître ses élèves ou des connaissances dans la rue. Certes ! Mais pensons aux soignants qui ont dû porter masques, visières et blouses de protection (quand ce n’était pas des sacs poubelles) H 24 quand les urgences réanimation étaient saturées. Et relativisons ! Ça ne durera qu’un temps, un temps pour apprendre à penser et à protéger les plus fragiles, un temps pour faire un petit effort pour la collectivité.

Et vous, avez-vous mis en place des petites astuces pour faciliter le port et la gestion du masque à la maison ? On attend vos idées en commentaires !

Alexandra est chargée des partenariats influenceurs et rédactrice d'articles sur le blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.