Le temps est une notion abstraite qui nécessite une élaboration cognitive et une éducation.

Sa compréhension n’est pas innée même si notre cerveau perçoit inconsciemment un rythme lié à notre environnement, notamment la lumière, que l’on appelle le rythme circadien.
La difficulté réside dans le fait que le temps n’est perçu par aucun sens. Il n’a pas de réel « récepteur ». Les enfants y sont donc un peu perdus puisqu’ils ne peuvent pas le ressentir avec leur corps.

dv533 dv532dv532-2
 le synopte enfant – DV532 ((horaire de lever 7 h, horaire de coucher 21 h)  le synopte adulte – DV533 (horaire de lever 6h30-7h, horaire de coucher 22h30).
Horloge équipée d’un mouvement à quartz fonctionnant avec une pile LR06 (non fournie).
Plateau en bois dim. 36 x 36 cm.

Comment aider les enfants ?

Afin d’appréhender le temps, les enfants ont besoin de repères tangibles tout au long de la journée. Ce sont les synchroniseurs ou donneurs de temps. Ces synchroniseurs peuvent être des évènements quotidiens comme les repas, le rituel du coucher, le bain… Ce sont alors des rythmes sociaux. Ces évènements tangibles permettent aux enfants de se situer dans le temps.

CONSEIL : CREER L’HISTOIRE DE SA JOURNEE
Afin de visualiser l’enchaînement de ses synchronisateurs, il est intéressant de créer des représentations graphiques de ceux-ci. Cela peut-être des pictogrammes, des photos, des illustrations, des cartes imagières symbolisant les différents évènements qui ponctuent la journée des enfants. En visualisant l’enchaînement des évènements, un enfant voit ce qui se passe et quand. L’enfant peut voir « l’histoire de sa journée » et peut prédire ce qui va se passer.
Des outils comme le Time Timer, mais aussi les sabliers, permettent de matérialiser visuellement une durée et donc de la rendre observable et quantifiable par un sens, la vue et accessoirement le toucher.
dv613 ma104
le planning semaine – DV613 ma semaine – MA104

Un apprentissage progressif

La première notion temporelle à travailler est la différence entre le jour et la nuit. Puis viennent la conscience d’autres unités temporelles comme la semaine, les mois, les saisons, les années… Plus l’unité temporelle est importante, plus elle est abstraite.

A SAVOIR : le vécu temporel d’une unité de temps d’un enfant de 3 ans est différent de celui d’un adulte de 30 ans. Ainsi 1 an représentent 1/3 de la vie d’un enfant de trois enfants alors qu’il ne représente que 1/30ème de l’adulte déjà cité. Une année paraîtra donc beaucoup plus longue à l’enfant qu’à l’adulte !

Cependant, l’apprentissage du temps passe par des pré-requis comme la compréhension de la notion AVANT/APRES. Qu’est ce qui se passe d’abord ? Qu’arrive-t-il ensuite ? Les historiettes imagées sont une mine d’or pour travailler les notions temporelles de bases. De cette compréhension, découle la construction mentale de notions comme hier, aujourd’hui et demain et plus largement du passé, du présent et du futur.
ga235

Avant et après – GA 235 – 16 €

Apprendre le temps, c’est aussi accepter les limites

En prenant conscience du temps, l’enfant réalise qu’il n’est pas tout puissant. Il ne peut agir sur le temps et doit apprendre à attendre. Parallèlement, il doit aussi développer des compétences d’anticipation, de planification plus complexes, indispensables pour accroître son périmètre d’autonomie dans sa future vie d’adulte.

dv770le petit Timer visuel – DV893  et le Timer visuel – DV770
dv525les 5 sabliers – DV525 et le mini time tracker – DL439

Sébastien est webmaster au sein de la société Hop'Toys. Il est chargé du développement, du référencement et de l'intégrité des sites et des blogs de la société.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.