Adeline Michel est enseignante depuis 17 ans. Elle a fait la quasi-totalité de sa carrière dans l’enseignement spécialisé (d’abord dans une école de Plein Air puis dans un dispositif ULIS-école). Nous l’avons invitée à vous parler ici des musicogrammes et des apports pour ses élèves.

Un musicogramme … KEZAKO ?

Construit par l’enseignant et/ou par les élèves, le musicogramme est une représentation graphique d’un extrait musical. L’idée n’est pas tant de représenter ce que la musique nous inspire que de représenter la façon dont on en comprend la construction. Le musicogramme vient en appui de l’écoute. En suivant les graphismes, il permet de « vivre » du bout des doigts la structure mélodique du morceau choisi.

Pourquoi créer un musicogramme ?

Grâce au musicogramme, l’élève va pouvoir faire le lien entre ressenti et appropriation des éléments qui composent la musique. Il va repérer ces éléments sonores caractéristiques et les coder.

Cette compréhension de la structure mélodique d’un morceau va aider l’élève à percevoir les nuances, les variations, à repérer les phrases, les thèmes. Il passe alors d’une écoute passive à une écoute active, d’une écoute sensible à une écoule analytique.

>> À lire aussi : « Comment la musique nous aide à apprendre ? ».

Le musicogramme à l’école… Pour quelles compétences ?

Lorsque les élèves créent leur musicogramme, ils expriment leurs émotions, leur sensibilité face à l’extrait étudié. Ils affinent leurs capacités de perception, leur posture d’écoute et d’attention. Construire ou suivre un musicogramme permet de décrire et de comprendre l’organisation mélodique d’une œuvre, de prendre conscience des éléments sonores qui la composent.

Il est parfois difficile pour certaines élèves d’exprimer verbalement ce qu’ils ressentent. Le passage par le geste offre une porte plus créative, plus intuitive.

Dès le plus jeune âge, le musicogramme peut être proposé aux élèves. Sur Instagram, « Enfantine et fantaisie » et « Une bulle vole » en proposent à leurs élèves de maternelle.

>> À lire aussi : « Neurosciences : les bienfaits de la musique ».


 

Adeline Michel est enseignante depuis 17 ans. Elle a fait la quasi-totalité de sa carrière dans l’enseignement spécialisé (d’abord dans une école de Plein Air puis dans un dispositif ULIS-école). Adeline est actuellement coordonnatrice dans une ULIS-école du Nord-Est de la France. Elle a co-écrit deux ouvrages pédagogiques parus aux éditions RETZ : « Enseigner en classe flexible » (avec Anne Larcher, Séverine Walker, Evie Laversanne, Aurélia Onyszko) et « Enseigner en ULIS-école » (avec Fabienne Ramond).

Blog : un-tour-en-ulis.eklablog.com.

La retrouver sur Instagram @un_tour_en_ulis_.

Alexandra est chargée des partenariats influenceurs et rédactrice d'articles sur le blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.