Juliette Rodier, éducatrice spécialisée, est une de nos héroïnes du quotidien ! Diplômée depuis juillet 2015, elle travaille désormais dans un  centre médico-éducatif qui accueille des enfants et adolescents ayant des troubles du spectre autistique. Elle nous livre ici son parcours, les choix qui l’ont guidé vers cette véritable vocation et ses petits bonheurs du quotidien.

Juliette, peux-tu nous décrire ton parcours?

J’ai su rapidement ce que je voulais faire, dès la troisième, je voulais être éducatrice spécialisée et rien d’autre ! J’avais dans mon entourage des personnes qui travaillaient dans le social, c’est comme cela que j’ai connu ce métier. Je me suis renseignée et j’ai rencontré des éducateurs qui ont confirmé mon souhait.

Mon bac STSS en poche, j’étais alors encore plus déterminée à faire ce métier, mais je ne me sentais pas, à tout juste 19 ans, de commencer cette formation sans une expérience dans ce domaine. Et je savais également que pour le concours d’entrée, cela serait difficile. Les stages prévus sur deux ans au cours du BTS ESF (économie social et familial) allait pouvoir me donner des expériences, me permettre d’acquérir de la maturité et de me préparer au mieux à mes concours !

L’année qui a suivi l’obtention de mon diplôme, j’ai préparé le concours et je suis rentrée en formation d’éducateur spécialisé. J’étais enfin arrivée a mon but, et je me préparais à trois ans de formation. J’avais le souhait de puiser un maximum d’expérience, de connaissance pour devenir l’éducatrice spécialisée que j’imaginais pouvoir être. J’ai énormément appris lors de ces trois ans et notamment sur le terrain lors des stages, il n’y a rien de mieux.

J’ai pu faire deux stages de trois mois, dans le domaine du social et plus particulièrement dans les visites médiatisées entre les enfants placés et leurs parents. J’ai effectué mon stage de troisième année, qui a duré environ 10 mois, dans un FAM (foyer d’accueil médicalisé) pour adultes autistes et psychotiques. Un stage dans lequel j’ai eu les responsabilités d’un éducateur et qui a été très formateur.

Aujourd’hui je suis diplômée depuis juillet 2015, j’aime un peu plus chaque jour ce que je fais, et je peux dire que c’est une vraie vocation, et je pense cela nécessaire pour faire ce métier.

Pourquoi as-tu eu envie de devenir éducatrice spécialisée?

C’est une question que l’on nous pose quand nous arrivons en formation, « Pourquoi vous êtes là ? »

La réponse n’est pas si simple. Disons que maintenant avec le recul j’ai seulement des éléments de réponse. A 14/15 ans, je sais que j’avais le besoin de me sentir utile et d’aider les autres. En sortant du collège, j’allais régulièrement rejoindre ma mère, qui est puéricultrice en PMI (protection maternelle et infantile) à son travail. Je croisais alors beaucoup d’enfants, des familles qui étaient parfois en difficultés, et quand ma mère me parlait un peu de son travail, j’admirais ce qu’elle faisait et ce qu’elle pouvait apporter aux autres. Peut être que ça a dirigé mon choix, même si ma mère et des collègues à elle éducateurs m’ont bien expliqué les difficultés au quotidien de ce métier, et qu’ils ont parfois même cherché à m’en dissuader… Mais une fois que mon choix était fait j’étais déterminée!

J’ai eu très rapidement une attirance pour travailler dans le handicap, c’est ce qui a aussi un peu dirigé mon choix de métier. Et ça, il est pour moi difficile de l’expliquer, je n’ai pas dans mon entourage direct des personnes en situation de handicap. Je pense que j’étais attirée par la différence, j’avais le besoin de comprendre ce qu’ils pouvaient ressentir et un souhait d’entrer en relation avec eux.

 

Autisme hoptoys

Pourquoi as-tu choisi de travailler dans un centre avec des enfants en situation de handicap?

J’ai toujours eu cette attirance pour le handicap, mais plus ma formation avançait plus cette envie de travailler avec ce public était importante. Je trouve que les personnes en situation de handicap sont des personnes entières, généreuses, profondément honnêtes et parfois sans filtre. Ce sont des qualités que j’apprécie et qui font aussi que je me suis dirigée vers eux. Lors ma dernière année de formation j’ai découvert l’autisme, et j’ai vraiment aimé travailler avec des personnes ayant des troubles du spectre autistique. Ils ont un univers tellement particulier et un fonctionnement atypique qui fait que j’ai encore plus cette envie d’entrer dans cette univers et de les accompagner pour s’adapter au mieux à notre monde sans oublier leur particularité.

Actuellement tu travailles dans quelle structure?

Je suis dans un IME (institut médico-éducatif) qui accueille des enfants et adolescents autistes, de 6 à 20 ans. Ils sont répartis par âge sur des unités, et moi je suis avec les enfants.

Quelles sont tes missions au quotidien?

L’équipe (éducateur spécialisé, moniteur éducateur, aide médico-psychologique) a pour mission de mettre en place un projet personnalisé avec l’enfant, sa famille et l’équipe pluridisciplinaire. C’est à dire mettre en place des activités et des prises en charge, selon les besoins de l’enfant, les attentes de la famille et les possibilités de l’équipe. Nous accompagnons l’enfant pour développer ses capacités d’expression et de communication verbale, ou non. Pour cela, nous utilisons au quotidien différentes méthodes comme le Makaton (une forme de langage des signes simplifié et associé à la parole ou à des images), ou encore la méthode PECS, pratiqué par des personnes formées. Nous essayons de créer un cadre rassurant en mettant en place des repères visuels et spatio-temporels.

Avec l’équipe pluridisciplinaire, nous réfléchissons et mettons en place des activités afin de stimuler le développement physique, corporel et sensoriel. Le vie au sein d’un groupe et d’une collectivité, le respect des règles et l’autonomie sont des éléments travaillés lors de la majorité des activités. Elle permettent également de préparer l’orientation ou le passage sur un autre groupe avec une autonomie plus importante et selon l’âge de l’enfant. Nous sommes en lien permanent avec les familles afin que l’accompagnement soit le plus cohérent possible, pour ne mettre personne en difficulté et surtout l’enfant. Notre objectif est que l’enfant puisse évoluer à son rythme et vivre au mieux son quotidien. Pour cela, nous devons nous adapter en permanence.

garçon autisme

Qu’est ce qui te rend heureuse dans ton métier?

Je dirais tout, même si parfois il est difficile de voir que nous perdons des moyens, et que les conditions d’accompagnement risque d’être touchées par ça. Je suis passionnée par mon travail, je me donne a fond pour ces enfants, c’est un investissement quotidien. Et je sais pour quoi je le fais, quand je les vois évoluer, même si c’est sur des petites choses, cela devient des grandes victoires.

Nous partageons tellement au quotidien les difficultés, les crises mais aussi les rires et les réussites, et en découle des liens de confiance qui nous permettent d’avancer. Nous donnons beaucoup mais ils sont généreux à leur façon pour nos faire comprendre leur reconnaissance. Mon épanouissement professionnel se fait dans l’idée que je suis utile et que je me suis donnée à 100% pour ces enfants. Et c’est pour tout ça que j’aime mon métier!

Est ce que tu connais Hoptoys? As tu quelques chose à dire sur les jeux, jouets et matériel que nous proposons?

Oui, je connais Hoptoys, car nous sommes amenés à acheter des outils pour le quotidien avec les enfants, et il fait partie des sites sur lesquels nous pouvons commander. Car malheureusement il est impossible actuellement de trouver du matériel ou des jeux adaptés pour les enfants en situation de handicap dans les commerces classiques. Ils nous permettent de faciliter le quotidien avec les enfants.

Lors de mon stage de dernière année en FAM, j’ai monté un atelier ludo-éducatif et j’avais besoin d’outils pour travailler autour de la communication et des apprentissages. Nous ne trouvons pas dans le commerce des outils adaptés aux déficients mentaux et j’espérais pouvoir en trouver sur un site tel que Hoptoys. Mais cela a très vite était limité. Il est très difficile de trouver des outils pour les adultes donc nous les fabriquons mais je pense qu’une évolution devrait avoir lieu dans ce sens la…!

 

544815_385256848263443_330508619_nJuliette Rodier est éducatrice spécialisée dans un IME (institut médico-éducatif) qui accueille des enfants et adolescents autistes, de 6 à 20 ans.

Caroline est content manager chez Hop'Toys. Sur ce blog, elle assure la rédaction d'article et traite des sujets d'actualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Instagram

  • Supports contrastes en téléchargement libre sur le blog. 😉 #Repost @monpetitsoukdidees with @get_repost
・・・
Un mois déjà que tu es parmi nous...😌Voici son petit coin dans lequel il évolue depuis quelques jours⚪️🔲⚫️🔳🐼. On peut y trouver un tapis d’éveil contrasté @princelionheart , un portique sur lequel est accroché le mobile de Munari de @natureetdecouvertes et des images contrastées @hoptoys_fr Les nouveaux nés ont besoin de formes simples et contrastées pour concentrer leur attention et stimuler leur développement psychomoteur pendant la phase d'éveil. 
Bébé est allongé sur un  topponcino, un petit matelas qui constitue un cocon enveloppant. L'enfant en sent les limites et lui rappelle celles du ventre de sa maman. Le Topponcino sert aussi de base pour déplacer bébé, qui se sent en grande sécurité. Voilà pour nos indispensables «éveil»du moment! #deja1mois #nouveaune #nourrisson #topponcino #nido #montessori #montessoriathome #montessoribebe #montessoribaby #eveilbebe #tapisdeveil #princelionheart #contraste #noiretblanc #mobilebebe  #munarimobile #munari #natureetdecouvertes
  • Du nouveaux avec la #teamhoptoys 😍#catalogue 🌞#printemps2018 🌿#eveil #loulou
  • Plein d'exercices à faire avec les ballons! ❣️#psychomotricité #kiné #stimulation #motricité #vestibulaire
  • à télécharger gratis sur le blog ! 
#ressource #anniversaire #carte #personnaliser
  • Aujourd’hui nous vous présentons des activités à l’aide de la table lumineuse !
#eveil #sensoriel #jeu #activité #loulou
  • Ce jeu coopératif permet de développer de nombreuses aptitudes motrices et éducatives tout en renforçant la cohésion d'un groupe
#extérieur 
#handicap #hoptoys #jeu #dehors #coopération
  • Les beaux jours sont arrivés, tout comme notre tout nouveau tout beau catalogue 🍃 NATURE 🌿 pour le printemps. .
À recevoir gratuitement et à consulter directement sur notre site internet ! (Lien dans la bio)
  • Un superbe arc-en-ciel 🌈 de balles sensorielles mis en scène par Maëva de @blisscocotte !
  • le #easyhold aide loulou pour la préhension de ses objets ! Un super outil pour développer ses compétences de vie pratique 
#autonomie #ergo #
#handicap #hoptoys #eveil

Suivez-nous !