Vendredi 21 octobre 2016, à la faculté de médecine de Montpellier, se déroulait la conférence d’Isabelle Filliozat, figure emblématique de la parentalité positive en France. Psychothérapeute, psychopraticienne, conférencière et auteure, elle a distillé tout au long de la soirée des conseils et des clés face à certains comportements de nos très chers enfants. Cahier sur la table et crayon en main, j’ai écouté et noté, enthousiaste à chacune des questions posées, pour vous livrer en plusieurs parties et au cours des prochaines semaines, le compte rendu de cette conférence exceptionnelle ! Organisée par l’Association Eveil Pur, au coeur de l’enfant, cette première conférence à Montpellier fut un véritable succès !

Lorsqu’on arrive dans cet immense amphithéâtre et que l’on se rend compte qu’autour de soi, parents, grand-parents et professionnels de la petite enfance sont présents, on est content de voir que l’on est pas seul à essayer d’apporter une autre vision de l’éducation…!

Au cours de cette conférence interactive mais aussi coopérative, plusieurs questions seront abordées. Ces questions, c’est son public qui les choisira. Par groupe de 6 à 8 personnes, nous devons rechercher une question pertinente et l’écrire sur un bout de papier, lequel pourra être tiré au sort avec une réponse apportée par Isabelle Filliozat herself.

Les questions abordées ci-dessous sont donc celles de parents ou professionnels présents dans la salle, pour lesquelles une réponse a été apportée.

Amphithéatre conférence Isabelle Filliozat

Photo par Eveil Pur, au coeur de l’enfant

 

Mon enfant de 6 ans me demande plus de 30 minutes d’écran par jour pourtant recommandé… Comment faire ?


Rire général dans la salle. On sent bien ici que c’est un problème récurrent… Comme le dit Isabelle Filliozat “Trente minutes, c’est tout à fait irréaliste…!” Lorsqu’on instaure des règles à son enfant il faut que celles-ci soient réalisables. Lorsqu’un enfant ne respecte pas une règle, c’est que la règle est bien souvent inappropriée. Elle a alors mis en parallèle le fait suivant : si votre mari vous dit “Tu as le droit de regarder Grey’s Anatomy, mais seulement pendant 30 minutes. Pas plus.” Sachant qu’un épisode dure 58 minutes… C’est hors de question voyons 🙂

Le fonctionnement normal de notre cerveau dans sa pleine efficacité est synonymes d’ondes Gamma et Beta. Le cerveau de l’enfant regardant la télévision va être soumis aux ondes Alpha. Les ondes Alpha, ce sont des fréquences qui interviennent durant la relaxation, notamment lorsque l’enfant est devant la télévision. Ces ondes Alpha produisent dans le cerveau une substance appelée opioïde. Lorsque vous éteignez la télévision, le taux d’opioïdes chute brutalement et provoque une réelle douleur… d’où bien souvent la crise !

L

Un enfant de 6 ans est soumis à plus de stress qu’on ne le pense… et a besoin de ces ondes Alpha pour se détendre, afin de faire une parenthèse entre l’école et la maison lorsqu’il rentre le soir.

Isabelle Filliozat rappelle donc qu’il est important que nous, parents, fournissions les ressources nécessaires à nos enfants pour ne pas qu’ils soient dépendant de ces ondes Alpha, et donc, de ces opioïdes :

  • Pour limiter l’effet hypnotique de la télévision, il faut entraîner les enfants à cligner des yeux lorsqu’ils regardent la regarde et à dévier leur regard toutes les 5 minutes pour regarder au loin.
  • A installer de toute urgence pour les enfants jouant ou visionnant des dessins animés sur ordinateur, c’est le logiciel Flux ! Pour bien dormir le soir, l’une des conditions essentielles est d’éviter de regarder des écrans au moins quatre heures avant d’aller se coucher. En cause ? La lumière bleue qui est produite par les écrans des ordinateurs ou tablettes. Logiciel gratuit, et anti-lumière bleue, il permet de préserver les petits yeux et le sommeil des enfants.
  • Regarder la télé avec eux. Et oui, regarder la télé avec son enfant n’aura pas le même impact que le laisser seul devant le petit écran ! Vous pourrez alors faire des commentaires sur ce que vous visionnez ensemble afin d’empêcher l’enfant de tomber dans l’hypnose télévisuelle.

Isabelle Filliozat rappelle également que le meilleur jeu d’un enfant de 6 ans, ce ne sont pas les jeux vidéos… Ce sont ses parents ! Plutôt que de laisser l’enfant sur sa console, proposez à l’enfant de sortir ! N’oublions pas que jouer et grimper aux arbres augmente de 50% la mémoire de l’enfant 😉

Vous souhaitez en savoir plus sur cette conférence ? Rendez-vous la semaine prochaine pour les parties 2 et 3 de cette conférence avec les 5 dernières grandes questions abordées.

Partie 1 : L’enfant et les écrans
Partie 2 : Les devoirs à la maison et l’heure du coucher
Partie 3 : Les repas, le bain, et la colère de l’enfant

isabelle_filliozat_bienveillanceIsabelle Filliozat est psychologue clinicienne et psychothérapeute depuis 1982. Depuis plus de vingt ans, elle accompagne adultes et enfants dans leur cheminement vers davantage de liberté et de bonheur.
Elle est l’auteur de plusieurs livres dont son grand succès L’intelligence du cœur (1997) ou encore Je t’en veux, je t’aime (2004) et Il n’y a pas de parent parfait (2008).

Elle a fondé l’école des Intelligences Relationnelle et Émotionnelle en 2005.

Source : www.editions-jclattes.fr

 

Caroline est content manager chez Hop'Toys. Sur ce blog, elle assure la rédaction d'article et traite des sujets d'actualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.