La gestuelle sociale

Lorsque nous communiquons avec les autres, il est rare que nous n’utilisions que la seule parole pour faire passer nos idées, communiquer ou informer. C’est souvent tout notre corps qui parle. Nous utilisons des signes pour accentuer telle ou telle idée (raz le bol, j’ai eu chaud… ) ou illustrer un vocabulaire déjà imagé (se tourner les pouces …). Nos expressions faciales traduisent souvent nos émotions (la peur, la colère, le bonheur…) et notre corps nous trahit quelque fois avec des gestes manqués ou des postures corporelles.

Gestuelle sociale et handicap visuel

Lorsqu’un enfant a une déficience visuelle, certaines de ces informations corporelles ne lui parviennent pas. Il ne les utilisera pas non plus de manière spontanée car il n’y a pas d’effet de mimétisme. L’enfant ne reproduit pas ces gestes lui-même lorsqu’il communique avec les autres. Dès lors, comment faire pour lui apprendre ces milles petits gestes qui au quotidien enrichissent nos communications avec les autres ?

Prendre conscience de son corps

Dans un premier temps, il convient de travailler sur son schéma corporel. L’enfant doit prendre conscience de ses mouvements mais aussi de l’existence éventuelle de mouvements stéréotypés de type « blindisme » afin de pouvoir éventuellement les corriger. Des jeux comme « Jacques a dit » permet de connaitre les différentes parties du corps et les positions (assis, debout, à quatre pattes…). Vous pouvez aussi joue à des jeux de mimes ou l’enfant devra reproduire un métier, une action (balayer, se brosser les dents, courir…).

La communication par le corps : des généralités à connaitre…

Pour aider votre enfant à adapter sa posture corporelle aux situations sociales mais aussi aux messages qui veut faire passer aux autres, voici quelques recommandations d’ordre général.

Maintenir de bonnes distances : La distance entre les différents individus est très importante, car c’est par le biais de cette distance que l’on va évaluer une relation entre deux personnes. Jusqu’à 60 cm autour de soi, on définira cette relation comme « intime » : il s’agira par exemple de la distance en deux amies en train de discuter, par exemple. Entre 60 cm et 1,20 mètre, la distance sera dite « personnelle » : c’est la distance à respecter en société. On peut considérer que les personnes qui l’utilisent entretiennent de bons rapports.

Les postures révélatrices de nos sentiments : Une posture dirigée et tendue vers l’autre induira un désir de partager et de créer un lien, tandis qu’une personne gardant par exemple les bras croisés sous-entendra qu’elle se replie sur elle et qu’elle ne souhaite pas communiquer avec autrui.

Des expressions faciales universelles : Le visage est également un excellent moyen de communiquer. Il faut savoir qu’il existe six expressions du visage universelles qui sont la joie, la surprise, la peur, la tristesse, la colère et enfin le dégoût.

Des gestes pour appuyer son discours : Ils vont compléter le discours oral en l’accentuant et lui donnant de l’emphase, en exprimant une idée ou encore en montrant quelque chose.

Sébastien est webmaster au sein de la société Hop'Toys. Il est chargé du développement, du référencement et de l'intégrité des sites et des blogs de la société.

1 Commentaire

  • celine b dit :

    Je suis psychologue et je travaille avec des enfants autistes en IME. Mon travail avec les enfants s’axe beaucoup sur la conscience du schéma corporel et sur les émotions de base en utilisant des jeux. J’utilise en particulier le loto des expressions de chez Hop Toys qui est très bien fait et qui me sert beaucoup dans ma pratique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.