Les infirmières scolaires jouent un rôle important au sein des écoles. Depuis 2015, leur champ d’intervention s’est élargi, les missions de l’infirmière scolaire sont désormais plus vastes. Il faut dire que même si son rôle de gardienne de la santé des élèves reste identique, les besoins des élèves, grâce à de meilleurs diagnostics, ont eux changé. 

Les infirmières scolaires tiennent un rôle important au sein des établissements scolaires, leurs missions évoluant autour de la prise en charge des élèves, mais aussi de la sensibilisation et de la prévention autour de la santé :

  • Accueil et accompagnement des élèves (écoute, aide et soutien)
  • Gestion des maladies chroniques
  • Promotion de la santé et sensibilisation (prévention dans les domaines des addictions, de la sexualité, du secourisme, de la nutrition et du bien-être à l’école)
  • Premier soins et soins d’urgence
  • Consultation médicale et bilan santé de l’élève
  • Protection de l’enfance

L’infirmière de l’Éducation nationale est au cœur des problématiques qui touchent la jeunesse. Les élèves peuvent être confrontés à des crises familiales, à la rue, à l’immigration, à la pauvreté et à la violence, ce qui augmente leurs besoins en matière de santé physique et mentale. Les infirmières scolaires jouent un rôle essentiel dans le programme de santé scolaire. Elle repère et identifie les besoins des élèves.

L’école représente le deuxième environnement le plus influent dans la vie de l’enfant, après le domicile. L’infirmière scolaire est la représentante de la santé dans l’école. La compréhension du rôle de l’infirmière scolaire est essentielle pour assurer la coordination des soins, notamment lorsque l’enfant est malade ou a un handicap. Il existe un lien reconnu entre la santé et l’apprentissage, ainsi qu’entre la disponibilité des infirmières scolaires et le bien-être et la réussite scolaire des élèves.

Pourquoi aller voir l’infirmière scolaire ?

La plupart des élèves qui ont un problème de santé peuvent se présenter durant le temps scolaire à l’infirmerie, généralement en le demandant à leur professeur ou durant les temps de pause. Les parents peut également contacter l’infirmière s’ils ont des questions ou inquiétudes vis-à-vis de leur enfant. La plupart des maladies et des blessures qui surviennent pendant la journée à l’école sont des petits « bobos » : bosses, égratignures, maux de tête ou de ventre pouvant être soignés par l’infirmière scolaire. Les élèves peuvent rester à l’infirmerie se reposer si leur état ne leur permet pas de retourner en classe et l’infirmière peut également appeler les parents de l’enfant si son état demande à ce qu’il voit un médecin, ou s’il a besoin de plus de repos. Dans la majorité des cas, les élèves retournent en classe dès qu’ils vont mieux, ce qui est l’objectif de cette présence sur le temps scolaire.

Le rôle de l'infirmière scolaire

Les situations d’urgence

Dans des situations graves relevant d’accident, ou mettant la vie de l’enfant en danger, la situation peut exiger que l’enfant soit transporté en ambulance au service d’urgence de l’hôpital le plus proche. L’infirmière scolaire, formée aux premiers secours, pourra pratiquer les premiers gestes, notamment d’administration d’épinéphrine au cours d’une allergie mettant en danger de l’enfant, réaction connue sous le nom d’anaphylaxie.

Lorsque l’enfant a une maladie de longue durée ou un handicap, un Projet d’Accueil Individualisé (PAI) peut être rédigé, ainsi qu’un protocole d’urgence limité aux seuls cas où il peut exister un risque vital pour l’enfant. Il est rédigé par le médecin traitant.  Il est adressé sous pli confidentiel au médecin de la PMI ou de l’Éducation nationale ou – en l’absence de médecin – à l’infirmière de l’établissement. S’il s’agit d’une pathologie à risque vital immédiat, ce protocole peut prévoir un traitement médicamenteux par seringue auto-injectable, dans l’attente de l’arrivée des secours d’urgence, qui doivent être systématiquement appelés dans cette situation.

Le rôle de l'infirmière scolaire

Les problèmes de santé temporaires

Parfois, votre enfant peut avoir un problème de santé temporaire, qui peut interférer avec sa scolarité. Il est important d’en informer l’infirmière scolaire, les enseignants ou le directeur afin qu’ils puissent s’adapter à la situation de l’enfant :

Une perte d’audition temporaire en raison d’une infection de l’oreille

Vous pouvez demander à ce que l’élève soit temporairement assis à l’avant de la classe.

Une infection comme un streptocoque, une bronchite ou une sinusite, avec prise de médicaments durant les heures d’école

Demandez à connaître la politique de votre école en matière d’administration de médicaments. La plupart des écoles exigent une ordonnance du médecin et la permission écrite des parents afin que le médicament soit donné pendant le temps scolaire. Demandez au médecin de votre enfant s’il existe des médicaments pouvant être administrés en dehors des heures de classe afin que les cours ne soient pas interrompus.

Si l’enfant doit prendre des médicaments pendant les heures de classe, demandez au médecin de votre enfant quelle est la posologie et le moment de la prise des médicaments, de sorte qu’un seul déplacement au bureau de l’infirmière soit nécessaire. Fournissez le médicament à l’école dans son contenant original et étiqueté.

Bien sûr, assurez-vous que votre enfant soit en forme suffisante pour aller à l’école (pas de fièvre) et le cas échéant, demandez à votre médecin un certificat médical afin d’attester que votre enfant a été malade et qu’il peut désormais retourner en classe.

Un problème visible, comme une éruption cutanée, une conjonctivite, déjà vérifié par le médecin de l’enfant

Faites part à l’infirmière scolaire ou au professeur principal du diagnostic et du traitement en cours. Si l’école n’est pas au courant, l’élève peut être envoyé à l’infirmerie si un professeur voit quelque chose d’inhabituel. Si tout le monde est prévenu, cela ne perturbera pas le temps de classe de l’enfant.

Une blessure ou une maladie qui limite les activités physiques et sportives

Informez l’établissement afin que les cours soient adaptés : d’autres activités peuvent être proposées à l’enfant durant le cours d’éducation physique, et une attention particulière sera observée durant la récréation.

Le rôle de l'infirmière scolaire

Les problèmes de santé chronique

Lorsque votre enfant a un problème de santé chronique, il est important de partager cette information avec l’école et l’infirmière. Assurez-vous de le faire en tout début d’année et de les tenir au courant s’il y a un changement dans la santé de l’enfant pouvant affecter sa journée scolaire ou dans les soins à lui apporter durant la journée d’école.

Si votre enfant est nouveau à l’école, assurez-vous de contacter l’infirmière scolaire avant la rentrée de votre enfant. De cette façon, l’infirmière pourra travailler avec vous et votre médecin traitant sur les soins et médications à apporter à celui-ci.

Assurez-vous de fournir à l’infirmière de l’école des informations détaillées sur les problèmes de santé et le traitement de votre enfant afin qu’elle puisse prendre des mesures adaptées si l’enfant vit une urgence dans la journée.

Le rôle de l'infirmière scolaire

Le handicap

L’infirmière participe à l’intégration scolaire des enfants et des adolescents atteints de handicap avec l’ensemble de l’équipe éducative en lien avec les partenaires extérieurs : avec les soignants de l’enfant, les associations et les familles, elle contribue à l’analyse des besoins particuliers de l’enfant porteur d’handicap et aux conditions de réalisation de l’intégration avec l’ensemble de l’équipe éducative. Elle participe à la mise en œuvre des soins, des aides techniques et des aménagements nécessaires. L’infirmière participe à l’apprentissage des gestes de la vie quotidienne par les élèves porteurs d’handicap, en vue de faciliter leur indépendance et leur autonomie, ainsi qu’à l’élaboration du projet individuel d’intégration, à la convention d’intégration ainsi qu’aux réunions de synthèse.

L’infirmière scolaire contribue par une consultation infirmière au bilan de santé d’élève de CLIS, d’ULIS ou de SEGPA. Elle fait également partie de la commission pluridisciplinaire qui peut se prononcer sur l’orientation éventuelle de l’élève, et veille à ce que la formation scolaire soit complétée par les aides nécessaires, notamment par exemple via un Projet Personnalisé de Scolarisation (PPS).

Elle tiendra également informés les enseignants des termes du PAI ou du PPS concernant leurs disciplines.

Le rôle de l'infirmière scolaire

Des aides pour communiquer à l’infirmerie

Parce que les élèves ont parfois des difficultés à exprimer ce qui ne va pas, nous vous proposons de télécharger ce tableau d’aide à la conversation. Ce tableau d’aide à la conversation, développé grâce au logiciel de traitement de texte par symboles et synthèse vocale Symwriter, pourra permettre aux élèves d’expliquer leurs maux et ce qui les amène à l’infirmerie, et l’infirmière scolaire pourra ainsi comprendre et accompagner chacun des élèves de son école !

Le tableau d’aide à la communication a été réalisé dans l’optique de faciliter le dialogue entre les infirmières scolaires et leurs interlocuteurs. Grâce aux pictogrammes, les deux personnes peuvent dialoguer l’une avec l’autre et s’expliquer plus facilement, notamment grâce à l’échelle de douleur.

Tableau d'aide à la conversation


Téléchargez ce tableau d'aide à la conversation pour faciliter la communication entre enfants et soignants.

2xA4 pdf

Sources :
Le Projet d’Accueil Individualisé, AFPSSU, 5 décembre 2018
Missions des infirmier(ère)s de l’Éducation nationale, Journal du droit des jeunes, n°203, Mars 2001

Caroline est content manager chez Hop'Toys. Sur ce blog, elle assure la rédaction d'article et traite des sujets d'actualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.