Pouvez-vous nous présenter votre enfant ?

Sixtine est maintenant une « grande » fille de presque 6 ans qui est devenue très très bavarde au point de parler même toute seule! Elle vit souvent sur sa planète un peu spéciale où l’on mange des fusées et boit du jus d’autruche au petit déjeuner en écoutant l’orchestre « tralala » accompagnée de ses amis Tchoupi, Didou, Petit bleu et bien d’autre encore…

Comment s’organisent ses journées ? Est-il accompagné par des professionnels dans son quotidien ?

Sixtine est scolarisée tous les matins en GS de maternelle. Nous ne souhaitons pas augmenter ce temps pour permettre à Sixtine de bénéficier de temps d’apprentissages à la maison et de se rendre à ses prises en charge.
Sixtine est suivie par une orthophoniste une fois par semaine et par une psychologue 1h30 par semaine. La psychologue travaille avec Sixtine à domicile ou bien l’accompagne au centre de loisirs pour lui apprendre à jouer avec d’autres enfants (une semaine sur deux).
Nous avons également démarré une rééducation avec un kinésithérapeute formé à la méthode Vojta que nous consultons tous les deux mois environ et nous réalisons les exercices quotidiennement.
Nous souhaiterions mettre en place une rééducation avec une graphothérapeute, le graphisme étant le gros point faible de Sixtine côté apprentissage.

Quels sont ses loisirs ? Qu’aime-t-elle faire ?

Sixtine fait de l’équitation pour la deuxième année et nous avons été surpris de la voir accepter et apprécier cette activité car elle est plutôt craintive avec les animaux. L’an dernier elle s’est même montrée fière de recevoir son diplôme de cavalière de bronze, c’est pourtant un sentiment qu’elle montre rarement !

Mais l’activité extérieure qu’elle aime par dessus tout c’est, aller à la piscine avec sa grande sœur et son papa !
Sixtine aime également faire du manège, regarder ses livres pendant de longs moments, écouter de la musique, jouer avec ses Duplos, faire la folle avec sa sœur et manger chez papi et mamie…

Handicap et animaux Handicapée aimant s'amuser sur les manèges Sixtine, handicapée, à la neige

Qu’est-ce qu’elle n’aime pas faire ?

Il y a beaucoup de chose que Sixtine n’aime pas faire; en fait presque tout ce qui n’est pas lié à ses centres d’intérêts ! Elle n’aime pas se promener surtout s’il faut marcher et n’aime pas les changements dans ses habitudes.
Elle peut très vite se sentir angoissée dans les situations nouvelles et il est parfois nécessaire d’utiliser des supports visuels pour la rassurer. Elle n’aime pas descendre de sa petite planète…

Abordez-vous certains apprentissages / découvertes par le jeu ?

J’essaie chaque fois que c’est possible d’aborder les apprentissages par le jeu et de façon plus générale en utilisant les centres d’intérêts de Sixtine.
Sixtine, qui présente des traits autistiques, n’apprend pas pour faire plaisir à quelqu’un ni pour le seul « plaisir d’apprendre », sa motivation est uniquement liée au sens que ses apprentissages ont pour elle ou au plaisir par le jeu qu’ils lui apportent.

  • Par exemple Sixtine a appris à reconnaitre l’écriture des chiffres à l’aide des chiffres rugueux Montessori mais elle a été motivée par cet apprentissage en découvrant que cela pouvait lui servir à choisir un épisode de Tchoupi ou une chanson sur son lecteur cd.
  • Les jours de la semaine ont été appris rapidement avec un simple jeu de chatouilles alors que malgré la répétition elle ne semblait pas les avoir mémorisés à l’école. Cet apprentissage a été ensuite renforcé de manière plus formel à l’aide d’un support classique.
  • Nous avons démarré l’apprentissage de la lecture et Sixtine qui adore les comptines a bien adhéré au travail de discrimination de sons grâce au fichier « 30 phonèmes en 30 comptines ».
  • Actuellement je commence à lui proposer la lecture de mots phonétiques associés à une image et pour motiver Sixtine j’introduis dans chaque série des mots qui correspondent à des intérêts forts ou des prénoms de ses personnages préférés….

Les acquisitions sont beaucoup plus rapide quand les apprentissages sont abordés par le jeu ou les centres d’intérêts mais ce n’est pas toujours possible; dans ce cas j’utilise des séries de 5 ou 6 images qui racontent ses histoires préférées de manière séquentielle et je les lui donne au fur et à mesure de la réalisation d’une activité.

Jeux éducatifs pour enfants exceptionnels Fillette autiste

Pourriez-vous expliquer une de vos méthodes de travail avec un de nos produits ?

Sixtine a d’importantes difficultés d’attention et pour améliorer sa concentration j’utilise beaucoup les jeux de logique ou de repérage spatial tels que « Castle logix« , le coffret « Géoformes » ou le jeu « Jour et nuit« .
Ce dernier est l’un des préférés de Sixtine, bien qu’il demande pas mal d’effort au niveau attention car il faut bien regarder le sens des pièces.
A chaque étape de la réalisation je demande à Sixtine de pointer sur le modèle la pièce qu’elle vient de placer et je lui demande quelle est la pièce suivante; sans cette aide elle a tendance à ne pas regarder suffisamment le modèle.

Quel est son / ses jouet(s) préféré(s) Hop’Toys ? Pourquoi ?

Le jeu qui a rencontré le plus gros succès auprès de Sixtine est le loto sonore qu’elle appelle « le jeu bleu », qu’elle connait par cœur et qu’elle aime tellement qu’il peut devenir très envahissant mais heureusement ce n’est pas un jeu que nous possédons à la maison mais qu’elle a connu chez son orthophoniste !
Sixtine aime également énormément manipuler les volumes en mousse du jeu « topologie« , elle adore jouer à les reconnaitre au toucher lorsqu’ils sont cachés dans un sac et connait le nom de chacun d’eux y compris le « parallélépipède ».

Qu’aimeriez-vous dire en conclusion ? (Message à votre enfant, votre famille ou aux parents dans la même situation que vous)

Au niveau des apprentissages, Sixtine a actuellement tous les acquis de la grande section de maternelle, excepté en graphisme; pourtant cela n’aurait pas pu être le cas si elle n’avait pas été soutenue dans ses acquisitions scolaires.
Je constate malheureusement très souvent que plus les enfants ont des difficultés moins ils reçoivent de soutien dans les apprentissages. En effet les enfants avec handicap bénéficient généralement d’un temps scolaire réduit alors qu’ils ont besoin de plus de temps pour apprendre et ce temps pris sur l’école n’est pas forcément utilisé pour proposer à l’enfant un travail en un pour un avec des outils adaptés à ses difficultés.
Les rééducations habituellement proposées telles que l’orthophonie ou la psychomotricité sont essentielles mais ne suffisent pas à amener l’enfant vers les apprentissages car ce n’est pas exactement leur rôle.
Je pense que les parents doivent être vigilants sur cet aspect car les enfants sont très vite jugés comme « non capables  » alors qu’on a tout simplement pas respecté leur droit à l’instruction qui est pourtant obligatoire pour tous avec ou sans handicap !

Lire ou relire le billet de Sixtine à 4 ans >>

Sébastien est webmaster au sein de la société Hop'Toys. Il est chargé du développement, du référencement et de l'intégrité des sites et des blogs de la société.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.