Voici quelques exemples expliquant clairement à quoi sert le développement de la motricité fine chez les enfants.

S’habiller seul

S’habiller seul nécessite que l’enfant ait acquit une certaine coordination générale alliée à la maîtrise de gestes fins et précis. Ces gestes peuvent être travaillés de manière ludique avec par exemple le singe ou la chenille d’apprentissage.

CHENILLE-D-APPRENTISSAGE

Manger seul

Savoir utiliser une cuillère, une fourchette et la porter à la bouche nécessite une maturation dans la coordination oeil-main. Pour apprendre à couper avec un couteau, il faut avoir acquis une précision du geste. Nos jeux et jouets permettent de s’entraîner à gagner en autonomie tout en s’amusant comme avec les fruits à découper.

cn-389-sit-ilies

Ecrire

Avant de pouvoir écrire, l’enfant doit avoir une stabilité posturale qui peut s’acquérir au cours de diverses activités motrices : ramper dans les tunnels de motricité, faire tourner une toupie géante… Il doit ensuite développer l’agilité de ses doigts, la souplesse de ses poignets avec le jeu Magnet Express (visuel ci-dessous) ou encore la Tortue Multicolore.

cn-422-sit-expo2011

 

Apprendre à faire seul

Développer la motricité fine d’un enfant, c’est aussi l’aider à acquérir des compétences motrices indispensables pour le quotidien de sa future vie d’adulte. C’est l’aider à devenir grand ! Ci-dessous Loren qui s’amuse avec la maison aux serrures.

dv-831-sit-loren

 

Elsa est chargée de communication chez Hop'Toys. Sur ce blog, elle assure la rédaction des portraits et traite des sujets d'actualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.