Depuis le 14 avril 2020, les ergothérapeutes et les psychomotriciens sont autorisés temporairement à pratiquer le télésoin dans le contexte de l’épidémie de COVID-19. Le télésoin est une forme de pratique de soins à distance utilisant les technologies de l’information et de la communication.

Que dit l’arrêté ?

Extrait de l’arrêté du 14 avril 2020 complétant l’arrêté du 23 mars 2020 prescrivant les mesures d’organisation et de fonctionnement du système de santé nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire:

« VII.-A l’exclusion des bilans initiaux et des renouvellements de bilan, les activités d’ergothérapeute et de psychomotricien peuvent être réalisées à distance par télésoin. La pertinence du recours au télésoin est déterminée par l’auxiliaire médical. Ces actes de télésoin sont réalisés par vidéotransmission. Ils sont conditionnés à la réalisation préalable, en présence du patient, d’un premier soin par l’ergothérapeute ou le psychomotricien. Pour les mineurs de 18 ans, la présence d’un des parents majeurs ou d’un majeur autorisé est nécessaire. Pour les patients présentant une perte d’autonomie, la présence d’un aidant est requise.

« Les ergothérapeutes et les psychomotriciens informent, par tout moyen, les plateformes de coordination et d’orientation mentionnées à l’article R. 2135-1 du code de la santé publique de la prise en charge à distance par télésoin dans le cadre du forfait mentionné au IV de l’article R. 2135-2 et du contrat type signé à cet effet mentionné au troisième alinéa de l’article L. 2135-1 du même code. »

 

>> Je lis l’intégralité de l’arrêté 

Les recommandations de la HAS sur le télésoin adapté à l’état d’urgence sanitaire

 

Voici un extrait des recommandations de la Haute Autorité de Santé que vous pouvez trouver ici dans leur intégralité.

Pré-requis

  • Des locaux adaptés au télésoin : lieu calme, permettant de respecter la confidentialité des échanges
  • Le télésoin est réalisé par vidéotransmission. La HAS rappelle que la vidéotransmission permet aux interlocuteurs à la fois de s’identifier et de communiquer plus aisément que l’appel téléphonique.
  • Le professionnel doit s’assurer de l’éligibilité du patient au télésoin par rapport à :
    • la situation clinique du patient ;
    • sa capacité à communiquer à distance et à utiliser les outils nécessaires au télésoin ;
    • des facteurs physiques, psychologiques, socio-professionnels, familiaux ;
    • l’absence de risque de rupture de la confidentialité des échanges duels liés au confinement et à la promiscuité potentielle ;
    • la nature du soin. Ex: nécessité d’un contact physique direct du patient, nécessité de matériel spécifique auprès du patient…
  • Le patient peut être accompagné lors de la réalisation de l’acte à distance par un proche, un aidant …
  • Pour les mineurs de 18 ans, la présence d’un des parents majeurs ou d’un majeur autorisé est nécessaire.

 

Réalisation du télésoin

  • S’assurer de la qualité du son et de l’image (luminosité adaptée, bonne distance à la caméra)
  • Ne pas tourner le dos au patient, ne pas sortir du champ de la caméra ;
  • S’assurer de la bonne compréhension du patient au regard de sa situation
  • S’assurer de la bonne application des consignes de protection barrières pour lui-même et/ou son entourage.
  • Favoriser l’expression du patient et de ses proches et s’assurer de leur compréhension.
  • Veiller à ne pas être dérangé pendant le télésoin.
  • Informer le patient de sa situation après le télésoin et de la suite de sa prise en charge.
  • Enregistrer le compte-rendu du télésoin dans le dossier patient.

 

>> Je découvre l’intégralité des recommandations 

Véronique est la cofondatrice de Hop'Toys et directrice commerciale. Elle rédige principalement des articles et dossiers de fond, des conseils.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.