Conseils

Publié le 13 février 2017 / par Elsa / Temps de lecture estimé 5 min.

0

Témoignage d’Arthur, 25 ans, Asperger, sur les groupes d’habilités sociales

Pendant 3 ans j’ai participé aux Groupes d’Habilités Sociales (GHS) permettant aux personnes Asperger de s’améliorer dans les relations de la vie quotidienne. Au début, je trouvais que les GHS n’allaient pas être utiles pour moi car je pensais tout savoir sur la vie en général. Mais je me suis rendu compte que j’avais quand même des choses à apprendre sur moi-même. Aussi, je me suis fait des amis dans le groupe des GHS, j’ai été à l’aise dans le groupe et j’ai pu nouer des liens avec les autres membres du groupe.

D’abord, il y avait l’humeur du jour, où chacun devait dire son humeur. Si ça allait plutôt bien ou mal et dire la cause de ce qui va bien ou pas si chacun accepte de la dire. Ensuite les éducatrices mettent en place l’habilité sociale choisie pour la séance du jour. Et chaque membre du groupe joue chacun son tour une mise en scène de l’habilité sociale choisie. Après qu’un membre ait joué une mise en scène, les éducatrices disent ce qui a été et ce qui n’a pas été dans la mise en scène. A la fin de la séance soit il y avait un jeu, soit un des membre du groupe devait présenter une de ses passion.

Durant ma dernière année des GHS, nous avons fait des sorties activités : une première au Star Ship Laser Lomme (que j’ai fait pour la première fois de ma vie) avec le second groupe adulte et on a ensuite mangé au restaurant. Et une seconde au bowling de Noyelles-Godault avec l’autre groupe adulte. Ces deux sorties ont été une super expérience. Car cela m’a permis de nouer des liens avec les autres groupes de l’association et j’ai pu faire des activités très intéressantes dont le Star Ship Laser que je n’avais jamais fait auparavant.

Les premières habilités sociales

Les premières habilités sociales étaient des habilités classiques. C’est à dire que l’on peut rencontrer dans la vie quotidienne. Comme par exemple :

  • comment refuser une demande pas raisonnable d’un inconnu où d’une personne qui profite
  • des situations permettant de voir si une personne est contente ou plutôt en colère
  • se mettre à la place d’une personne joyeuse où en colère
  • en rapport avec la vie professionnelle comme les entretiens d’embauche (que j’avais déjà affronté auparavant) ou des relations qui peuvent être source de conflit avec l’employeur ou un collègue
  • des séances sur les relations amoureuses et l’organisation des sorties

Je n’ai pas vraiment affronté des situations apprises lors des GHS. Sauf les entretiens d’embauche mais j’étais déjà très à l’aise avec ça auparavant, et aussi les demandes déraisonnables. Mais je devrai affronter ces situations dans ma vie. Je trouve que les GHS m’ont permis de mieux  me connaître en tant que personne autiste mais également dans ma vie.

Ce que les GHS m’ont apporté

Durant les GHS, j’ai apprécié l’accueil que j’ai reçu lors de la rencontre avec les éducatrices. Mais aussi faire la connaissance des membres de groupe et des autres groupes. Je trouve que les habilités que j’ai vu lors des GHS étaient très intéressantes et qu’elles me serviront dans la vie quotidienne. J’ai également apprécié les sorties que j’ai fait avec les membres adultes des GHS, car cela nous a permis de mieux nous connaître et de faire des activités différentes. Je trouve que les sorties nous permettaient de faire des choses différentes des habilités sociales. Il n’y a pas de choses particulières que je n’ai pas aimé durant les GHS, je trouve que ce que je faisais avec les autres membres du groupe étaient très intéressants.

J’ai quitté les GHS pour passer aux Groupes de Projets Sociaux qui sont également dans le cadre de l’ASS des AS’, car j’ai appris suffisamment de choses à propos des Habilités Sociales.

Pour conclure, je trouve que c’est une bonne idée de la part l’ASS des AS’ d’avoir mis en place les GHS, car ça m’a permis de m’améliorer dans mes relations quotidiennes, et cela a a été une super expérience d’y avoir participé. Mais il y a certains domaines que je ne maîtrise pas encore. Par exemple les relations amoureuses mais en même temps, je préfère vivre seul. , car je ne pense pas y être très à l’aise mais dans l’ensemble je trouve avoir progressé. Je dirais que les GHS sont une très bonne expérience pour les personnes atteintes d’autisme car ça leur permet de mieux se connaître ainsi que leur handicap, mais également de s’améliorer dans leur vie quotidienne. J’espère que ce système se mettent en place dans le monde entier.

>> Découvrez une présentation des GHS, par l’ASS des AS’

Tags: , , ,


A propos de l'auteur

Elsa est chargée de communication chez Hop'Toys. Sur ce blog, elle assure la rédaction des portraits et traite des sujets d'actualité.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Revenir en haut ↑