Alors que l’été est officiellement bien présent et que les jeux de jardin se multiplient, loulou vous supplie de faire quelques sauts de trampoline. Le trampoline est un loisir très apprécié de tous ; il est important d’en connaître les risques et les dangers.

Trampoline : la bête noire des urgences

Le trampoline est une activité qui émerveille les tout-petits comme les plus grands. Excellent moyen de développer sa motricité, sa souplesse et d’entraîner son cardio, le trampoline est tout de même reconnu comme étant la bête noire des urgentistes et médecins en général. En effet, le trampoline peut se montrer particulièrement dangereux s’il n’est pas exercé dans de bonnes conditions. Amélie Dhalluin, médecin aux urgences pédiatriques de l’Hôpital Sud de Rennes, fait part de son expérience sur le sujet.

Des fractures, des plaies ouvertes… C’est devenu classique aux urgences pédiatriques. Et tout ça à cause du trampoline.

Le trampoline, c’est un total de 51 000 accidents par an en Europe.

Fractures, entorses, traumatismes crâniens, brûlures… Les urgences ne rigolent plus avec les trampolines. Les accidents sont, en plus d’être courants, surtout dûs à un cruel manque de sécurité et de surveillance.

Les dangers du trampoline

Le premier danger du trampoline, c’est son usure. Si on ne change ni sa toile ni son filet, le trampoline s’use, et il devient alors très dangereux de sauter dessus. Un trou dans la toile de saut ou dans le filet de sécurité, et l’enfant passe au travers…

Si le trampoline est mal positionné, il peut effectuer de légers déplacements. Son ancrage étant mauvais, les pieds du trampoline peuvent se plier et le cadre n’est alors plus stable. Ce manque de stabilité est dangereux.

Un trampoline n’est pas en mousse. Bien au contraire, il comporte des ressorts en fer et un cadre en acier. Si les ressorts ne sont pas couverts, leur contact peut être véritablement violent en cas de choc. Il est donc important de les recouvrir, mais également de positionner une bordure de sécurité tout autour du cadre.

Par ailleurs, il faut savoir quelque chose de très important : plus un enfant est jeune, plus les risques sont élevés. Par ailleurs, il est préférable d’éviter le trampoline avant l’âge de six ans. À cet âge, les cervicales ne sont pas totalement formées. De ce fait, les conséquences du trampoline sur un enfant qui n’a pas terminé ce développement sont souvent particulièrement mauvaises. Au-delà des chutes et des blessures, les cervicales de l’enfant peuvent tout simplement moins bien se former, et sa motricité peut alors être altérée.

Les règles de sécurité du trampolines

Voici quelques règles et conseils de sécurité pour favoriser le bien-être de vos enfants.

La première règle, c’est la surveillance. Ne laissez pas les enfants jouer seuls sur le trampoline. Restez présents, vérifiez que tout aille bien.

Ne laissez surtout pas plusieurs personnes sauter en même temps sur le trampoline. En réceptionnant plusieurs sauts en même temps, le trampoline s’abime plus rapidement. Mais, surtout, les enfants peuvent se heurter les uns et les autres, se projeter mutuellement hors du trampoline ou s’écraser.

Veillez à ce que l’enfant échauffe ses articulations avant de s’amuser à sauter partout. Veuillez également limiter le temps de trampoline à 15 minutes. C’est une activité particulièrement fatigante – et la fatigue est un facteur à risques.

Installez le trampoline sur un terrain plat, en restant éloigné des arbres et/ou des bâtiments. Vous pouvez aussi ajouter un filet de protection autour du trampoline pour retenir les chutes.

Et, surtout, vérifiez l’état du trampoline aussi souvent que possible.

Le trampoline contient plusieurs dangers. Néanmoins, si ces conseils sont bien suivis, les risques sont fortement réduits. Prêt.e pour un saut ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.