Un contacteur est un gros interrupteur avec un câble de branchement terminé par une connexion Jack. C’est un dispositif astucieux permettant d’aller au delà des limitations physiques imposées par un handicap. Il va donner l’opportunité à une personne n’ayant pas les mouvements coordonnés et précis nécessaires à l’activation des objets du quotidien de gagner en indépendance en rendant le geste possible. Au-delà de la simple utilisation comme activateur de jouet, un contacteur est un formidable outil d’intégration.

Qui peut utiliser un contacteur ?

Un contacteur peut être utilisé par tout le monde. Cependant c’est un outil plus particulièrement indiqué pour les personnes porteuses de handicap moteur avec ou sans handicap associs, notamment lorsque ce handicap moteur touche les membres supérieurs et rend difficile les mouvements précis de ces membres. Il peut toutefois aider des enfants lourdement handicapés mentaux à appréhender la relation cause à effet de manière ludique.

A quoi ça sert ?

« Avec un jouet à piles, j’apprends la relation cause à effet » Un contacteur peut s’utiliser avec un jouet adapté ou adaptable. Il suffit alors de brancher celui-ci au contacteur de son choix (en ajoutant un câble de montage au milieu si c’est un jouet adaptable). On peut ensuite personnaliser le contacteur avec la photo de l’objet pour aider l’enfant à faire le lien cause à effet.

« Avec un appareil électroménager, j’apprends à agir sur mon environnement » En utilisant notamment le gestionnaire de contacteur du Jelly Beamer, un enfant va apprendre à appuyer pour démarrer le jouet et appuyer une nouvelle fois pour l’éteindre. On peut aussi brancher un appareil électrique sur le powerlink qui est également connecté à un contacteur. J’appuie pour déclencher l’appareil et participer à ma manière à la préparation du repas !

« Avec mon ordinateur, je fais tout ce que je veux : apprendre, faire mes devoirs, jouer, aller sur internet… » Un contacteur peut être branché à un boîtier d’interface. Ce boîtier se branche généralement sur le port USB de l’ordinateur et permet un accès à celui-ci. Les principales actions nécessaires au pilotage de l’ordinateur sont alors assurées par des pressions sur plusieurs contacteurs (généralement les clics souris et certaines touches du clavier sont émulés). Par exemple : Mon ordinateur est branché au nouveau boîtier Hitch sur lequel 5 contacteurs me permettent d’avoir accès à de nombreux jeux sur écran.

Comment adapter un jouet ?

1. Choisissez un jouet ou un appareil fonctionnant avec des piles LR06, LR14 ou LR20 et disposant d’un interrupteur arrêt/marche.
2. Choisissez le câble de montage adapté au type de pile utilisé par le jouet. (Câbles de montage vendus ci-contre)
3. Ouvrez le compartiment à piles du jouet et glissez-y l’extrémité du câble composée d’une rondelle en cuivre. Puis refermez le compartiment.
4. Mettez l’interrupteur du jouet sur marche. Appuyez sur le contacteur : le jouet se met en marche. Enlevez la main du contacteur : le jouet s’arrête !

N’oubliez pas les câbles de montage ! Ils existent en 2 modèles : câble piles LR20 – SW 301 et câble piles LR06/LR14 – SW 300

Quelle différence entre un jouet adapté et un jouet adaptable ?

Un jouet adapté a déjà une prise jack de branchement contacteur. Il suffit alors d’y brancher un contacteur sans aucune autre intervention.

Le gorille joyeux adapté

Ci-dessus, quelques jouets adaptés

Un jouet adaptable est un jouet à piles sur lequel on peut installer un câble de montage qui aura une fonction coupe-circuit. Ce câble de montage s’installe très facilement dans le compartiment à piles du jouet. Il suffit alors de brancher le contacteur à ce câble !

Le cochon animé

Le cochon animé est une peluche adaptable

Comment rendre l’utilisation d’un contacteur plus facile ?

Chaque enfant a ses différences. On se doit donc de faire la « chasse aux opportunités » en observant attentivement l’enfant. Il est important de déterminer comment on peut positionner le contacteur pour rendre son utilisation plus simple, moins fatigante, plus précise… L’ergothérapeute est d’un précieux conseil. Il pourra mettre en œuvre des stratégies et aider les parents à faire les bons choix..

Plusieurs solutions de montage existent. Un enfant peut actionner facilement un contacteur d’un mouvement de tête ? On montera alors celui-ci sur un bras articulé. Un autre enfant préférera un contacteur légèrement en hauteur et incliné ? On choisira le bras articulé de table. L’important est de stabiliser les contacteurs pour faciliter le geste. Pour cela, on peut utiliser des pastilles auto-collantes, des pastilles velcro ou encore des tapis Dycem.

Faire le bon choix de contacteurs : quelques conseils…

Pour un enfant qui découvre la relation cause à effet grâce au contacteur, comme un enfant qui l’utilise déjà intensivement dans la vie quotidienne, auprès, par exemple, d’une aide à la communication, le choix du contacteur, et surtout son emplacement (partie du corps qui l’actionne) sont déterminants. Il faut veiller à concilier confort et facilité d’utilisation, en évitant l’apparition ou le renforcement de mauvaises habitudes motrices ou posturales (asymétrie corporelle).

Trop souvent, l’utilisation à la main se fait contacteur posé à plat sur le plan de travail, alors qu’il suffit parfois d’un petit support incliné, pour faciliter l’approche de la main.

Si certaines caractéristiques sont mentionnées dans les catalogues (forme, couleur, dimensions…), certaines échappent à une représentation objective, comme le feedback audio ou tactile, ou encore la sensibilité, même si elle est exprimée en grammes.

Pour ces différentes raisons, le conseil d’un ergothérapeute formé à ces techniques, ainsi que l’essai avant acquisition, sont vivement conseillés.

Voici quelques critères à prendre en compte lors du choix d’un contacteur (consulter la grille comparative des contacteurs) :

Le type de contacteur : Il existe des contacteurs filaires et d’autres sans fils. Lorsque l’objet à actionner se trouver loin de l’utilisateur, il est préférable de choisir un contacteur sans fil. D’autre part, vous pouvez choisir entre un contacteur à action mécanique ou électronique. Les contacteurs mécaniques sont les plus répandus. D’autres modèles plus pointus offrent une technologie électronique et sont contrôlés par des capteurs de mouvement et/ou musculaires très sensibles.

Le type d’activation : Généralement, on active un contacteur par pression. Mais il existe également des contacteurs que l’on actionne avec le souffle. Ce sont les contacteurs pneumatiques. D’autres contacteurs sont actionnés lorsqu’on change leur inclinaison. D’autres encore sont placés au creux de la main puis serrés pour être actionnés. Certains contacteurs utilisent des technologies plus sophistiquées et réagissent aux contractions musculaires. Ils sont équipés d’un boîtier électronique avec sensibilité et temporisation réglables.

La surface et la force d’activation Ces données doivent également être prises en compte lorsqu’on choisit un contacteur. Il faut donc estimer avec le plus de justesse possible la capacité de mouvement de l’utilisateur de même que sa force de pression. C’est une donnée assez difficile à évaluer qu’il faut à ce niveau savoir comment le contacteur sera actionné (avec la main ou avec le coude, le genou, la tête…). Le conseil d’un ergothérapeute peut aider les parents à prendre la bonne décision. Il faut cependant savoir qu’il existe des contacteurs à sensibilité variable et d’autres ultra-sensibles.

Le type de feedback : Lorsqu’on appuie sur un contacteur, il y a souvent un feedback sonore qui donne un retour sensoriel sur l’action. On sait qu’on a suffisamment appuyé lorsqu’on entend le clic sonore. Ce feedback peut aussi être d’ordre tactile. De plus, certain contacteurs n’offrent pas de feedback.

La prise jack : C’est la prise mâle qui permet de brancher son contacteur sur un jouet, un boitier ou encore sur le Powerlink. Généralement, la taille de cette fiche est de 3,5mm.

Apprendre à utiliser un contacteur

La première étape consiste à appréhender la notion de relation cause à effet. L’enfant fait une action et cette action a une conséquence immédiate. L’enfant comprend qu’il est l’auteur de cet enchaînement d’actions. Il prend alors conscience qu’il peut agir sur son environnement proche.

La fabrique magique

La fabrique magique

La fête foraine

La fête foraine

Splodge

Splodge

La deuxième étape consiste à faire des choix avec un contacteur grâce à un système de balayage visuel ou sonore des différentes options proposées. L’enfant appuie sur son contacteur au bon moment (celui ou l’option choisie est encadrée par un rectangle lumineux par exemple lorsqu’il s’agit d’un travail sur écran) pour faire son choix.

Apprendre à utiliser un contacteur

Apprendre à utiliser un contacteur

Niveau 3 : Appuie sur le contacteur de gauche pour que le garçon à gauche de l’écran tape dans la balle. Appuie sur le contacteur de droite pour que le garçon à droite de l’écran tape dans la balle.

Niveau 5 : Appuie sur le contacteur de gauche pour bouger la flèche vers la droite. Appuie sur le contacteur de droite pour sélectionner la partie du visage indiquée par la flèche.

Niveau 7 : Appuie sur le contacteur de gauche pour faire bouger l’anneau. Appuie sur le contacteur de droite pour faire tomber l’anneau sur le support.

Une utilisation plus élaborée du contacteur permet d’utiliser un gestionnaire de contacteur. Typiquement, lorsqu’on appuie sur un contacteur, le jouet connecté se met en marche. Lorsqu’on n’appuie plus, le jouet s’arrête immédiatement. La fonction « gestionnaire » propose des modes de contrôles supplémentaires :

Contacteur sans fil avec fonction gestionnaire

Contacteur sans fil avec fonction gestionnaire

  •  »La minuterie secondes : lorsqu’on appuie sur le contacteur, le jouet marche 1 à 60 secondes selon votre choix.
  • Interrupteur : au premier appui sur le contacteur, le jouet connecté se met en marche. Au deuxième appui, il s’éteint.
  • Minuterie minutes : lorsqu’on appuie sur le contacteur, l’appareil marche 1 à 60 minutes selon votre choix. »

L’apprentissage se poursuit ensuite avec l’utilisation de plusieurs contacteurs qui ont chacun une fonction : par exemple, le contrôle du balayage des options et la fonction « sélection ». On peut aussi utiliser plusieurs contacteurs pour émuler tous les mouvements de la souris.

L'interface Hitch

L’interface Hitch

L'interface souris Track-it

L’interface souris Track-it

L'interface souris

L’interface souris

Aller plus loin avec un contacteur

La société Ablenet est spécialisée dans la conception d’aides techniques électroniques destinées à offrir plus d’autonomie à la personne en situation de handicap, lui permettant d’agir sur son environnement, de mieux communiquer avec les autres. La philosophie d’Able Net et la vocation des produits que la firme américaine conçoit partent du concept du « Partial Participation ». Grâce à des contacteurs et d’autres aides techniques, l’enfant et/ou l’adulte se trouve au centre de l’activité même s’il ne fait qu’une partie de cette activité. L’objectif est ici de valoriser la personne en situation de handicap et de favoriser son intégration dans un groupe. Ce groupe pouvant être sa fratrie, les autres élèves de l’école, les membres de la famille, etc… Voici quelques idées où le contacteur est utilisé comme un outil d’intégration sociale et d’apprentissage. L’objectif est de permettre à l’enfant de participer, même de manière partielle, à toutes les activités du quotidien :  »* Un enfant lourdement handicapé moteur participe à une activité de lecture de groupe. C’est lui qui lit le livre … Comment ? Il utilise le Bookworm. Celui-ci est branché à un contacteur.

  • L’enfant participe à un jeu de chaise musicale avec ses frères et sœurs. C’est lui qui mène la danse en contrôlant la musique. On aura branché son contacteur a un jouet musical (par exemple le chien qui chante « Don’t Worry, Be Happy »).
  • Cet enfant participe à l’atelier cuisine de son école. C’est lui qui mouline les légumes pour la soupe en utilisant le blender. Son contacteur a été branché à un gestionnaire de contacteur, lui-même branché au blender.
  • C’est l’heure de jouer entre copains à la Playstation. Même avec un handicap moteur lourd, c’est possible ! Comment ? Il existe des solutions d’accès avec contacteurs.
    Les découvrir »
Découvrez beaucoup d’autres ID en cliquant ici.

Sébastien est webmaster au sein de la société Hop'Toys. Il est chargé du développement, du référencement et de l'intégrité des sites et des blogs de la société.

2 Commentaires

  • la maman de margot dit :

    bonjour,

    Mon enfant à la maladie de Rett, elle aura 4 ans dans 15 jours, elle réagit et échange beaucoup avec son environnement.

    Nous cherchons un ou des contacteurs et des jeux qui pourraient lui plaire.

    Elle met beaucoup ses mains dans sa bouche lorsqu’un jeu ou un éléments l’interpelle ou lui plait, du coup, elle a des attelles depuis une semaine afin de pouvoir faire plus de chose avec ses mains pendant des temps de jeux.

  • lise dit :

    bonjour Margot, Lucie a 19 ans et est atteinte de la même maladie que toi, ses petites mains carressent sa bouche tout le temps et nous allons à l’ergothérapeute qui devient petit à petit son amie de jeu car elle l’amène à toucher et prendre des objets. Elle a démonté son tambourin et à la prochaine séance, Lucie pourra grace à un contacteur le faire fonctionner toute seule car elle adore la musique. Tu es très jeune Margot et c’est super de commencer à cet age, surtout ne pas se décourager et être calme. Vous êtes des petites filles adorables qui nous apprennent tant de choses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.