Selon l’Agence Régionale de Santé, nous touchons notre visage environ 3 000 fois par jour ! Or, le nez, la bouche et les yeux sont des portes d’entrée pour les virus et les bactéries. Voici quelques conseils pour aider les enfants à moins toucher leur visage.

1. Expliquez pourquoi il est important de ne pas se toucher le visage et parler des microbes de manière claire sans alarmer outre mesure. Pour cela, privilégiez les supports visuels, notamment des vidéos ou des expériences à vivre qui permettent de mieux comprendre et d’être engagé dans l’apprentissage. Aidez les enfants à appréhender les concepts de base de la prévention et du contrôle des maladies. Utilisez des exercices qui montrent comment les germes peuvent se propager.

Par exemple, mettez de l’eau colorée dans un spray et vaporisez-en sur un morceau de papier blanc. Observez la distance parcourue par les gouttelettes. Vous pouvez aussi mettre une petite quantité de paillettes dans les mains des élèves et leur demander de se les laver avec seulement de l’eau… Remarquez la quantité de paillettes restantes ! Demandez-leur alors de toucher diverses surfaces et faites leur observer les paillettes qui se posent ici et là. Invitez-les ensuite à se laver les mains pendant 20 secondes, cette fois avec du savon et de l’eau. Que remarquent-ils ?

Effectuez une expérience similaire avec du poivre et de l’eau

2. Insistez sur l’importance du lavage de main en expliquant le système de prolifération des microbes, mais aussi en créant un rituel plein de fantaisie et motivant pour l’enfant.

3. Soyez raisonnable dans vos attentes. L’objectif n’est pas « je ne me touche plus du tout le visage », mais plutôt « j’essaye de me toucher le visage le moins possible » en prenant conscience de ces gestes. En restant focalisé sur l’idée de ne pas se toucher le visage du tout, on a encore plus envie de le faire ! Essayez l’application en ligne « Do not Touch Your Face » qui utilise le machine learning et vous informe dès que vous touchez votre visage. L’outil permet de s’entraîner à moins toucher son visage.

>> Je découvre l’application DO NO TOUCH YOUR FACE

4. Faites prendre conscience à l’enfant de ses gestes lorsqu’il se touche le visage. Faites-lui remarquer qu’il est en train de le faire. Ce sont en effet des gestes que l’on fait essentiellement inconsciemment. Vous pouvez pour cela lui mettre un pansement sur le bout du doigt qu’il utilise pour se toucher le visage. Le contact de la matière un peu rugueuse du pansement peut l’aider à avoir davantage conscience de son geste.

5. Utilisez de la crème pour les mains ou du savon très odorant lorsque c’est possible et en fonction de la sensibilité de l’enfant. Lorsque l’enfant portera la main à son visage, il sentira l’odeur et prendra conscience de son geste.

6. Utilisez un renforçateur positif, encouragez et valorisez les efforts faits plutôt que de critiquer son comportement lorsqu’il touche son visage. Vous pouvez aussi utiliser des tableaux de récompenses.

tableau de motivation

>> Je découvre le tableau de récompenses pour motiver mon enfant

7. Ayez des mouchoirs à portée de mains. Si l’enfant a besoin de se gratter, il peut le faire en utilisant un mouchoir entre sa main et son visage, etc.

8. Minimisez les occasions de se toucher le visage en agissant sur ce que vous pouvez contrôler. Mettez des barrettes et un serre-tête pour retenir les cheveux… Assurez-vous que les lunettes soient bien ajustées et mettez un élastique pour mieux les faire tenir.

9. Trouvez des solutions alternatives comme des bijoux à mordiller pour les enfants qui sucent leur pouce ou se rongent les ongles.

Bijoux de mastication

>> Je découvre une sélection de bijoux à mordiller facilement lavables

10. Donnez-leur quelque chose à manipuler pour occuper leurs mains comme un fidget. Une petite balle, un tangle évitera un geste spontané vers le visage. Privilégiez les fidgets qui peuvent se nettoyer facilement et faites un choix en fonction des préférences sensorielles de l’utilisateur.

>> Je découvre une sélection de fidgets pour occuper les mains.

Véronique est la cofondatrice de Hop'Toys et directrice commerciale. Elle rédige principalement des articles et dossiers de fond, des conseils.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.