Isabelle Babington est ergothérapeute, elle a exercé en France et aux États-Unis où elle s’est formée à l’intégration neurosensorielle (INS). Elle a été la première à enseigner cette approche en France. Elle est aussi la cofondatrice de la Meex (Maison des enfants extraordinaires) où elle consulte, coordonne des programmes et forme des professionnels. Dans cet article, elle vous propose 7 conseils basiques pour aménager une salle d’intégration sensorielle que vous pourrez télécharger gratuitement et afficher dans vos cabinets et établissement !

1. Les 3 sens de base

Pensez aux 3 sens à la base de la pyramide du développement et qui sont sous-sollicités à l’école : le sens vestibulaire, le sens proprioceptif, le sens tactile. Choisissez des agrès et jouets qui permettent de les stimuler à chaque séance et en cohérence avec vos objectifs thérapeutiques.

2. La sécurité

Veillez à ce que le matériel et les activités que vous allez proposer soit 100 % sécurisés. Il faudra donc apporter une attention particulière au revêtement du sol : surface, épaisseur, textures, formes…

3. L’ élan pour agir et se faire plaisir

Un des principes de l’intégration sensorielle est d’inciter l’enfant à former des réponses adaptées, spontanées, et pro-actives. Il doit avoir envie d’agir, il doit être attiré par les expériences que vous allez lui proposer. Il faut donc que l’espace soit attractif, amusant et joli. L’environnement que vous allez créer doit offrir à l’enfant ce petit plus qu’il n’y a pas à la maison et ainsi lui donner envie de revenir.

Stimulation vestibulaire à la Meex de Nimes

>> À lire aussi : « À lire aussi : TSA : compréhension neurodéveloppementale ».

4. La polyvalence

Choisissez du matériel polyvalent qui va permettre de varier les positions, les directions, les compétences motrices et cognitives, les imaginaires… Une même balançoire peut devenir un bateau, une soucoupe volante, un pont suspendu au-dessus des crocodiles… Et de votre côté, en parallèle, vous allez pouvoir faire travailler à l’enfant les extenseurs, ou les fléchisseurs, le décubitus ventral, la stabilité articulaire, les co-contractions, les insécurités, les praxies. Plus il y aura de possibilités, plus votre balançoire sera rentabilisée.

5. Le rangement

Prévoyez le rangement dès le départ (placards, étagères en hauteur, crochets au mur) parce qu’il est indispensable d’être bien organisé, de prendre soin de son matériel, et surtout de ne pas surcharger visuellement l’espace. Beaucoup d’ enfants sont sur-stimulés dans une salle encombrée, ce qui peut engendrer la désorganisation de leur comportement, l’excitabilité, et/ou un sentiment de surcharge sensorielle.

>> À télécharger aussi : « L’intégration sensorielle illustrée ».

6. Le budget

Vous n’avez pas besoin de tout acheter la première année : faites un budget sur 3 ou 5 ans pour étaler vos achats. Lors des formations, nous essayons du matériel et chaque participant se créé 3 listes. La première est le point de départ pour la première année. Et puis, pensez à mutualiser, à plusieurs on peut voir plus grand !

7. La compétence

Rappelez-vous que c’est votre démarche et votre grille de lecture d’intégration sensorielle qui va inclure cette approche dans vos suivis, ce n’est pas la salle qui transforme un accompagnement thérapeutique en INS. L’incontournable, c’est de bien vous former parce que derrière chaque équipement, il doit y avoir des objectifs thérapeutiques bien précis.

Télécharger l’infographie :

Infographie : 7 conseils pour aménager votre salle d'intégration sensorielle


7 conseils pour aménager votre salle d'intégration sensorielle

1 x A3 en pdf

Pour imprimer en A4, réduire l'impression à 70%


Isabelle Babington est ergothérapeute et cofondatrice de la MEEX après avoir exercée pendant 20 ans comme Occupational therapist aux Etats-Unis. Elle est formatrice en INS et auteur de «L’enfant extraordinaire» paru aux éditions Eyrolles en 2018 et qui sortira en poche en juin prochain.

La sur la page Facebook et sur le site internet de la Meex.

Alexandra est chargée des partenariats influenceurs et rédactrice d'articles sur le blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.