La puberté est une période difficile et déroutante pour tous les enfants. Ils peuvent se sentir gênés ou anxieux lorsqu’ils tentent de surmonter leurs changements mentaux et physiques. Cette étape peut être encore plus difficile pour les enfants ayant un handicap. En tant que parent, il est essentiel que vous sachiez comment la puberté l’affectera afin que vous puissiez guider votre enfant dans cette période qu’est l’adolescence. Voici nos informations et conseils pour vous aider, vous et votre enfant, à traverser cette période parfois éprouvante.

Comment parler de la puberté à votre enfant ?

 

Parler de la puberté avec son enfant peut être une étape difficile pour un parent, entre la gêne de parler de chose que l’on estime à tort pas adapté à son âge, mais aussi parce que l’on voit que son enfant grandit et qu’on est parfois pas prêts à ça. Alors, comment lui parler de la puberté, sans qu’il n’y ait de gêne et surtout pour que l’enfant comprenne ce qu’il va se passer dans son corps ?

 

>> À lire : 10 conseils pour parler de la puberté avec son enfant

 

La première étape afin que l’enfant soit à l’aise durant sa puberté pour parler de son corps, serait de nommer les parties intimes correctement. Ainsi, le corps, les organes génitaux, et la sexualité seront normalisés. Au même titre que nos enfants ont des jambes et des bras, ils ont aussi des pénis et des vulves. Nommer correctement leur anatomie, leurs parties intimes, dès le plus jeune âge, leur permet de se les approprier, pour se construire intellectuellement par rapport à ce qu’ils sont (sexe et genre), pour mieux comprendre leur différence, et pour établir des limites entre soi et les autres. Le choix des mots est important, car certains enfants ayant des besoins spéciaux peuvent s’accrocher à un mot ou à une expression particulière et l’utiliser pour le reste de leur vie. À l’adolescence, ils seront ainsi plus à l’aise avec leurs corps et pourront en parler plus facilement, avec une moindre gêne.

Trisomie 21 et puberté

Le handicap comporte des obstacles physiques et émotionnels supplémentaires impliquant la capacité de participer, l’acceptation de soi par les autres enfants et l’image de soi. Les enfants porteurs de handicap peuvent devenir stressés, déprimés, frustrés ou en colère contre leur situation. Ils peuvent regretter d’être ignorés une minute et ensuite en colère la suivante parce que quelqu’un essaie de les aider.

 

>> À lire : Il est amoureux ? Expliquer le sentiment amoureux aux ados

L’autisme

 

Dans le cas de l’autisme, il est important de bien préparer votre enfant à ses changements, en lui parlant et en lui expliquant bien avant la phase de puberté, les changements qui vont se produire dans son corps. Vous pouvez utiliser des pictogrammes, des scénarios sociaux, et tout ce qui permettra à l’enfant de prendre connaissance des changements qui vont se produire.

Comme tout autre enfant, il connaîtra les mêmes changements physiques et émotionnels, mais selon le degré des troubles du spectre de l’autisme, il ne comprendra peut-être pas ses nouvelles pulsions ou attirances pour d’autres personnes. Il faudra également apprendre à votre enfant de nouvelles compétences en matière hygiène, de communication et d’indices sociaux plus subtils.
Vous pouvez utiliser dans ce cas des scénarios sociaux pour aider votre enfant à prévoir un comportement adapté en fonction d’une situation particulière.

Encore plus que tout autre, votre enfant aura besoin que vous l’accompagniez dans cette étape et que vous le rassuriez : l’adolescence et la puberté font qu’il peut être frustré de se rendre compte qu’il n’est pas neurotypique comme les autres enfants qu’il peut côtoyer.

Autisme, adolescence et puberté

>> À lire : Des outils pour appréhender les changements corporels

La paralysie cérébrale et le polyhandicap

 

Votre enfant a une paralysie cérébrale, a des difficultés motrices pouvant être accompagnées de difficultés cognitives ou sensorielles. Selon le degré de handicap, votre enfant peut comprendre tous les changements qui peuvent survenir à l’adolescence. Il est important de lui parler de ces changements physiques et émotionnels qui peuvent l’envahir.

Il est important, comme tout parent, d’établir assez tôt, bien avant la puberté, un lien de communication avec votre enfant. Si votre enfant sait qu’il peut venir vous voir pour quoi que ce soit, il lui sera plus facile de communiquer avec vous à l’adolescence, que ce soit verbalement s’il le peut ou par le biais de la communication améliorée et alternative ou assistée, comme le PODD par exemple.

Les enfants atteints de paralysie cérébrale commencent souvent leur puberté plus tôt que les autres enfants… Et se termine aussi plus tard ! Si votre enfant est en fauteuil roulant ou a une capacité réduite à marcher, il peut se sentir particulièrement gêné par rapport à son corps pendant la puberté. Les enfants devenus adolescents peuvent avoir du mal à contrôler les mouvements de leurs corps : leur croissance rapide fait qu’ils peuvent ne plus avoir conscience de l’amplitude et du poids de leurs membres, ils peuvent donc éprouver plus de malaise avec les autres.

Puberté et handicap

Le handicap mental

 

Si votre enfant a un handicap mental, la difficulté de la puberté dépend de son niveau d’invalidité. Comme pour les enfants ayant des troubles du spectre de l’autisme, ces enfants peuvent ne pas comprendre la raison des changements dans leur corps. Ils peuvent également être déroutés par leurs nouvelles émotions et leurs nouvelles pulsions. Votre enfant peut se sentir gêné et troublé par ses sentiments, n’hésitez pas à vous assurer qu’il comprenne comment se comporter de façon appropriée avec ses amis ou les autres enfants de son âge.

Les filles ayant un handicap mental peuvent être effrayées, paniquées ou surprises par le fait d’avoir leurs règles ; il est important de leurs expliquer en amont comment la puberté se déroule, ce qu’il faut faire dans ce cas, avant  qu’elles le vivent pour la toute première fois.

 

>> À lire : J’ai mes règles

 

Leurs années d’adolescence seront toujours complexes. Ils vont passer par des changements physiques et émotionnels. Ils chercheront l’indépendance. Ceci est vrai pour tous les enfants, qu’ils soient porteurs de handicap, ou pas… 


Sources : 

Puberté et adolescence, The Cerebral Palsy Network, Dena Kirchoff
La puberté chez les enfants atteints de paralysie cérébrale et de déficience motrice modérée à sévère, American Academy of Pediatrics, Novembre 2002
Puberté et sexualité, Navigate Life Texas

Caroline est content manager chez Hop'Toys. Sur ce blog, elle assure la rédaction d'article et traite des sujets d'actualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Instagram

  • Un super reportage phot la #meex avec des super loulous qui ont testé nos nouveaux produits ❤️🌿❤️#stimulation #vestibulaire #psychomot #parcours #mteur #motricite
  • Super idée d’activité avec notre toupie 😉#hoptoys #Repost @labrigadedannaelle with @get_repost
・・・
Ce week-end, les enfants se sont beaucoup amusés avec la toupie @hoptoys_fr de Raphaël. Un des jeux consistait notamment à faire rouler des balles dans la toupie. J'ai trouvé l'idée super sympa ! 
C'est pourquoi, aujourd'hui, je leur ai proposé d'ajouter un peu de peinture et quelques feuilles de papier pour une séance peinture fun et rigolote 😄💗
Et pour vous quel programme aujourd'hui ?
.
.
.
. 
#activite#peinture#peindreavecdesballes#toupie#hoptoys#lesactivitesdecheindeletraphael#labrigadedannaelle#activities#instapaint#instaart#instakids
  • Des émotions #exceptionnelles 🇫🇷merci les bleus 🙏
  • Et si on organisait une #journée tout entière grâce au Synopte et au Tom Tag ? L'objectif : apporter de la #prévisibilité à l'enfant tout en l'aidant à faire seul tout au long de la #journée ! Celle ci est organisé en moment, symbolisé par les #couleur du Synopte. Vert, c'est le matin, jaune le repas du midi, orange l'après midi... ❤️🤙❤️#temporalité #organisation
  • On adore ❤️ #Repost @poi.family with @get_repost
・・・
Ayden aime tellement son petit coin, avec les panneaux de contrastes, son harche de jeux, que nous changeons régulièrement pour attirer son attention. S'éveiller, s'épanouir.. c'est tellement important. Je ne peux jamais laisser mon petit garçon sans stimulation. Je me sentirais tellement mal qu'il attende sans rien faire à regarder le plafond blanc.. inconcevable. Je sais qu'il est heureux, même si il n'est plus capable de sourire. Je le lis sur son visage. #courageux #stimulation #contraste #hoptoys #jeux #suspendu #poïfamily #youtubechannel ❤️
  • Les soldes à -70% ❤️🌟❤️c’est parti ! 🎁#liendanslabio
  • Une super utilisation de notre toupie ! 😉 #Repost @marineactivity with @get_repost
・・・
Notre toupie @hoptoys_fr  dans la piscine ! Chaque année nous l’utilisons et les enfants adorent 😆#HopToys #toupie#piscine
  • Les 31 mai, 1er et 2 juin 2018, l’#Unapei, fédération d’associations française de représentation et de défense des intérêts des personnes #handicapées et de leurs #familles, tenait à Lille son 58e congrès annuel. Le thème autour duquel l’Unapei invitait tous les participants à réfléchir cette année « En mouvement vers l’éducation #inclusive. Quelles scolarisations ? » était également un appel lancé au #gouvernement. Hop’Toys était présent à Lille aux côtés de ces associations de familles. Nous avons eu la chance d’assister aux tables-rondes consacrées à cette question de l’éducation inclusive. Nous vous en rapportons quelques moments forts sur le blog
  • Si l’on dit que les bébés dans le ventre de leur mère sont sensibles à la #musique environnante, il peut arriver qu’un #bébé présente des signes de #perteauditive à la naissance. Pour son avenir et pour son bien-être, il est important de repérer rapidement ces #signes et d’apporter des #solutions si besoin. Environ 1.4 bébés sur 1000 présentent une perte auditive à la naissance, ce chiffre monte à 5 enfants sur 1000 de 3 à 17 ans.

Suivez-nous !