L’autonomie est un élément essentiel du parcours de l’enfant vers l’âge adulte. Pour réussir ce passage, les enfants ont besoin de liberté pour tenter leur propres expériences et découvrir de nouvelles choses. Mais ils ont encore besoin de vos conseils et de votre soutien. Voici quelques idées pour vous aider, vous et votre enfant, à trouver le bon équilibre.

L’autonomie intellectuelle, qu’est ce que c’est ?

L’autonomie intellectuelle consiste à penser par soi-même, à diriger ses pensées. Une personne qui possède cette vertu ne dépend pas excessivement des autres pour former ses croyances. Elle n’est pas un simple réceptacle d’informations et d’idées déposées par d’autres. Sa forme de pensée n’est pas passive, elle est active. La personne intellectuellement autonome est capable de former ses propres jugements, d’initier une réflexion et de poser des questions approfondies.

C’est aussi :

  • Prendre des décisions et résoudre des problèmes
  • Définir les valeurs de sa vie
  • Former sa propre identité

Nous avons donc tous besoin de pouvoir faire la distinction entre des sources d’information fiables et non fiables. En tant que parents, nous voulons que nos enfants usent de leur libre arbitre et ne se contentent pas  de croire leurs amis ou ce qu’ils peuvent voir sur les médias sociaux.  Nous voulons que nos enfants soient intellectuellement autonomes.

Autonomie intellectuelle : comment la soutenir en famille ?

Faire de nos enfants des adolescents indépendants

Leur montrer amour et soutien

Par votre amour et votre soutient, l’estime de soi de votre enfant grandit ! C’est grâce à celle-ci que l’enfant aura confiance en lui pour découvrir qui il est et ce qu’il souhaite faire dans sa vie. En grandissant, l’enfant ne veut pas toujours partager des moments avec ses parents, et peut refuser notre affection, mais nous pouvons toujours leur montrer notre amour de plusieurs autres façons :

  • S’intéresser aux intérêts, aux passions, aux loisirs et aux amis de votre enfant
  • Prendre le temps de l’écouter
  • Laisser des libertés et de l’intimité à votre enfant
  • Lui dire que vous l’aimez

La psychologue Sylvie Guay sur le site coupdepouce.com dit  : 

Il ne s’agit pas d’un rejet. Cela fait partie du développement normal du préadolescent: il a besoin d’établir une saine distance avec ses parents pour gagner en autonomie.

Respecter leurs sentiments et leurs opinions

Essayez de vous adapter aux sentiments de votre enfant, il a besoin de votre guidance émotionnelle et de votre stabilité.

Prendre au sérieux l’opinion et les idées de votre enfant lui donne de la confiance pour s’affirmer en tant que personne à part entière. Les opinions de votre enfant peuvent s’avérer différentes des vôtres et ressembler davantage à celles de ses ami·es. Cela peut être difficile à gérer, mais l’exploration d’opinions et d’idées est l’un des moyens par lesquels votre enfant s’entraîne à exprimer sa singularité. Et si vous avez une divergence d’opinion, vous avez une bonne occasion de dire que les gens ont souvent des points de vue différents, ce qui est normal.

Parler calmement de ses propres opinions et sentiments peut aider à maintenir une liberté de parole et à présenter des moyens positifs de communiquer avec les autres dans un débat par exemple.

>> À lire : Comment la pédagogie Montessori développe l’autonomie des enfants ?

Poser des règles claires qui respectent chaque enfant

Établir des règles familiales claires en matière de comportement, de communication et de socialisation aideront votre enfant à comprendre les limites et vos attentes. Les règles familiales sont susceptibles de changer au fur et à mesure que votre enfant se développe. À mesure que les enfants deviennent plus matures et grandissent, ils peuvent contribuer à l’élaboration de ses règles, ce qui les amènera à réfléchir à ce qu’elles impliquent.

Attention cependant à ne pas fixer de règle trop stricte : celles-ci doivent permettre à l’enfant de s’épanouir tout en lui laissant assez de place pour grandir et essayer de nouvelles expériences.

L’aider à acquérir des compétences pour qu’il puisse prendre des décisions

Lorsqu’un enfant a besoin de prendre une décision, vous pouvez l’accompagner pour que celle-ci soit faite dans une approche de résolution de problème, ce qui va l’aider à développer des compétences de prise de décision indépendantes :

  • Découvrir les différentes options qui s’offrent à lui
  • Parler des avantages et inconvénients des actions à mener
  • Peser les pour et les contres pour prendre la meilleure décision
  • Définir des alternatives si les choses ne se passent pas comme prévu

Vous pouvez également inclure votre enfant dans la prise de décision familiale : c’est une autre chance de renforcer l’estime de soi de votre enfant et de montrer que vous appréciez sa contribution.

>> À lire : Encourage l’entraide entre chaque enfant

Lui donner des occasions d’exercer son autonomie intellectuelle

Proposez-lui des activités qu’il fera seul ou avec ses amis, tout en lui donnant la liberté et le temps qui lui permettront :

  • D’apprendre de nouvelles compétences et de tester ses nouvelles capacités
  • De prendre des risques positifs
  • De favoriser un sentiment d’appartenance
  • De renforcer sa résilience

Il peut vouloir s’engager dans une association, ou partir lors d’un weekend organisé avec ses amis… !

Indépendance et autonomie intellectuelle

L’autonomie intellectuelle chez les enfants aux besoins spécifiques

L’atteinte de l’autonomie intellectuelle chez un enfant aux besoins spécifiques peut prendre un peu plus de temps que pour d’autres enfants, notamment s’il a passé de nombreuses années à dépendre des autres, à être pris en charge et et à dépendre de décisions d’autres personnes. Encourager votre enfant à devenir progressivement plus indépendant est une bonne chose autant pour l’enfant que pour les parents ! Il arrivera un moment où vous commencerez à partager des responsabilités avec lui, par exemple la gestion des médicaments. Savoir quand et comment faire peut être un véritable défi. Si vous essayez de déterminer si votre enfant est prêt à assumer certaines de ces responsabilités, demandez-lui s’il peut :

  • Résoudre des problèmes
  • Prendre des décisions à l’avance plutôt que des décisions impulsives
  • Comprendre les conséquences possibles d’une action
  • Se remettre en question lorsqu’un autre conseil lui ai donné
  • Prévoir et planifier des choses pour plus tard

Pour les plus jeunes enfants, il est important d’expliquer pourquoi son autonomie est différente des autres enfants du même âge. Vous, votre enfant et les professionnels de la santé qui gèrent les soins de votre enfant seront tous impliqués pour décider quand et comment votre enfant commencera à gérer de manière autonome les décisions en matière de santé. Dans tous les cas, n’hésitez pas à en parler à un professionnel de santé.

À lire : L’aider à se repérer dans le temps et l’espace

Des idées de jeux pour favoriser l’autonomie intellectuelle

Les habiletés sociales permettent de prendre sa place au sein de la société. Voici des outils pour développer l’autonomie intellectuelle en famille et apprendre à résoudre les conflits de manière positive.

Developper l'autonomie intellectuelle

Ideo « La table ronde » : Une roue pivotante recto verso qui permet de résoudre efficacement les conflits sociaux. Présentant 8 sources de conflits au recto et 8 solutions au verso, elle pourra responsabiliser les enfants et les aider à développer leurs habiletés sociales, tout en leur permettant de trouver une solution harmonieuse de façon plus autonome.

Les solutions aux conflits : Pour développer des compétences sociales et apprendre l’écoute ! Cette jolie affiche colorée montre 21 comportements permettant de résoudre harmonieusement les conflits interpersonnels du quotidien chez les enfants. Utilisez-la pour des activités de prévention et pour responsabiliser les enfants en développant leurs compétences de négociation, d’écoute et de coopération.

Les émotions et l'intelligence émotionelle

Les émoticartes enfant : Un fabuleux outil ludo-éducatif pour aider les enfants à comprendre et à maîtriser leurs émotions ! L’enfant devra repérer l’émotion qui le traverse (désagréable ou agréable), la nommer et retrouver dans les cartes ressources ce qui lui permettra de mieux la gérer (à travers des jeux et activités). Le jeu devra être mené par un adulte.

Les émoticartes parents : En comprenant votre ressenti d’adulte responsable, vous allez pouvoir aider votre enfant à maîtriser ses émotions. Le « métier » de parent n’est pas facile tous les jours et il est courant de se laisser submerger par ses émotions ! Les Emoticartes parents vont vous aider à comprendre vos émotions pour être plus à même d’aider vos enfants à canaliser les leurs.

L’autonomie intellectuelle s’acquiert tout au long de l’enfance grâce à la confiance que les parents ont dans la capacité de leurs enfants de grandir. Elle permettra ainsi à l’enfant devenu adolescent de desserrer les liens initiaux, se défaire de ce qui lui a permis d’être, être aidé pour franchir des étapes, être rassuré devant des épreuves même petites et simultanément reconnus comme capable de les franchir.


Sources :
Sylvain CONNAC, « Foray, P. (2016). Devenir autonome, apprendre à se diriger par soi-même. Paris : Éditions ESF », Éducation et socialisation, 43 | 2017, mis en ligne le 01 février 2017
Nathalie Vallerand et Julia Haurio, « Mon ado ne veut plus de câlin », Coup de pouce.com, 22 juillet 2015
Sheppard, L. et Unsworth, C. (2011). Développer les compétences dans les activités quotidiennes et l’autodétermination chez les adolescents ayant une déficience intellectuelle, Éducation corrective et spécialisée, 32 (5), 393-405.
Szwedo, DE, Hessel, ET, Loeb, EL, Hafen, CA et Allen, JP (2017). Soutien aux adolescents cherchant une voie vers l’indépendance fonctionnelle de l’adulte. Psychologie du développement, 53 (5), 949-961.
Van Petegem, S., W. Beyers, Vansteenkiste, M. et Soenens, B. (2012). Sur l’association entre l’autonomie de l’adolescent et le fonctionnement psychosocial : examen de l’indépendance décisionnelle du point de vue de la théorie de l’autodétermination Psychologie du développement, 48 (1), 76-88
« L’autonomie Intellectuelle », Intellectual Virtues Academy, 14 février 2013

Caroline est content manager chez Hop'Toys. Sur ce blog, elle assure la rédaction d'article et traite des sujets d'actualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.