Nombreux sont les articles évoquant l’arrivée d’un enfant porteur de handicap dans une famille… vue et vécue du côté des parents. Mais qu’en est-il pour les frères et sœurs ? Quelle est leur place ? Par quel moyen vont-ils créer du lien avec leur petit frère ou petite sœur ? Le jeu est un des leviers permettant aux fratries de se construire ensemble, d’engranger des souvenirs communs. Chez Hop’Toys, nous proposons des produits adaptés aux enfants qui aux besoins spécifiques mais qui sont tout aussi intéressants et porteurs pour leurs frères et sœurs. C’est ça le design pour tous : ce qui est indispensable aux uns est aussi utile à tous. 
Après tout, l’inclusion d’un enfant porteur d’un handicap ne passe-t-elle pas d’abord par l’inclusion familiale ?

Une fratrie extraordinaire, qu’est-ce que c’est ?

Aucune fratrie ne ressemble à une autre. Elles n’ont pas le même parcours, la même histoire, les mêmes personnalités. Qu’il y ait un handicap ou non au sein d’une fratrie, toutes partagent deux valeurs fondamentales : l’amour et la cohésion. Se construire auprès d’un frère ou d’une sœur porteur.se de handicap peut être difficile, rude et, même, peut même être vécu comme un frein. Mais grandir aux côtés d’un enfant extraordinaire, c’est aussi la possibilité de se forger très tôt des valeurs primordiales, telles que la maturité, l’autonomie, la tolérance, la solidarité, la bienveillance, etc.

Roxanne a 24 ans, elle est la grande sœur de deux jeunes hommes : Baptiste, 21 ans, et Emile qui soufflera dans quelques mois sa 18 bougie. Roxanne se remémore pour nous l’arrivée de ce petit frère.

J’avais 7 ans quand mon petit frère est né. Je n’ai pas su tout de suite pour sa différence. C’est quelques temps après sa naissance que mes parents nous ont expliqué à mon frère et à moi que notre petit frère n’était pas « comme les autres », qu’il était « différent ». À 7 ans, je ne savais pas ce que signifiait « être différent” et, je ne me doutais pas que ma vie aux côtés d’un enfant porteur de trisomie 21 serait source de combats permanents contre les préjugés, les moqueries et les mauvais regards. C’était dur pour Baptiste et moi de comprendre pourquoi tous ces gens étaient aussi méchants alors que, pour nous, notre frère ne méritait pas tout ça.

>> À lire aussi : la fratrie et le handicap

Qu’apporte une fratrie à un enfant porteur du handicap ?

La fratrie est un des repères pour l’enfant porteur de handicap. Elle permet à l’enfant de s’épanouir autrement qu’avec ses parents, d’être conseillé, d’avoir une écoute pour confier ses peurs et ses secrets, d’avoir du réconfort et, surtout, des partenaires pour pouvoir jouer à des jeux des heures durant.

Je pense que je suis très importante dans le quotidien de mon frère. Je suis très présente et je passe beaucoup de temps avec lui. Régulièrement, je le stimule afin qu’il soit le plus  autonome possible mais, surtout, je le taquine, je joue et je ris avec lui sans faire de différence avec mon autre frère Baptiste.

>> À lire aussi : trisomie 21 : les fratries à l’honneur

Des activités inclusives 

Comme tous les enfants, les enfants avec un handicap ont le besoin et l’envie de partager des jeux, d’exprimer leurs sens et de passer du temps avec les personnes qu’ils aiment. L’essentiel, c’est de créer une atmosphère coopérative et non-compétitive au sein de la fratrie, de trouver des activités à faire ensemble et qui prennent en compte les spécificités de chacun.
Prenons l’exemple de Milo – malvoyant depuis sa naissance – qui est l’heureux petit frère de deux grandes sœurs. L’inclusion dans sa famille est incontestable. 

Dès lors qu’il s’agit du bonheur de ses enfants, la maman de Milo déborde d’imagination dans ses propositions d’activités. Elle pousse la fratrie à jouer ensemble, coopérer, s’entraider, etc.
C’était notamment le cas à travers l’activité qu’elle a proposé à ses trois enfants, une activité autour des barres tactiles.
Composées de 9 éléments amovibles offrant chacun une surface tactile distincte qui stimule le toucher, les barres tactiles sont bien sûr toutes indiquées pour un enfant avec un déficit, mais ne sont pas moins riches de possibles pour tous ! Avec, on peut jouer au loto, au mémo ou simplement reproduire un modèle.

Les règles de l’activité Barres tactiles… pour tous :

Les règles, expliquées par la maman de Milo sur son blog, Un peu Montessori, beaucoup d’amour sont simples. Il suffit d’être deux joueurs et que l’un des deux ait les yeux bandés. Chacun leur tour, les joueurs doivent décrire leurs ressentis au contact des différents éléments de la barre. Ensuite, ils doivent les classer, du plus doux au plus rugueux, du plus agréable au plus désagréable tout en expliquant et argumentant leur choix. De cette façon, les joueurs sont attentifs aux sensations de l’un et de l’autre et prennent le temps d’apprendre à mieux se connaître. Il est possible aussi de reproduire une barre témoin grâce au toucher et tout en ayant les yeux bandés. Et pour finir, l’un peut décrire l’élément qu’il a mis sur sa barre et l’autre, grâce aux toucher et à la texture, peut deviner de quel élément il s’agit.

Activités de création et d’invention

Toujours dans un objectif de coopération, les activités de création et d’invention sont idéales pour une fratrie.

Figurines animaux de la ferme : 12 figurines représentant des animaux de la ferme avec plein de détails réalistes et des textures intéressantes au toucher. Ces figurines sont un très bon support pour le jeu libre et les différentes activités de stimulation du langage autour d’un thème : tri et classement, mémorisation, jeu de loto, vocabulaire.

Livre à jouer : quand l’enfant devient acteur de l’histoire ! Ouvrez le livre et une scène apparaît en 3D ! Découpez les personnages et objets liés au lieu choisi et créez vos propres histoires, page après page. Lieux représentés : la cour, le potager, le magasin de fruits et légumes. Un excellent outil pour développer le langage expressif, l’imagination et enrichir le vocabulaire grâce aux scènes pleines de détails.

Activités de construction et d’éveil sensoriel

Les fameuses cabanes !… La construction d’une cabane est une tradition chez tous les frères et sœurs… et une activité essentielle au développement de tous les enfants !Poursuivre un projet, coopérer, laisser libre-court à sa créativité, offrir à son imaginaire de quoi s’exprimer, en grand, développer ses compétences cognitives, sociales et pratiques… voilà autant de bienfaits à cette activité. Chez Hop’Toys, nous encourageons cette tradition et la rendons possible pour des enfants extraordinaires grâce à des produits légers, facilement transportables, offrant de multiples usages et favorisant leur éveil sensoriel.

Structure cabane tubes : une excellente structure en tubes PVC pour faire travailler sa créativité et créez ses propres cabanes, plus surprenantes les unes que les autres ! Les enfants peuvent utiliser leur créativité et leur imagination pour concevoir leur petite tanière : avec du tissu épais occultant pour une cabane sombre ou du tissu fluide, pailleté pour une grotte magique ou encore créer un mobile géant avec des suspensions. Vous apprécierez la grande légèreté de la structure ainsi que sa facilité de construction.

Foulards arc en ciel organza : ces 7 grands foulards, très légers et colorés, nous invitent à l’exploration ! Ils seront parfaits pour créer des cabanes ou des tentes, ils pourront être utilisés comme accessoires pour des exercices moteur ou encore pour créer de jolis déguisements…On adore leur légère transparence et leur effet pailleté.

Maxi tiges flexibles : tisser, construire, créer des formes, on peut faire tout ce que l’on veut avec ces spaghettis flexibles géants ! Ils sont entièrement recouverts d’une mousse douce et confortable qui les rend merveilleusement sûrs et faciles à enrouler. On pourra les utiliser pour créer de magnifiques cabanes et igloos, pour des activités de mathématiques ou encore des parcours.

Activités de motricité : la création d’un parcours

Toutes les fratries aiment imaginer et partager des parcours d’aventuriers ! Dans les maisons, comme dans les jardins, c’est devenu l’une des activités phares à effectuer entre frères et sœurs. Là encore, Hop’Toys n’a pas oublié les fratries extraordinaires qui ont le droit, elles-aussi, de créer leurs propres parcours, semés d’embûches, mais sécurisés et évolutifs, modulables pour prendre en compte les différences de développement moteur. Voici quelques produits que tous plébisciteront :

Les plaques sensori-motrices : lorsqu’on pose un pied dessus, le gel coloré bouge et vient épouser le contour de celui-ci. Absolument fascinant ! Elles s’intègrent à tous les parcours moteurs, apportant une stimulation sensorielle et agissant comme un motivateur. Très fines et résistantes, elles sont presque à ras le sol.

Marquages pieds par 12 : ces marquages Pieds permettent de donner des indications visuelles positionnées au sol : sens du parcours, positionnement des pieds ou actions diverses.

Marquages mains par 12 : les marquages mains permettent de donner des indications visuelles : Sens du parcours, positionnement des mains ou actions diverses.

Parcours aventures dômes : ces 4 grands dômes forment un parcours moteur mettant l’accent sur le développement de l’équilibre. Ils encouragent aussi la coordination des mouvements : les enfants adorent les escalader !  Retournez les dômes et ils deviennent des récipients extra large et même des toupies !

Parcours à vagues : 8 éléments s’emboîtent pour créer plus de 7 mètres de parcours formant des vagues et des creux, le tout agrémenté de surfaces tactiles antidérapantes.

Tunnel de motricité : les enfants l’adorent ! Idéal pour ramper, se cacher ou intégré à un parcours moteur, ce tunnel est un outil de motricité indispensable.

Arches tunnel : ces arches recouvertes de mousse peuvent être utilisées pour ramper, pour lancer des balles, jouer au cricket ou encore créer de fabuleux parcours de motricité.

>> Découvrez tous nos produits motricité 

Voici quelques pistes pour permettre à vos fratries de renforcer leur lien, de développer leur complicité et de se créer de beaux souvenirs, tout au long de l’année. Partager les jeux d’un frère ou d’une sœur porteur·se de handicap, est aussi important pour le développement psycho-affectif de l’enfant en question que pour ses frères et sœurs. Chacun a à apprendre de l’autre. Comme nous le rappelle encore ici Roxanne à qui nous laissons ici la conclusion :

Grâce à lui [son frère Emile porteur de trisomie 21], j’ai pu construire ma personnalité et devenir quelqu’un de bienveillant. J’ai vécu tellement de choses avec lui que, maintenant, j’ai un regard différent sur le monde. Aujourd’hui, je suis professeure des écoles et, grâce à mon frère et à sa différence, je veux me spécialiser en tant que professeure des écoles spécialisée. Sans lui, mes projets d’avenir ne seraient pas ce qu’ils sont aujourd’hui. Mon petit frère trisomique à changé ma vie.

Doriane est assistante communication, en stage chez Hop'Toys. Elle écrit sur des sujets d'actualité et distille sa bonne humeur au sein de l'équipe !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.