Dossiers

Publié le 17 mars 2017 / par Amandine / Temps de lecture estimé 5 min.

0

La dysphasie et les personnes porteuses de Trisomie 21

L’association Down Espagne a détecté qu’environ 15 à 20% de personnes porteuses de Trisomie 21 avait une dysphasie. C’est pour cela, que chez Hop’Toys nous avons voulu vous apporter conseils et indications pour améliorer la communication des personnes avec Trisomie 21 et avec dysphasie afin qu’elles soient plus facilement intégrées dans le tissu social.

La dysphasie chez les personnes avec Trisomie 21

La dysphasie est un trouble qui affecte l’expression ou la compréhension du langage (parfois les deux à la fois). Ce trouble est causé par un développement anormal du langage. Afin de favoriser l’inclusion dans la société il est important de mettre en place une stimulation cognitive précoce.

Les principales manifestations sont :

  • Une altération de la structuration et de la syntaxe des phrases : cela signifie que les personnes ne vont pas ordonner correctement les mots dans une phrase.
  • Un vocabulaire pauvre : cela implique une faible compréhension du langage et des erreurs dans le choix des mots à utiliser dans une phrase.
  • Une altération au niveau phonologique (discrimination et programmation phonologique) : cela signifie que la personne ne va parfois pas bien prononcer certains mots.
  • Une altération au niveau de la sémantique qui implique des difficultés dans la compréhension des mots et des phrases.

Comment travailler/améliorer l’expression verbale des personnes avec Trisomie 21 et Dysphasie ?

Les personnes avec Trisomie 21 et dysphasie peuvent avoir des difficultés dans l’expression verbale. Ci-dessous voyons les difficultés et les outils pour les aider :

– Quand la personne s’exprime, ses phrases sont construites avec seulement quelques mots, et surtout composées par des substantifs. Pour travailler la structure grammaticale il existe le jeu de cartes Speech, un jeu facile qui permet de développer l’imagination et la structuration grammaticale des phrases de manière orale.

– Dans certains cas, la personne va parler de manière très basse et avec une mauvaise articulation, cela va rendre la compréhension difficile pour les interlocuteurs. Pour inciter à parler plus fort et à mieux articuler il existe le Toobaloo ! Un outil qui permet de s’entendre parler et donc de corriger son langage, de contrôler sa respiration et son rythme pour une meilleure articulation.

– Les personnes porteuses de dysphasie n’ont pas l’habitude d’employer des verbes dans leur phrase, ou si elles le font elles utilisent les verbes à l’infinitif. Afin de travailler cette difficulté il existe des jeux ! Nous en avons sélectionné 3 : Les cartes verbes de Webber (il faut indiquer les verbes correspondants à l’action sur la photo), les cartes d’apprentissage noms, verbes et adjectifs et les cartes de séquences verbales.

  

– Parfois, les personnes vont composer des phrases longues en utilisant des prépositions et adverbes mais ne vont pas les utiliser correctement. C’est ce que nous pouvons appeler le paragrammatisme.  Pour travailler cela, il existe les symboles grammaticaux Montessori. Ils sont utilisés pour identifier et libeller chaque mot dans une phrase et  permettent d’aborder l’analyse grammaticale en manipulant des symboles concrets.

Comment travailler/améliorer la compréhension orale ?

Les personnes avec T21 et dysphasie n’ont pas la même compréhension orale que nous. Ci-dessous nous allons voir les difficultés auxquelles elles sont confrontées et les outils pour les aider :

– Parfois les personnes porteuses de T21 et dysphasie, il ont des difficultés de compréhension. Pour les aider à travailler cela nous vous proposons le jeu de cartes « Qu’est ce qui ne va pas? ». Grâce à ce jeu, la personne devra comprendre et dire ce qui ne va pas dans la carte montrée. Cela permet de stimuler la réflexion, l’expression orale et l’argumentation.

– D’autres difficultés sont dû à la compréhension des prépositions. Par exemple : et, avec, de, en … Ces prépositions sont courtes à l’écoute, abstraites et peuvent avoir différentes significations. Une bonne manière de travailler les préposition est en construisant des phrases avec par exemple les dés de Talking dice.

–  Les personnes peuvent également avoir des difficultés pour comprendre les locutions interrogatives : quoi, ou, quand… Pour les aider à mieux comprendre il existe le jeu « Quelle est la question? »  La personne doit poser la question en fonction de l’image qu’il voit. L’intérêt ici est de lui faire poser les questions.

– Une autre difficulté est le peu de mémoire auditive et donc la perte d’informations dans de longues phrases ou avec beaucoup d’informations à la fois. Pour travailler cela, le jeu du loto sonore est parfait ! Cela permet de travailler les associations des sont avec les images sur le thème des émotions.

Source :

– Briales Grzib, Helena. La comunicación con una persona con síndrome de Down y disfasia. Down España, 2017.

Tags: , , , ,


A propos de l'auteur

est assistante marketing chez Hop'Toys et rédactrice sur ce blog ! :)



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Revenir en haut ↑
  • Votre boutique Hop’Toys

  • Derniers billets

  • Le portrait de votre enfant sur le Blog

    Portrait d'enfant

    Envoyez-nous le portrait de votre enfant en seulement 3 étapes,
    c’est très simple :

    1. remplissez notre formulaire en ligne
    2. répondez aux questions
    3. envoyez-nous vos plus belles photos !
  • Contact

    Une question ?
    Une remarque, une suggestion ou encore une date d’événement à nous soumettre ?