Nous vous avons déjà parlé de l’inclusion aux USA, d’inclusion scolaire et de diverses solutions à mettre en place pour avancer vers une société plus inclusive. Nous souhaitons alors procéder à un constat de l’état actuel des choses et observer avec vous les initiatives d’inclusion prises en France. Aujourd’hui, découvrons les premières initiatives inclusives établies dans les lieux culturels tels que les musées, théâtres, opéras, salles de concerts et spectacles.

En adaptant les infrastructures culturelles pour accueillir les personnes porteuses de handicaps moteurs, sensoriels ou psychiques, notre société fait un pas de plus vers l’inclusion. En 2007, le Ministère de la Culture et de la Communication a mis en place une récompense pour les établissements patrimoniaux : le prix « Patrimoines pour Tous » qui distingue les établissements culturels et patrimoniaux ayant mis au point les meilleurs dispositifs d’inclusion.

Musées inclusifs

De part leurs nombreuses stratégies d’adaptation, les musées sont en train de vivre une très belle avancée inclusive. En effet, l’espace muséal redouble d’efforts pour s’adapter à tous. Il crée de nouveaux dispositifs, de nouveaux équipements et de nouvelles façons d’inclure les publics en condition de handicap.

Le musée d’Art et d’Histoire de La Rochelle a créé Souffleurs d’Images, un annuaire de bénévoles prêts à accompagner les personnes atteintes de handicaps visuels au cours des visites.

Le musée de la Musique, lui, propose une découverte multi-sensorielle de ses collections. Les visiteurs peuvent toucher certains instruments mais également suivre un parcours tactile, musical ou audiodescriptif. Des livrets en braille et en gros caractères, des images en reliefs et des audiophones spécialisés y sont aussi disponibles. Tous les espaces du musée sont accessibles aux personnes à mobilité réduite et les chiens guides et d’assistance sont les bienvenus.

Le musée du Louvre organise plusieurs sessions de sensibilisation par trimestre. Ainsi, il est possible d’assister à des stages comme « Toucher et voir pour apprécier la sculpture » ou « Les sens au musée : pour une approche sensorielle des œuvres d’art ».

Entre 2016 et 2017, le Musée Fabre – situé au centre de Montpellier – a été le plus novateur avec une exposition unique en France et ouverte à tous : L’Art et la Matière – Galerie de sculptures à toucher. Cette exposition propose de renouveler la perception du visiteur en lui offrant une approche cognitive et sensorielle nouvelle. Le musée met en place des dispositifs ludiques, visuels, sonores, olfactifs et offre la possibilité de découvrir les sculptures par le toucher. Au-delà même d’être une expérience immersive et sensible, l’exposition est surtout porteuse de la forte volonté de sensibiliser au handicap.

Théâtres & opéras inclusifs

L’association Accès Culture est un service d’accessibilité à la culture collaborant auprès de plus d’une centaine de structures culturelles en France. Cette association a déjà développé de nombreuses solutions et dispositifs pour ouvrir l’accès de la culture à tous.

Accès Culture a déjà mis en place l’audiodescription, le surtitrage synchronisé en direct mais aussi des traductions et adaptations en langues des signes. En plus du surtitrage, des casques d’amplification et des boules magnétiques individuelles peuvent être proposés. Par ailleurs, des comédiens sourds et comédiens-interprètes LSF sont intégrés à ces pièces de théâtre, suivis et soutenus par des professionnels de la langue des signes.

Environ un tiers des infrastructures du réseau Accès Culture ouvre les porte de ses coulisses et propose des visites tactiles de ses lieux. Parfois, des maquettes faites de carton plumes et de legos sont également disponibles au toucher.

>> À découvrir : la liste complète du réseau Accès Culture

Concerts & spectacles inclusifs

Depuis sa création, la Cité de la musique – Philharmonie de Paris fait de l’inclusion l’une de ses valeurs les plus fortes. Les personnes porteuses de handicap sont accueillies par un personnel parfaitement formé, et peuvent initier la pratique musicale autant qu’assister à un concert.

Lors de leur réservation, les spectateurs porteurs de handicap peuvent choisir une place en fonction de leur nécessité ; des places sont réservées aux spectateurs en fauteuil, les places les plus proches de la scène peuvent être attribuées aux personnes souffrant de troubles visuels, la grande salle contient une antenne à haute fréquence. Par ailleurs, les programmations matinales ne durent généralement jamais plus d’une heure, adaptées aux difficultés d’attention.

La spécialité de la Philharmonie de Paris repose également sur ses sessions de concerts Fa Si-La Différence, où se retrouvent principalement des familles, enfants et adultes souffrant de troubles du comportement – mais absolument tout le monde est le bienvenu. Au sein de ces concerts, pas de retenue quant aux émotions et aux ressentis ; chacun peut s’exprimer comme il le souhaite. La séance est encadrée par des bénévoles, présents pour veiller sur chacun des spectateurs.

Ainsi, nous pouvons constater l’étendue de ces quelques initiatives inclusives, et nous réjouir de cette avancée vers la bienveillance, l’acceptation et l’adaptation. Et vous, avez-vous déjà visité un lieu culturel inclusif ? 

Dans la même lignée que ce beau constat, nous observerons prochainement les initiatives inclusives prises dans les cinémas.


Sources :

Eidelman, J. Inventer des musées pour demain : rapport de la mission musées XXIème siècle. Collection Rapports Officiels, Édition La Documentation Française, 2017. 251 pages.

Philharmonie de Paris

Musée du Louvre

Musée Fabre

Accès Culture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.