L’épilepsie est un trouble neurologique cérébral touchant plus de 60 millions de personnes dans le monde. À l’occasion de la journée internationale de l’épilepsie, le 8 février, nous avons réalisé une infographie afin de mieux comprendre cette maladie ainsi que sensibiliser et informer le plus grand nombre.

Les connaissances du grand public autour de cette maladie sont en grande partie fondées sur des idées reçues. Fausses ou incomplètes, ces idées reçues nous montrent bien à quel point il est important de sensibiliser et d’informer le public sur cette maladie méconnue et incomprise.

Idée reçue n°1: L’épilepsie est rare

Non l’épilepsie n’est pas une maladie rare. Elle touche plus de 700 000 personnes en France. Et elle est la troisième maladie neurologique la plus fréquente, juste derrière la migraine et la démence. Par jour, cela représente plus de 100 personnes qui subissent leur première crise.

Idée reçue n°2: L’épilepsie n’est pas contrôlée

Dans 60% à 70% des cas, les traitements médicaux fonctionnent sur les patients atteints d’épilepsie. Les médicaments permettent de contrôler les crises, et les patients peuvent mener une vie normale. Pour les épilepsies pharmaco-résistantes, certains patients peuvent envisager une intervention chirurgicale, même si cela reste rare. Depuis 30 ans, les chercheurs développent d’autres méthodes de traitement.

Idée reçue n°3: L’épilepsie ne touche que les jeunes enfants

Les premiers signes de cette maladie se manifestent très souvent avant 10 ans. Mais les personnes âgées sont également plus susceptibles de la développer, notamment s’ils souffrent de démence. Bien que certaines formes d’épilepsie soient spécifiques à l’enfant, certains patients auront besoin de suivre un traitement tout au long de leur vie.

Idée reçue n°4: Toutes les crises épileptiques sont les mêmes pour tout le monde

On parle aujourd’hui DES épilepsies. En effet, les causes et les manifestations de ces crises peuvent être différentes. Cela dépend notamment des types de crises et de la région du cerveau qu’elles touchent. On divise ces crises en deux grands groupes: les crises généralisées et les crises partielles.

S’informer pour mieux réagir

Il est important de sensibiliser et d’informer le public sur cette maladie. Savoir réagir en cas de crise permettrait d’éviter certains décès. De plus, cela permettrait aux personnes souffrant d’épilepsie d’être mieux reconnues et acceptées par la société.

>> À télécharger: infographie, les gestes en cas de crise d’épilepsie.

Télécharger notre infographie gratuitement :

Infographie Qu'est-ce que l'épilepsie ?


1 infographie au format A4 à imprimer sur du papier un peu épais.

Sources: Epilepsie France

Article publié le 14 novembre 2014, mis à jour le 8 février 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.