L’expression artistique et le handicap – Partie 1

Expression artistique et handicap

Lorsque l’on porte un handicap et même à cause de cela, pouvoir créer devient un moyen privilégié de répondre à un besoin absolu de communiquer. Au-delà de toute passivité engendrée par le handicap, par delà le langage verbal, l’expression artistique permet de laisser libre cours à son imagination, d’exprimer ses émotions, positives ou négatives, de se remémorer des souvenirs…

L’éveil artistique

Tout éveil artistique commence naturellement en apprenant aux enfants à regarder, à observer. Tout peut être sujet de curiosité ou d’émerveillement : les bruits et la beauté de la nature comme le chant des oiseaux, le roulement des vagues, les jeux d’ombres à différents moments de la journée, l’intensité des couleurs en été… Totalement dans le ressenti, en spectateur ébloui, l’enfant découvre un monde fait de couleurs, de bruits, de contrastes, de détails. Puis de spectateur émerveillé, l’enfant passe acteur et créateur.

Nos recommandations pour l’éveil des sens :

Promenons notre oreille

Promenons notre oreille

Webber les animaux

Webber les animaux

L’expression corporelle

Le plus accessible des moyens d’expressions corporelles est certainement la danse : le corps traduit alors spontanément la musique, les rythmes. Pour les enfants porteurs de handicap, on misera surtout sur l’improvisation des gestes dans un esprit de fête plutôt que l’étude de « pas » de danse structurées. L’important est de ne porter de jugement sur les mouvements effectués.

Nos recommandations pour l’expression corporelle :

Lot conscience corporelle

Lot conscience corporelle

Mimons ensemble

Mimons ensemble

Sac de danse

Sac de danse

Malle méli-mélo

Malle méli-mélo

La peinture gestuelle

Pour certains, le dessin ou la peinture figurative peut se révéler un champ de réalisation trop limité, aux règles trop strictes : il s’agit de reproduire un élément de son environnement après l’avoir observé et intégré. Ainsi, notamment pour de jeunes enfants porteurs de handicap mental, on privilégiera une approche plus informelle du dessin et de la peinture. En utilisant du matériel adapté à sa dextérité, ou même tout simplement avec ses doigts, l’enfant s’approprie la feuille blanche : des stries, de larges aplats, des formes libres… Cette peinture gestuelle, contrairement au dessin ou à la peinture figurative, donne la priorité à l’action de peindre.

Nos recommandations pour la peinture :

Draftsman

Draftsman

Peinture à doigts

Peinture à doigts

Perrine est chef de projet multimédia chez Hop'Toys. Elle réalise aussi les différentes infographies, illustrations et activités créatives que vous pouvez télécharger gratuitement sur ce blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.