Le Time Timer, en avez-vous déjà entendu parler ? Peut-être par un professionnel, un autre parent, ou encore sur notre blog ? Mais comment choisir le Time Timer qui va s’adapter au mieux à l’utilisation que va en faire votre enfant ? Aujourd’hui, Charlotte, orthophoniste en région parisienne, vous parle de cet outil innovant, utile, polyvalent et robuste !

Qu’est-ce que le Time Timer ?

Le Time Timer est un objet qui permet de matérialiser le temps qui passe, sans qu’il soit nécessaire de savoir lire l’heure. Il est donc adapté à tous, quel que soit l’âge et qu’il existe ou non des difficultés cognitives. Concrètement, il ressemble à une horloge graduée (de manière différente selon le modèle choisi) avec une partie mobile et colorée qui diminuera jusqu’à disparaître au fur et à mesure que le temps s’écoule. Une fois le temps terminé, il sonne pour avertir son utilisateur (cette fonction peut être désactivée si besoin). En un seul coup d’œil, on peut avoir une idée du temps restant.

Time Timer

>> À télécharger aussi : « Le Time Timer expliqué en une infographie ».

Quel est l’intérêt d’un tel outil ?

Le temps est une notion abstraite, difficile à comprendre, à intégrer, à ressentir. En effet, pourquoi un moment plaisant semble-t-il toujours trop court alors que certaines situations paraissent durer une éternité ? Car la sensation du temps qui passe est fortement liée aux émotions que l’on ressent. Le fait de ne pas pouvoir se repérer dans le temps, anticiper la durée de quelque chose peut provoquer beaucoup d’anxiété chez certaines personnes. En diminuant cette angoisse, on peut offrir une meilleure compréhension et une meilleure qualité de vie. On peut également imaginer qu’à terme, la personne qui saura utiliser un Timer pourra être plus autonome dans ses activités et donc dans sa vie quotidienne.

Les différents modèles

Il existe plusieurs gammes :

  • les Time Timer classiques pour un look sobre et plusieurs tailles disponibles : le grand (30,5 cm), le moyen (20 cm/version magnétique) et le mini (7,5 cm), avec la possibilité de matérialiser au maximum 60 minutes ;
  • les Time Timer Plus pour matérialiser 5, 20 ou 120 minutes, avec une poignée adaptée aux petites mains ;
  • le Time Timer Mod, avec un design moderne et la possibilité de changer la couleur de la coque en silicone,. Il permet de matérialiser 60 minutes et existe également dans une version associée à un tableau effaçable ;
  • la montre Time Timer, junior ou adulte, pour plus de discrétion et d’autonomie ;
  • le Time Timer Twist, pour 60 minutes en version digitale.

Il existe également des outils complémentaires, comme le kit de personnalisation, les pictogrammes Ideo, le planning ou encore le logiciel.

Time Timer

>> À lire aussi : « Time Timer : autorégulation, attention, autonomie

Comment choisir son ou ses Time Timer ?

Vous êtes orthophoniste

Personnellement, j’utilise principalement le grand Time Timer classique, accroché au mur ou posé sur une étagère, pour matérialiser les 30 minutes de la séance de rééducation, mais également le Time Timer plus 5 minutes pour des petits défis en langage écrit ou pour matérialiser le temps d’utilisation d’un renforçateur, par exemple. Le Time Timer 20 minutes peut également me servir lorsque je veux séquencer ma séance en plusieurs parties.

Vous êtes enseignant·e

Le Time Timer magnétique peut être très intéressant à utiliser en classe entière accroché au tableau, pour par exemple permettre aux enfants de savoir combien de temps il reste lors d’un exercice ou d’une évaluation, ou encore délimiter le temps d’un atelier. Il permet aux enfants de gérer leur temps avec plus d’autonomie, sans avoir besoin de faire appel à l’adulte. Le Time Timer individuel (le mini ou le Mod), peut aussi être intéressant pour les plus petits groupes ou pour un élève en difficulté.

Utilisation de Time Timer en classe

>> À lire aussi : Time Timer, son utilisation en classe

Vous êtes parent

La gamme Plus est faite pour vous ! 5 minutes ou moins, c’est pour le brossage des dents, l’histoire du soir des petits, le temps pour finir son jeu le matin avant d’aller mettre ses chaussures ou le soir avant de se coucher… 20 minutes ou moins, pour le temps calme avant d’éteindre la lumière et de dormir, pour apprendre sa poésie, pour faire ses exercices de mathématiques, pour mettre la table, pour un dessin animé ou encore pour attendre l’arrivée d’un copain… Le tableau blanc effaçable associé au Time Timer Mod peut aussi être un bon outil pour l’utilisation des séquences visuelles !

Vous êtes étudiant·e ou employé·e

Pour les étudiants ou pour les adultes au travail, le Time Timer classique ou le Time-Timer Plus 120 minutes est idéal pour booster sa productivité, pour limiter les temps de réunions, pour quantifier les pauses…

Enfin, même si cela est moins courant, on pourrait facilement imaginer l’impact de l’utilisation d’un Time Timer en maison de retraite, auprès de personnes désorientées dans le temps.

Un étudiant avec un Time TImer

>> À lire aussi : « La petite bulle bleue : à quoi me sert le Time Timer ? »

Le petit conseil en plus

J’entends souvent dans mon entourage professionnel : « On va utiliser le Time Timer pour lui apprendre à attendre » ou pour « limiter le temps d’utilisation de tel objet ». Oui, bien sûr, c’est un outil parfait dans ce cadre, cela permettra par exemple d’aider la personne à supporter les temps sans occupation, car elle pourra anticiper et suivre la durée. Cependant, pour qu’il soit utilisé, accepté et apprécié par la personne, il est nécessaire de l’utiliser autant sur des activités plaisir que sur des activités plus compliquées. Si par exemple, il n’est utilisé que pour le brossage des dents, les moments difficiles de transition et les « time out », la personne risque d’associer l’objet à quelque chose de négatif. N’hésitez pas à proposer aussi le Timer dans les activités qui ne posent pas de problème, simplement pour informer du temps qui passe et de la fin de l’activité !

Découvrez tous nos Time Timer


Charlotte Fingerhut est orthophoniste en région parisienne. Elle reçoit des enfants et des adultes de tout âge, dont la majorité présente un trouble du spectre autistique ou une déficience intellectuelle. Charlotte accompagne ses patients et leur famille dès le diagnostic, avec pour objectif de développer une communication verbale et non-verbale efficace et une autonomie permettant l’insertion dans la société. Elle propose également des formations aux équipes travaillant dans des établissements accueillant des personnes porteuses de handicap, afin de soutenir la mise en place de projets en lien avec la communication et l’autonomie.

Vous pouvez la retrouver sur le site sos-ortho.org sur lequel elle propose des jeux et activités à télécharger, ainsi que des articles en lien avec l’orthophonie à destination des familles et des accompagnants.

  •  
  •  
  •  
  • 4

Alexandra est chargée des partenariats influenceurs et rédactrice d'articles sur le blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.