La communication nous permet d’interagir les uns avec les autres, pour comprendre les intentions et les besoins de chacun. Pour aider cette communication, nous avons besoin d’un certain nombre d’apprentissages depuis la petite enfance. Mais lorsque sommes en présence de personnes non-verbales ou avec des besoins spécifiques, il faut trouver de nouveaux outils. Dans cet article, nous allons vous présenter ceux qui ont retenu notre attention, pour laisser exprimer le potentiel de chacun.

Communiquer à l’aide images

La Gamme ASD. Cette méthode de communication fonctionnelle passe par les échanges d’images et nécessite peu de prérequis. Une personne non – ou peu – verbale peut exprimer un choix, un souhait, poser une question, accepter ou refuser une consigne en donnant une image ; l’idée étant de stimuler la demande.

Voici des nouveautés du fournisseur ASD. Son équipe comprend les besoins et les enjeux liés à l’autisme. Et pour cause, les premiers produits de la gamme ont été créés pour le fils avec TSA ( trouble du spectre de l’autisme) des créateurs de la marque. 25 ans après, la gamme s’est étoffée avec de nombreux supports visuels et des produits éducatifs basés sur l’expérience terrain, améliorés suite à de nombreuses contributions de clients.
Pour commencer, vous avez 2 outils très complets : le tableau de choix des activités ou encore le tableau de choix goûters.

AniMate est un médiateur adapté aux personnes à besoins spécifiques. Sa finalité est double : donner du sens et créer des liens.

Vous trouverez pour ce support de communication, différentes solutions. Pour débuter le kit découverte, puis celui autour de la douleur et des besoins primaires, enfin le kit professionnel.

La méthode du PECS (« Picture Exchange Communication System »). Là aussi, il fonctionne à l’aide d’échanges d’images. Son fonctionnement est simple : l’enfant doit avoir à sa disposition des images pour demander ce qu’il veut. Au début, le PECS se pratique avec deux adultes : un partenaire de communication et un incitateur physique, qui ont chacun un rôle précis. Dès que l’enfant montre un intérêt pour un objet, c’est le partenaire de communication qui lui présente cet objet. L’incitateur, quant à lui, va aider l’enfant à prendre et à donner l’image au partenaire afin qu’elle puisse être échangé contre l’objet désiré. L’aide de l’incitateur diminue ensuite progressivement. Et après plusieurs échanges, c’est l’enfant qui va initier le contact en prenant l’image de lui-même.

Les signes

La communication non-orale peut aussi passer par les gestes et les signes. Que ce soit avec la LSF ( langue des signes Française ) ou la communication gestuelle associée à la parole, cette communication facilite les échanges, la compréhension de l’autre et l’émergence du langage.

Nos dernières ouvrages à découvrir :
Instants de bébé : cet imagier illustre les instants de vie des bébés. Les photos permettent au jeune enfant de s’approprier son univers, ses émotions et les rituels qui rythment son quotidien. Afin de soutenir l’enfant dans son désir de communiquer, un livret-support accompagne l’imagier. Ce livret vous propose d’associer à chaque photo un mot et un signe, issu de la Langue des Signes Française.

Les signes avec bébé : ce guide pratique, enrichi de témoignages, vous accompagnera dans la mise en place de la communication gestuelle associée à la parole auprès du jeune enfant. Retrouvez près de 200 signes photographiés, illustrés et même filmés dans le DVD ! 264 pages + 1 DVD de 2 heures.

Les outils de communication alternative

Cahiers de communication, Go talk, planning… Un large panel de supports existe permettant aux personnes non-verbales ou ayant des difficultés d’apprentissage du langage de communiquer de manière alternative.

Dans cette rubrique, nous avons rentré 2 nouveautés à savoir : les portes-clés de communication, et le tableau des sentiments. N’hésitez pas à nous dire en commentaire, ce que vous en pensez.

Nos imagiers

Pour faciliter la communication à travers les images, on va vous aider à bien choisir votre imagier. Il en existe beaucoup sur notre site, et cette variété correspond à des profils sensoriels ou des situation rencontrées différentes.

Des outils classiques et toujours pertinents, les imagiers savent aussi se renouveler pour permettre de développer le langage (champs lexicaux, sémantiques, syntaxiques)
et de fixer le vocabulaire. Généralistes ou thématiques, proposant des représentations extrêmement variées, ils se prêtent à de nombreux jeux, seul, en séances ou en groupe.

Vous pouvez consulter notre rubrique dédiée aux imagiers. Beaucoup de nouveautés : des images associant des figurines 3D aux cartes 2D sur deux thématiques : la nourriture et les animaux.

 

Et vous, quels sont vos outils favoris pour communiquer de façon ludique. Qu’est ce qui fonctionne le mieux avec votre loulou? Quelle sont les astuces que vous avez mis en place pour rendre ces échanges efficaces ? 

Julien est chargé des réseaux sociaux chez Hop'Toys. Sur ce blog, il assure la rédaction de certains articles. Son terrain de jeu favori : les loisirs créatifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.