Jeudi 4 février 2021, nous avons eu le plaisir de recevoir lors d’un live sur notre page Facebook  la créatrice de la méthode des Alphas : Claude Huguenin. Pendant une heure, cette experte passionnée a présenté cette méthode de lecture ludique et a répondu à vos questions. Découvrez dans cet article ses conseils pour bien utiliser la méthode des Alphas que ce soit à l’école ou à la maison. 

Pourquoi est-ce si difficile d’apprendre à lire ?

L’apprentissage de la lecture est un apprentissage qui n’est pas génétiquement programmé comme apprendre à marcher ou à parler. Pour apprendre à lire, l’enfant devra comprendre des notions très abstraites. Il va devoir comprendre notre système d’écriture alphabétique. En effet, si on demande à un enfant qu’est ce qu’il entend quand on dit le mot « fil », il répondra « J’entends fil. », car il n’est pas conscient que pour dire ce mot, j’ai utilisé 3 phonèmes : »ff », « ii », « ll ». Il faudra donc que l’enfant comprenne l’existence des phonèmes au niveau du langage oral pour ensuite développer sa conscience phonémique.

La deuxième difficulté à laquelle les enfants vont être confrontés est que les sons du langage oral sont représentés par des symboles que sont nos lettres. Or ces symboles sont extrêmement abstraits pour les enfants.

À cela vient s’ajouter le fait que les enfants apprennent à lire vers 5-6 ans et qu’à cet âge-là leur capacité d’abstraction et leur orientation dans l’espace ne sont pas encore bien en place. L’apprentissage de la lecture est donc très complexe.

Quand débuter l’apprentissage de la lecture avec les Alphas ?

Avant de commencer l’apprentissage de la lecture, il faut que le langage oral soit déjà bien en place. Claude Huguenin préconise donc de débuter cet enseignement vers 4 ans et demi, 5 ans lors de l’entrée en grande section de maternelle. Au sein d’une fratrie, si le benjamin âgé de 3 ans s’intéresse aux Alphas, on ne peut pas, bien sûr, l’empêcher d’entendre l’histoire, mais il faut éviter d’en faire plus.

Comment vous est venue l’idée des Alphas ?

L’idée de créer des personnages représentant les lettres m’est venue lors de mes séances avec des enfants en difficulté. J’étais souvent confrontée aux blocages d’un grand nombre d’enfants liés au fait que les lettres (graphèmes) qui représentent les sons (phonèmes) du langage oral sont très abstraites et totalement arbitraires. Je cherchais une solution pour les aider dans cet apprentissage difficile.

Ayant essayé de nombreuses méthodes ou outils pédagogiques dont les résultats ne me satisfaisaient pas, j’ai créé ces petits personnages ayant la forme des lettres et une raison d’émettre leur « son ». Puis, en collaboration avec Olivier Dubois du Nilac, nous avons inventé un conte fantastique dont ces petits personnages sont devenus les héros. La méthode des Alphas était née.

J’ai continué à construire les outils de la méthode non seulement en fonction des besoins des enfants qui m’étaient confiés, mais également de ceux qui se trouvaient dans les classes pilotes mises en place en 2004-2005.

Dites-nous en plus sur la famille des Alphas

Les voyelles sont représentées par des messieurs et des dames. Par exemple, le O est représenté par un personnage tout rond qui est Monsieur O. Monsieur O adore faire des bulles bien rondes et à chaque fois qu’il fait des bulles bien rondes, il pousse un cri d’admiration en faisant « Oooo ».

Les consonnes sont représentées soient par des objets (ex. : « f » est représentée par une fusée), par des animaux (ex. : « s » est représentée par un serpent) ou par des personnages (ex. : « g » est représentée par le personnage Gulu).

Pour les consonnes, le nom de chaque personnage commence par la lettre qu’il représente. Le son initial de son nom commence par le phonème qu’il représente. Cela permettra par la suite de comprendre l’utilité de ses personnages.

Une histoire qui permet de créer du lien

Les enfants, en écoutant l’histoire, s’approprient les personnages, vont développer une relation affective avec eux et vont très vite retenir leurs noms. Ensuite, lorsque leur conscience phonémique sera développée, ils vont relier le nom du personnage avec le phonème auquel il correspond. Dans l’histoire, il y a 16 personnages. Toutes les lettres de l’alphabet ne sont pas représentées, car l’objectif n’est pas de reconnaître les lettres, mais de comprendre comment fonctionne notre système alphabétique. Pour cela, il faut donc développer cette conscience phonémique. Dans le conte, seules les voyelles et les consonnes longues sont mises en scènes.

Selon Claude Huguenin, apprendre le nom des lettres pour apprendre à lire ne sert à rien. Cela peut même être contre-productif, car si on place la lettre T à côté de la lettre A et que l’on demande à un enfant quel son ils font ensemble ? L’enfant répondra naturellement « T-A » au lieu de lier les deux sons des lettres pour former le son « TA ». Par contre, cela va être utile plus tard pour épeler les mots ou chercher dans le dictionnaire par exemple.

Des conseils pour utiliser « Mon premier coffret des Alphas »

Mon premier coffret des Alphas

>> Je découvre « Mon premier coffret des Alphas »

Découvrir le conte

Le premier conseil de Claude Huguenin est de beaucoup écouter l’histoire. Plus les enfants vont baigner dans l’histoire, plus ils vont développer leur conscience phonémique.

Le livre s’adresse aux enfants, il n’y a donc pas de texte. Un adulte pourra raconter l’histoire à partir du livret pédagogique dédié ou l’enfant pourra écouter l’histoire à partir du livre audio fourni.

La méthode s’appuie sur l’histoire d’un enfant qui s’ennuie un peu, car ses camarades sont partis. Il va faire la connaissance d’un bon génie et qui va lui faire découvrir 2 planètes non loin de la Terre : la planète des Alphas et la planète des Bêtas. Sur la planète des Alphas vivent deux familles : la famille des voyelles et la famille des consonnes. Ces deux familles jouent et s’amusent beaucoup. La personne qui lit l’histoire, que ce soit un adulte ou le comédien du cd audio, va prononcer le nom des personnages qui représente des consonnes en prolongeant légèrement le son initial du nom. Il va donc dire une « fffusée ». Cela va permettre aux enfants de se familiariser avec les sons et contribuer au développement de leur conscience phonémique.

Dans cette étape, il faut laisser les enfants écouter et réécouter l’histoire autant de fois qu’ils le souhaitent.

Vérifier la compréhension

Quand les enfants se sont bien approprié l’histoire, on peut poser des petites devinettes pour vérifier qu’ils connaissent bien les caractéristiques des personnages. Vous pouvez aussi leur proposer des activités de manipulation.

Par exemple, vous pouvez demander à un enfant de fermer les yeux, puis déposez une petite figurine d’un des personnages des Alphas dans sa main. Enfin, demandez-lui alors de deviner de qui il s’agit. Cela va permettre à l’enfant de développer sa capacité de faire des représentations mentales. Claude Huguenin ne conseille pas de faire des associations de sons à cette étape.

Consolider

Ensuite, il y a le cahier d’activité pour consolider les aptitudes qu’il aura développées grâce à l’histoire.

Crédit photo : Récréalire

Selon les préconisations des Alphas, il ne faut surtout pas parler de lettre, mais de personnages. Par exemple, on ne parle pas du « f », mais de la fffusée.

>> À télécharger : « Infographie : la méthode des Alphas en 3 étapes »

Si mon enfant n’utilise pas la méthode à l’école et présente des difficultés d’apprentissage, est-ce que je peux utiliser la méthode à la maison ?

Pour Claude Huguenin, oui, cela peut l’aider à consolider l’apprentissage de la lecture notamment au niveau des confusions de lettres.

En cas de troubles du langage, Claude conseille de ne pas essayer la méthode des Alphas sans avoir consulté un·e orthophoniste au préalable. Néanmoins, elle souligne que l’histoire peut aider au niveau de la discrimination auditive.

La transformation des Alphas

>> Je découvre « Mon coffret des Alphas transformés »

Quand on a fait le premier coffret et qu’on se rend compte que l’enfant a bien développé sa conscience phonémique et cherche à déchiffrer ses premiers mots. Il faut passer au deuxième coffret : la transformation des Alphas.

Dans le conte « La transformation des Alphas », les Alphas vont se transformer en lettres pour entrer dans les livres. L’enfant grâce à l’histoire va comprendre le lien entre les Alphas et les lettres. Dans ce coffret, on aborde les consonnes courtes.

Puis, il va pouvoir s’entrainer avec le jeu de cartes et ensuite le cahier d’activité. L’écriture script minuscule a été choisie pour représenter les Alphas, car les livres sont écrits dans ce type d’écriture.

L’introduction des différents types d’écriture

De manière ludique, ce jeu de 142 cartes a un objectif pédagogique puisqu’il permet aux enfants de s’approprier les différents types d’écriture, au moyen de cartes représentant les Alphas ainsi que les lettres minuscules scriptes et cursives, et les lettres majuscules scriptes et cursives.

Il peut être utilisé par les professionnels (enseignants, orthophonistes) ou à la maison. Il est utilisé pour faire le lien entre les étapes 1 et 2 de la méthode de lecture Les Alphas afin que l’enfant ait le déclic-lecture et comprenne notre principe alphabétique pour entrer plus facilement dans la lecture.

Ce jeu de cartes permet de réaliser, seul ou en atelier, différentes activités qui nécessitent de connaître la première histoire contenue dans le livre La transformation des Alphas pour découvrir les lettres minuscules scriptes, et la seconde lorsque l’on fait intervenir les lettres minuscules cursives et les lettres majuscules scriptes et cursives ; elles donnent aux enfants une explication logique de la transformation des Alphas en lettres.

Il est accompagné d’un livret qui présente différentes activités à mettre en place pour s’approprier les différents types d’écriture : jeux de correspondances entre les Alphas et les différents types d’écriture, Memory…

>> Je découvre « Je joue aux cartes avec les Alphas »

Un dernier conseil

Il faut vraiment laisser à l’enfant le temps de s’approprier l’histoire, les personnages. La conscience phonémique est vraiment très importante, car c’est une compétence essentielle quand l’enfant va aborder la lecture et l’écriture. Il ne faut surtout pas sauter les étapes et introduire les sons complexes avant que l’enfant ait bien mis en place les bases.

Découvrez la sélection « Accompagner les enfants dans l’apprentissage de la lecture avec la méthode des Alphas »

Revoir la vidéo du live

Mathilde est coordonnatrice Tiers-Lieu chez Hop'Toys et rédactrice sur ce blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.