Conseils

Publié le 24 mars 2016 / par Perrine / Temps de lecture estimé 5 min.

0

Mouvements & Tonus musculaire : des outils pour l’aider à grandir

Le très jeune enfant a besoin de mouvements pour se construire. L’activité physique va lui permettre ses premières conquêtes psychomotrices, intégrées à l’ensemble du développement cérébral et cognitif, avec pour buts l’acquisition de l’autonomie et de la socialisation.

Le tonus musculaire c’est la contraction musculaire qui rend possible le mouvement. Il permet au corps de maintenir une position ergonomique et permet de réaliser l’ensemble des activités quotidiennes. L’hypotonie musculaire est une diminution pathologique ou non de ce tonus musculaire. Du fait de l’hypotonie, l’enfant met plus de temps à réagir et à se mouvoir. L’hypotonie est souvent observée chez les enfants porteurs de Trisomie 21. En stimulation précoce, il s’agira alors de réduire l’hypotonie musculaire, d’aider le jeune enfant à prendre conscience de son corps et développer des réflexes posturaux.

 

Voici 3 outils moteurs ludiques, bien conçus et solides, qui sont des basiques absolus en termes de développement moteur.

 

U-porteur : l’indispensable pour encourager le mouvement

4 petites roulettes multidirectionnelles, un siège pour poser ses fesses, ou son ventre ou ce qu’on veut d’ailleurs : Plus simple, y’a pas ! L’U-porteur possède 4 roues permettant aux enfants de rouler et de se faufiler un peu partout.

À partir de 11-12 mois, l’enfant découvre le plaisir d’être autonome. Il s’exerce à avancer, reculer, tourner sur lui-même. Grâce aux roulettes multidirectionnelles, il parvient vite à bien maîtriser ses déplacements. Lorsqu’on est assis avec une jambe de part et d’autre du U-porteur, le dossier qui remonte, soutient bien le bas du dos. Grâce à sa stabilité, les enfants l’utilisent de manières variées : assis pour des activités motrices ou en rééducation des membres inférieurs, sur le ventre pour apprendre à ramper, fortifier le haut du corps. Il s’utilise aussi en position couchée, voire avec deux porteurs simultanément !

L’u-porteur fait partie de ces outils ultra simples, à l’instar du Bilibo, mais tellement riches en utilisations ! C’est ça qui est chouette : plus un jouet est simple, plus son utilisation peut être complexe et ainsi perdurer dans le temps.

od234_sit2U-porteur – OD234

La planche de surf : l’enfant apprend à coordonner son corps

Elle s’utilise en jeux libre ou en rééducation, notamment pour stimuler le sens vestibulaire et la coordination. Le système vestibulaire réglemente le sens du mouvement et de l’équilibre, c’est ce qui nous permet de situer notre corps dans l’espace, ses déplacements et ceux de notre entourage. Les troubles de la posture et de l’équilibre sont présents chez de nombreux enfants porteurs de handicap.

La planche de surf a été développée avec des kinésithérapeutes spécialisés en pédiatrie afin qu’elle puisse être utilisée par tous les enfants, quelles que soient leurs habiletés motrices. Très fonctionnelle, elle encourage le mouvement et associe plaisir du jeu et apprentissage de la motricité.

Allongé sur la planche de surf, l’enfant doit apprendre à utiliser l’intégralité de son corps pour manœuvrer la planche : ses bras, ses jambes, le poids et l’inclinaison du corps. Vous pouvez créer des parcours en demandant à l’enfant de passer sous des barres ou entre des plots. Elle peut aussi être attachée à une corde pour être tirée.

Du fait de son design neutre, cette planche surf s’intègre facilement dans toutes les mises en scènes imaginatives des enfants. Demandez à un enfant de s’allonger sur la planche de surf. Imaginez avec lui qu’il est un insecte et que ses bras et jambes sont des pattes velues d’araignée.

od298_sit5

od298_sit7planche de surf – OD298

Le tunnel de motricité pour fortifier le haut du corps

Saviez-vous qu’en rampant, un enfant développait le tonus de son port de tête, de son tronc, de ses épaules et de ses bras ? Ces compétences motrices sont ensuite indispensables pour réaliser des tâches nécessitant du contrôle moteur fin comme l’écriture, la manipulation d’objets, l’habillage

Ramper dans un tunnel peut être une activité extrêmement agréable pour un enfant. Il utilise ses habiletés motrices tout en développant un sentiment de permanence de l’objet. Vous pouvez intégrer des compétences sociales à l’activité en jouant à cache-cache. L’activité du tunnel permet aussi de travailler l’imagination : transformez-le en plein de choses différentes, du train au camping, en passant par la grotte secrète…

tunnel de motricité – 180 cm – OD267 od268_sit
tunnel de motricité 300 cm – OD268

od268_sit2

Le tunnel que nous proposons possède une partie supérieure en filet pour permettre de voir l’enfant rampant dans le filet. Les petits claustrophobes se sentiront également moins oppressés.

 

Tags: , , , , , , ,


A propos de l'auteur

Perrine est chef de projet multimédia chez Hop'Toys. Elle réalise aussi les différentes infographies, illustrations et activités créatives que vous pouvez télécharger gratuitement sur ce blog.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Revenir en haut ↑