» Sundowning  » signifie littéralement coucher de soleil en anglais. Pour beaucoup, le coucher de soleil est synonyme de beaux paysages et de bons moments. Mais pour les personnes avec Alzheimer, cela n’est pas du tout relaxant et parfois même angoissant. Cette angoisse porte un nom le « Sundowning syndrom » ou alors en français, le syndrome du coucher du soleil. On vous en dit plus dans cet article.

 

Qu’est-ce que le  » Sundowning  » ?

Pour les personnes âgées souffrant d’Alzheimer ou d’autres démences, le moment du coucher de soleil est parfois très mal vécu. Ce moment précis peut entraîner des troubles du comportement comme des hallucinations, de la confusion ou encore de l’anxiété. Cependant, des recherches montrent que ces troubles du comportement, bien qu’apparaissant souvent en fin de journée, peuvent également survenir à d’autres moments. Ce syndrome peut entraîner de véritables complications pour les aidants qui n’arrivent pas à calmer les personnes âgées.

>> À découvrir aussi : Alzheimer, la thérapie par la poupée

Quelles sont les causes de ce syndrome ?

La cause exacte du Sundowning n’est pas encore connue. Des études sont en cours, mais certains facteurs ressortent :

  • La fatigue physique : les personnes réalisant des activités durant la journée ont une fatigue physique à la fin de la journée. Cette fatigue semble diminuer les fonctionnalités du cerveau.
  • L’éclairage : des éclairages tamisés peuvent entraîner des problèmes de perception et d’interprétation des éléments de son environnement. Il est alors important d’avoir une lumière qui éclaire bien pour réduire les ombres et le mauvais traitement de l’information visuelle.
  • L’horloge biologique : certaines personnes âgées ont une horloge biologique détraquée ce qui entraîne une confusion entre le jour et la nuit.
  • Changement de rythme dans la journée : pour les personnes ayant l’habitude de toujours faire quelque chose (activités par exemple) durant la journée, une période d’accalmie peut entraîner du vide, la personne peut s’ennuyer et être de ce fait agitée.

Cette liste n’est pas exhaustive et d’autres facteurs peuvent influer sur la cause de l’apparition de ce syndrome.

Que faire en cas de syndrome du Sundowning ?

Le meilleur moyen pour éviter l’agitation des personnes âgées est d’avoir une certaine routine durant les journées. Voici quelques conseils :

  • Garder les mêmes horaires tous les jours : réveiller la personne à la même heure tous les jours, organiser la prise de repas à horaire régulier, planifier le coucher à la même heure également. De plus, vous pouvez, pour rassurer la personne, utiliser des plannings expliquant le déroulement de la journée. Grâce à ces outils, les personnes appréhendent mieux le temps qui passe et apprennent à se repérer dans le temps.
  • Mettre en place des activités de manière régulière. Les activités permettent de faire travailler les compétences des personnes avec la maladie d’Alzheimer, de les garder intéressées durant la journée, mais aussi de les empêcher de faire la sieste afin qu’ils puissent dormir durant la nuit et s’endormir au moment du coucher. Vous pouvez leur proposer des activités manuelles, intellectuelles, mais également des activités physiques. Pourquoi ne pas aller se promener par exemple ou encore réaliser des exercices de motricité ?

>> À lire : 23 idées d’activité pour les personnes avec Alzheimer

  • En fin de journée, apportez détente et calme. Quand s’approche l’heure du coucher, il est important de diminuer les stimulations apportées durant la journée. Cela permettra de détendre et de calmer la personne.
  • Si vous n’êtes pas un aidant professionnel, il se peut que vous ayez besoin d’une aide médicale. N’hésitez pas à faire appel à un médecin.

Mathilde est coordonnatrice Tiers-Lieu chez Hop'Toys et rédactrice sur ce blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.