Depuis plusieurs années déjà, le numérique prend de plus en plus d’ampleur dans la société. C’est pour cela que certaines écoles maternelles décident de préparer dès aujourd’hui les enfants à cette technologie. Mais, sans pour autant les confronter aux écrans qui sont nocifs pour leur développement ! Comment appréhender le numérique sans écran, on vous explique ici.

s’initier à la programmation, voici de vrais petits robots qui se déplacent réellement en fonction de l’itinéraire que les élèves auront programmé, à l’aide des flèches sur leur dos ou à partir d’une application sur tablette. Une manière concrète et ludique de s’initier à la programmation sans besoin d’équipement informatique !

Apprendre le numérique sans écran dès 3 ans !

En 2019, la majorité des foyers détiennent au minimum un écran. Selon l’INSEE 95.3% des familles avec un enfant ont au moins un téléphone portable. Les usages des écrans ne cessent de progresser au fur et à mesure des années. Aujourd’hui, un enfant de un à six ans passe environ 4h30 de son temps devant un écran. Et ce chiffre ne cesse d’augmenter au fur et à mesure de l’évolution de l’enfant : 5h30 pour les enfants de sept à douze ans, 14h40 pour les plus de quatorze ans.
Les programmes officiels de l’Education nationale préconisent d’initier les enfants au numérique, en tous cas, à certains de ces aspects.

>> A consulter : neurosciences, les 4 piliers de l’apprentissage.

Pourquoi initier les enfants de 3 ans au numérique sans écran ?

Le numérique prend le pas dans tous les domaines, que ce soit avec des applications, des sites-web, l’intelligence artificielle, … le numérique est partout. Nous y sommes constamment confrontés, et nous y exposons nos enfants tous les jours. Faire les courses grâce au « drive » ; mettre le GPS dans la voiture ; répondre à un mail ; regarder un jouet sur un site web ; jeter un œil à ses réseaux-sociaux, etc. Tous les jours, nous passons un nombre important d’heures sur internet. Le numérique n’est d’ailleurs pas absent des collèges et lycées : cours sur ordinateur, consultation des devoirs en ligne, classe inversée, ENT (Espace numérique de travail), etc.
C’est dans le but de prévenir l’évolution du numérique que, certaines écoles maternelles ont décidé d’initier les enfants (3 ans) à des cours de numérique. Cela leur permettrait de mieux appréhender l’avenir numérisé, les mécanismes complexes et d’être sensibilisé aux capacités du numérique.
De plus, l’âge de 3 ans n’a pas été choisi au hasard. Trois ans est l’âge optimal d’apprentissage dans le processus de formation.

Pourquoi l’absence d’écran dans ce type d’apprentissage ?

Un enfant est passif face aux écrans. Il est surexposé à des éléments visuels et sonores, il perd la notion de temps et d’espace. Cela engendre des troubles du sommeil, des difficultés d’apprentissages, des troubles du comportement, un risque d’obésité, etc. C’est dans cette optique de préservation de l’enfant que ces cours sont réalisés sans écrans, donc sans perturbateurs.

>> A découvrir : enfants et écrans, des conseils pour une utilisation raisonnée ! 

En quoi consistent ces cours de numérique ?

Ces cours de numérique sont proposés aux enfants à travers divers ateliers ludiques. Ils permettent de montrer aux enfants que leur langage n’est pas le même que celui des robots.
Des ateliers existent sur le système de numérotation binaire, c’est à dire le langage informatique. Ces cours peuvent prendre la forme de collage de gommettes, de dessins ou encore de jeux de construction sur le principe binaire : 0 vide, 1 plein. Pendant ces ateliers, les enfants découvrent des formes qui résultent du langage informatique. Ces cours sont ludiques ; l’enfant en manipulant apprend rapidement le mécanisme de ce langage.

Viennent ensuite les ateliers avec des robots à programmer. L’enfant doit amener un robot à l’endroit souhaité, en programmant ses déplacements. La programmation se fait soit grâce aux boutons que le robot a sur son dos ou soit à l’aide d’une télécommande. Cet atelier permet d’initier les enfants à la programmation grâce à des commandes simples : avant, arrière, droite, gauche, etc. En appuyant sur les boutons, l’enfant crée une boucle répétitive ou un scénario en fonction des obstacles sur son chemin.

Nul besoin d’être expert en programmation, les enseignants peuvent initier leurs élèves en leur donnant l’opportunité de jouer et d’expérimenter. (Brett Salakas, instituteur)

 

Conseils Hop’Toys : la découverte du codage et de la programmation doit se faire sans l’aide d’un adulte. Les enfants doivent découvrir par eux-mêmes, tâtonner, déduire, essayer, échouer pour comprendre et apprendre.

>> A découvrir aussi : l’initiation à la programmation à l’école ! 

Solutions Hop’Toys !

Les robots à programmer

robot-souris-math

Robot souris code & go : cette souris robot permet une 1re initiation ludique au codage dès 5 ans. Créez une ligne de code visuel à l’aide des 30 cartes « actions ». Puis, reproduisez cette séquence sur la souris en tapant sur les touches directionnelles. La souris se déplace alors selon les instructions données ! Permet de développer des compétences de repérage spatial et de raisonnement analytique.

Jeu de maths pour souris robot : plusieurs jeux en un (le plateau s’utilise recto/verso) pour initier aux bases de la séquence de programmation, développer les compétences de repérage spatial, de planification et de conceptualisation. Ce kit d’activités s’utilise avec la souris robot et permet d’aborder des notions mathématiques variées tout en codant : chiffres, calculs et même géométrie.

Robot Blue-bot : cet adorable petit robot programmable va où vous lui direz d’aller. Programmez l’itinéraire de votre Blue-Bot à l’aide des petites flèches sur son dos. Une excellente manière d’apprendre à se repérer dans l’espace et à anticiper tout en s’amusant !

Barre de programmation Blue-bot : programmez votre robot Blue-Bot de façon unique ! Placez les cartes directives sur la barre de programmation, appuyez sur Go et vous pourrez voir votre petit robot se déplacer comme vous lui avez demandé ! Cette barre aide les enfants ayant des difficultés de mémoire de travail en rendant concrètes les différentes étapes…

Robot Bee-bot : les enfants vont adorer ce petit robot à la forme d’abeille ! Amener l’abeille à l’endroit souhaité en programmant ses déplacements via les boutons qu’elle a sur son dos ! Finalement, un jeu idéal pour travailler l’anticipation mais aussi la pré-programmation.

Botley, robot de codage : à l’aide de la télécommande, programmez la séquence de mouvements indispensables à Botley pour réaliser l’un des challenges proposé dans le guide d’utilisation : aller d’un point A à un point B, déplacer des balles, éviter des obstacles, tourner sur lui-même, suivre un parcours précis, etc. Un très grand nombre de parcours possibles grâce aux deux faces des planches.

 

Le codage

Premiers parcours codés : ce kit propose des activités variées pour se familiariser avec le codage et le déplacement sur un quadrillage. Glissez une planche dans l’un des supports en plastique. A l’aide des consignes visuelles, reproduisez le chemin avec des plots et trouver la destination de celui-ci.

>> Sur le site d’Hop’Toys, découvrez aussi l’activité Je crée un parcours pour mon robot Bee-Bot

Laura est stagiaire assistante com' chez Hop'Toys ! Elle écrit des articles sur des sujets d'actualités liés à l'enfance et au handicap.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.