Pour vous guider à choisir les aides et outils techniques pour vos enfants, nous avons interrogé Thierry Danigo, ergothérapeute et membre du Centre d’Expertise et de ressources nouvelles technologies et communication de l’APF. En effet, plus un enfant est limité dans ses capacités de manipulation, plus l’utilisation de « produits standards » sera difficile. Il existe des trucs et astuces, adaptables à certains matériels, permettant par exemple de lester certains objets, modifier une préhension, adapter des outils multimédia, utiliser un tapis antidérapant, etc. L’avis d’un ergothérapeute s’imposait !

Quelles questions sont régulièrement posés par les parents lorsqu’ils veulent faire un cadeau à leur enfant handicapé, et quels sont les problèmes auxquels ils sont confrontés ?

Cette question est le plus souvent posée par les parents, la veille d’un anniversaire, ou à l’approche des fêtes de Noël. Le plus souvent les parents souhaitent le conseil d’un(e) ergothérapeute parce qu’il utilise les jeux et jouets comme supports dans sa rééducation, dans le but de trouver l’idée géniale, associant support ludique et continuité dans les apprentissages. Souvent, les parents nous apportent des catalogues de jeux et jouets, et nous questionnent sur l’intérêt de certains produits ciblés par eux. De plus en plus, les parents ont aussi la responsabilité (surtout à Noël), de conseiller toute la famille, avec le soucis d’éviter le cadeau inutile, mal choisi, ou inaccessible… Chaque année, une multitude de nouveaux jeux et jouets font leur apparition sur le marché, et il ne suffit pas toujours de les identifier sur un catalogue, ou même de les découvrir en vitrine de magasin, sans avoir pu les tester, pour être sûr qu’un produit conviendra à tel ou tel enfant. Le meilleur endroit où l’on peut les tester, et même les emprunter à moindre frais sont les ludothèques, qui malheureusement n’offrent pas les dernières nouveautés la veille des fêtes.

Quelles sont vos recommandations pour choisir un cadeau qui corresponde aux besoins et aux capacités de l’enfant ? Avez-vous une check-list de critères de sélection/de questions à se poser qu’un parent pourrait utiliser  ?

Je préfère utiliser les « check-list » à l’occasion de bilans : ce qu’attendent les parents, sont des conseils efficaces et personnalisés. Pour prétendre conseiller les parents à l’occasion d’un cadeau, il est important de bien connaitre l’enfant, (ses possibilités, limites, goûts, besoins…) ainsi que son environnement.

Par habitude, simplicité et soucis de plaire, on s’interroge souvent sur les aptitudes et les goûts de l’enfant, ce qu’il aime, afin de lui proposer de nouveaux jeux ou jouets qui confirmeront ses apprentissages, et le feront progresser, tout en lui apportant du plaisir.

Mais il est parfois aussi très utile d’identifier les jeux et jouets ou les situations que l’enfant n’aime pas, en essayant d’en connaitre la cause : certaines activités peuvent être refusées car elles placent l’enfant en difficulté à cause de son handicap. Il est quelque fois possible et utile d’y remédier,  en adaptant le matériel, ou en réinventant de nouvelles règles de jeux.

Comment faire le bon choix de contacteurs ?

Pour un enfant qui découvre la relation cause à effet grâce au contacteur, comme un enfant qui l’utilise déjà intensivement dans la vie quotidienne, auprès, par exemple, d’une aide à la communication, le choix du contacteur, et surtout son emplacement (partie du corps qui l’actionne) sont déterminants. Il faut veiller à concilier confort et facilité d’utilisation, en évitant l’apparition ou le renforcement de mauvaises habitudes motrices ou posturales (asymétrie corporelle).

Trop souvent, l’utilisation à la main, se fait contacteur posé à plat sur le plan de travail, alors qu’il suffit parfois d’un petit support incliné, pour faciliter l’approche de la main.

Si certaines caractéristiques sont mentionnées dans les catalogues (forme, couleur, dimensions…), certaines échappent à une représentation objective, comme le feedback audio ou tactile, ou encore la sensibilité, même si elle est exprimée en grammes.

Pour ces différentes raisons, le conseil d’un ergothérapeute formé à ces techniques, ainsi que l’essai avant acquisition, sont vivement conseillés.

Hop’Toys vous conseille :

sw419_500 CONTACTEUR-SANS-FIL-SIMPLYWORKS SW399_500
Contacteur vibrant lumineux  Contacteur sans fil Simplyworks Contacteur Popz
 SW402_500  sw421_500  SW407_500
 Bras articulé Flexzy  Contacteur Wooble  Contacteur personnalisable

Comment bien choisir les logiciels informatiques ?

De nombreux éditeurs proposent aujourd’hui des logiciels grand public à partir de 12 mois (!), qui par exemple, nécessitent parfois un simple appui sur une touche quelconque du clavier pour naviguer dans les activités. Concrètement, on a réinventé pour le jeune public, des techniques connues et utilisées depuis très longtemps auprès d’enfant présentant un handicap, basées sur la relation cause à effet, alors qu’auparavant, les pédagogues chiffraient autour de 3 ans, les pré-requis nécessaires pour utiliser une souris.

Il existe aujourd’hui un impressionnant panel de logiciels ludo-éducatifs grand public, permettant aux parents de faire leur choix en fonction des centres d’intérêts de leur enfant. Si le logiciel utilise le mode « clic souris sur zone », et si l’enfant n’utilise qu’un seul ou deux contacteurs, il est possible pour l’accompagnant de stimuler verbalement un mode balayage (défilement), en montrant du doigt (ou avec une petite lampe), les zones interactives, tout en déplaçant la souris, l’enfant ayant pour mission de cliquer à son initiative. Cette stratégie n’apporte pas l’autonomie dans l’activité, mais permet de stimuler un enfant sur des thèmes correspondant à son âge ou à ses centres d’intérêts, même si le logiciel n’est pas adapté.

Aujourd’hui, les parents préfèrent le plus souvent faire l’acquisition de logiciels adaptés, quand leur enfant utilise des contacteurs. Certains distributeurs annoncent sur leur site ou leurcatalogue, les différents modes d’accès de leurs logiciels : mode clavier, souris ou équivalent, joystick, un ou deux contacteurs… (Attention : le mode un contacteur, fait souvent référence au mode attente d’un appui, ou défilement, alors que le mode deux contacteurs fait souvent référence à une stratégie très différente : un bouton pour progresser et faire ses choix et un bouton pour valider. Dans tous les cas, il est utile de se renseigner auprès du distributeur, si une version du logiciel choisi existe en mode de démonstration (le plus souvent téléchargeable sur le site du fabricant).

Personnellement, j’affectionne les logiciels qui permettent d’imprimer le résultat d’une activité : on pense le plus souvent aux logiciels de dessin ou de coloriage, mais il est également possible de faire une copie d’écran d’un score, d’une séquence de jeu, puis l’imprimer pour que l’enfant en conserve le souvenir (cahier de classe, carnet de communication…).

Hop’Toys vous conseille :

APPRENDRE-A-UTILISER-UN-CONTACTEUR ABRAKADABRA MEGAMIX
Apprendre à utiliser un contacteur Abrakadabra Megamix

Comment bien choisir une solution d’accès informatique ? Quels sont les paramètres à prendre en compte ?

Très vaste sujet… Les solutions sont aussi très nombreuses : on peut différencier les solutions matérielles (exemple : claviers simplifiés équipés de touches agrandies, guide doigts permettant de prendre appui sur le clavier en évitant l’appui simultané sur une série de touches, souris ergonomiques ou équivalents : trackball, joystick, contacteurs multiples…), et les solutions logicielles, qui représenteront un clavier affiché à l’écran, ou les directions de la souris, qui nécessiteront l’utilisation d’un ou plusieurs contacteurs, connectés sur une interface spécifique. Il existe aujourd’hui suffisamment de solutions techniques pour répondre aux besoins de nombreuses situations de handicap : ces matériels peuvent être financés au titre de la PCH (Prestation de Compensation du Handicap), en déposant un dossier argumenté, (certificat médical et bilan d’un(e) ergothérapeute) auprès de la MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées).

Hop’Toys vous conseille :

cp344_500 BIGTRACK-PLUS LA-SOURIS-ADAPTEE
BJOY Stick Big Track Plus Souris Adaptée
cp348_500 cp349_500 CLAVIER-CLEVY
Interface contacteur ultra simple Interface contacteur USB Clavier Clevy

Comment faciliter l’usage de produits standard pour un enfant handicapé moteur ?  Quels sont vos trucs et astuces de professionnel ?

Deux aspects, très liés à ne pas négliger :

  • la qualité de la station assise et l’appui des pieds au sol ou sur repose pieds, qui ont un rôle déterminant sur le tonus corporel et une incidence sur les performances de la manipulation.
  • le plan de travail : pour les enfants installés en corset siège, l’adjonction d’une tablette est toujours indispensable. Elle doit être : échancrée (pour permettre un appui des coudes et avant bras), réglable en hauteur (pour s’adapter à la dimension des objets), réglable en profondeur et être équipée d’une butée latérale (pour attraper plus facilement les objets) et réglable en inclinaison (faciliter le contrôle visuel de livres, carnets de communication…).

Hop’Toys vous conseille :

dl391-6_500 cp365_500 ROULEAU-ANTI-GLISSE-20cm-x-2m
Tablette Trabasack Triple bras Flexzi Rouleau Anti-glisse Dycem

L’auteur : Thierry Danigo, ergothérapeute, peut être contacté le lundi au 03 20 20 97 70. Vous pouvez consulter son blog d’information : http://crnt.apf.asso.fr/

Perrine est chef de projet multimédia chez Hop'Toys. Elle réalise aussi les différentes infographies, illustrations et activités créatives que vous pouvez télécharger gratuitement sur ce blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.