Dossier : Découvrir, comprendre et progresser : Avez-vous dit « aides à la communication » ? Première partie

La communication est une fonction-clé dans la vie sociale et économique. Elle prend plusieurs formes et permet d’entrer en contact avec les autres et favorise les relations humaines. Les personnes avec des troubles de la communication courent le danger de ne pas être compris et donc d’être exclus et socialement isolés. Toutefois, cet isolement peut être évité, par la mise en place d’aides à la communication.

La communication est essentielle pour faire connaître ses besoins ou pour exprimer ses sentiments à un proche, à un soignant ou à un tiers. Toute personne doit pouvoir communiquer pour être indépendant et pour participer activement à la vie quotidienne.

La communication est importante pour nouer des relations, ainsi que pour la confiance en soi de chaque individu.
Elle est un aspect fondamental de la qualité de vie.

Néanmoins une large population d’adultes et d’enfants peuvent être atteinte de troubles du langage associés à des handicaps divers :

Retard  mental, autisme, polyhandicap, troubles spécifiques du langage, atteintes neurologiques affectant la communication. Mais aussi, des personnes qui ont fait des AVC,  personnes attentes de scléroses multiples etc.

En somme, toute personne qui peut être dans l’incapacité d’utiliser la parole, le langage et la voix peut avoir besoin d’une aide à la communication appropriée.

La possibilité d’utiliser une aide à la communication peut en effet permettre à une personne de renouer le lien social, de communiquer avec sa famille, ses amis et voire même de réintégrer la société.

Nos différents outils et supports d’aides à la communication visuelle

On appelle aides à la communication tout appareil et/ou support visant à corriger une déficience, à compenser une incapacité, à prévenir ou à réduire une situation de handicap et à favoriser les relations avec autrui ou avec l’environnement.

Ces appareils et supports visent  à transmettre un message à l’aide d’un mode de communication qui remplace ou qui assiste la parole.

Ils répondent aux besoins d’un public d’enfants, d’adolescents et d’adultes souffrants de troubles d’apprentissage et de la communication.

Utiliser ces outils de communication favorisent et stimulent les interactions sociales et redonnent confiance en soi.

Hop’Toys propose un large choix d’outils adaptés à chaque situation et à chaque utilisateur.

Objectifs :

  • Rendre l’environnement plus compréhensible et plus adapté aux besoins de la personne ;
  • Augmenter les compétences du sujet.

Moyens possibles :

  • Par  la  structuration  visuo-spatiale  de  l’environnement
  • L’organisation  visuelle des activités ;
  • Les apprentissages de compétences fonctionnelles.

Les cartes images, photos, pictogrammes et leurs supports

La structuration spatio-temporelle

L’utilisateur va interpréter l’information portée  sur le support.

En intégrant ces cartes  dans un cahier de communication, un panneau organisateur, un planning, la personne avec difficultés de traitement de l’information (TED, autisme…) pourra appréhender plus facilement l’organisation de sa journée. Il peut aussi saisir les étapes d’une action ou d’une consigne.


Organisation visuelle des consignes : toutes les étapes d’une tache sont décrites par images notamment les unes après les autres. L’utilisateur peut ainsi suivre pas à pas (image par image) ce qui lui est demandé.

La communication visuelle avec système vocal

Le cahier de communication parlant

Il est un bon moyen ludique pour introduire un système vocal plus complexe.

 « Souvent, présenter l’image d’une expression faciale ne suffit pas à faire comprendre l’émotion qu’elle transcrit.  Grâce au cahier de communication parlant, je peux enregistrer des bruitages, des tons de voix qui permettent d’avoir une compréhension plus complète de l’émotion. On est plus prêt de la réalité ainsi. Nous vivons dans un monde d’images, c’est vrai… mais aussi de sons, d’odeurs… ».

Dans cet exemple, l’idée est de prolonger les exercices orthophoniques, élaboré de concert avec le parent, celui-ci devient le répétiteur de séance. L’utilisateur peut ainsi « s’exercer de façon autonome et de façon ludique ».
Il suffit de créer une série d’exercices sur papier et d’enregistrer les messages correspondants à la série d’image. On peut tout aussi bien enregistrer des consignes.
Pourquoi ne pas créer un livre vivant…Ce cahier permet de laisser livre cour à sa créativité en fonction des besoins de l’utilisateur.

Les supports visuels parlants et les boutons : Ludiques, pratiques et économiques

Ces supports permettent d’enregistrer une consigne, un message à l’intention d’un parent ou d’un aidant cela peut être l’expression d’un désir (je veux boire). L’utilisateur est aidé quant à lui par un symbole collé ou placé au dessus des supports comme dans l’exemple ci dessous.

Les supports ci-dessous sont inscriptibles vous pouvez y noter ou dessiner une consigne Ou encore y coller un pictogramme : un verre pour boire.

Dans cet exemple, les pictogrammes l’utilisateur exprime différents sentiments : Je suis d’accord, j’aime, je ne suis pas d’accord.

Les communicateurs :

Les communicateurs sont des systèmes de communication portables adaptés. Ils ont pour objectif de restaurer les capacités de communication de personnes qui souffrent d’un handicap moteur sévère se traduisant par une paralysie des membres (tétraplégie, quadriplégie), une athétose ou une dyskinésie

Ces déficiences limitent de manière très pénalisante le contrôle physique de l’environnement. Ces systèmes facilité l’accès à une communication verbale assistée plus ou moins élaborée en fonction du système sélectionné. Il est important de prendre aussi en compte le degré de cognition de l’utilisateur dans votre choix.
BigMackTM est un outil vocal à message unique pour débuter dans la communication (apprentissage du «oui-non»..). Une grande surface d’appui 12,7 cm de diamètre et sa stabilité rendent son usage très facile.

Les deux boutons de ce communicateur permettent à l’utilisateur de faire un choix entre deux options. Italk 2 peut donc être utilisé pour répondre à une question par oui ou non, faire un choix d’activité, faire entendre une formule de politesse (merci, s’il vous plait), un besoin…

Le plus de ces produits réside dans la possibilité d’y connecter deux jouets. Ainsi, l’apprentissage d’un concept devient attrayant pour des enfants en grande difficulté d’attention. En appuyant sur le contacteur, non seulement le message est délivré mais aussi l’attention est attirée par le jouet qui s’actionne. Un formidable outil pour les premiers pas vers la communication simple!

Test communication

Améliorer sa communication

Sébastien est webmaster au sein de la société Hop'Toys. Il est chargé du développement, du référencement et de l'intégrité des sites et des blogs de la société.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.