Quel enfant n’a jamais fait des cabanes ? Faisant partie du paysage infantile, construire des cabanes est un réflexe provenant d’expériences archaïques passées. Quel que soit le genre, quel que soit l’âge, réaliser une construction est un jeu contribuant à socialiser l’enfant, à le sécuriser, ainsi qu’à répondre à ses propres besoins ainsi qu’aux besoins groupaux. Ainsi, les parents, les professionnels de la petite enfance, et même de l’adolescence doivent considérer ces cabanes avec toutes l’importance qu’elles méritent. Explication. 

La construction de cabane est une expérience magique : elle joue un grand rôle dans le développement de la créativité chez l’enfant. Que ce soit une cabane, un château-fort, une grotte, une tanière, un tipi ou un lieu secret, il offre à votre enfant un espace à sa taille. Construire une cabane est un temps de jeu libre, non structuré, crucial pour les jeunes enfants afin de développer les compétences dont ils ont besoin pour grandir. Construire une cabane fait partie des enjeux les plus fondamentaux de la construction humaine. Seul, l’enfant qui construit une cabane développe des compétences pour se divertir autrement en mode « slow-tech », à l’heure des nouvelles technologies et des écrans.

Chez l’enfant, cet intérêt de construire des cabanes apparait vers l’âge de 5 ans, et se termine vers l’âge de 13 ans, bien qu’il n’y ait pas d’âge pour cesser d’aimer construire des cabanes ! C’est un jeu que les parents peuvent proposer bien plus tôt, tant il est facile de créer cet espace en jetant une couverture sur une table pour créer une grotte confortable : cette forme précoce du jeu de cabane permettra plus tard aux enfants d’explorer les autres compétences de ce jeu. Ils joueront d’abord à l’intérieur de la cabane, puis à l’extérieur de celle-ci, pour terminer par en construire.

Plus tard, à l’adolescence, ils reprendront ces acquis et besoins en faisant du camping sauvage avec leurs amis ou leurs parents, mais aussi en investissant des lieux abandonnés des adultes comme des garages, des greniers, qui leur garantiront la même tranquillité par rapport aux adultes ou aux plus petits.

Une table, des chaises, des coussins, une couverture, une longue nappe, une branche pleine de feuilles appuyée contre un arbre, une boîte en carton avec des trous percés, l’arrière d’une haie ou d’un meuble… Les cabanes sont des lieux secrets dans l’enfance, des lieux pour s’asseoir en retrait et observer le monde ou des lieux pour y échapper complètement. Les enfants utilisent les cabanes pour être seul… et aussi pour être seuls avec les autres ! Tout être humain a besoin de se mettre en retrait à certains moments, pour diverse raison, cela fait parti du développement de chacun.

>> À lire : La pédagogie par la nature

Höhle bauen für Kinder und Erwachsene – DIY Projekte mit Decken und Bettlaken

Les cabanes construisent aussi l’enfant

Selon David Sobel, professeur à l’Université d’Antioch, New England, l’homme qui a étudié ce comportement plus que quiconque, c’est un élan universel qui s’inscrit dans le développement sain des enfants. En construisant des cabanes, ils vont découvrir le monde qui les entoure et apprendre ainsi comment toutes les pièces de leur vie s’imbriquent les unes avec les autres. Ils vont vouloir tout assembler, comme dans un casse-tête. En essayant de se séparer dimensionnellement de leur parent en créant et restant dans un lieu qu’ils auront construit, les enfants deviennent plus indépendant, recherchant leur propre place dans le monde qui les entoure.

Cette mise en retrait dans une cabane qu’il aura construit offre à l’enfant la possibilité de :

  • développer ses compétences cognitives en imaginant, planifiant et résolvant des problèmes
  • développer ses compétences sociales, comme la coopération et la négociation
  • découvrir son sens de l’autonomie et ainsi gagner en maturité, en indépendance et en confiance
  • développer des compétences pratiques, comme la construction
  • apprendre la dissimulation, le subterfuge et les notions d’intimité
  • apprendre à gérer ses émotions : une cabane est une forteresse, une défense contre toutes les forces du monde extérieur (et un lieu primitif pour la rêverie)
  • expérimenter l’anonymat
  • expérimenter les langages et les comportements qui peuvent être désapprouvés ailleurs ou interdits

 

Höhle bauen für Kinder und Erwachsene – DIY Projekte mit Decken und Bettlaken

Les cabanes, un travail d’équipe

Que ce soit avec la fratrie ou des amis, la construction de cabane aide à renforcer la capacité de travailler en coopération. Même les tout-petits peuvent apprendre à travailler en équipes lors de la construction d’une cabane. Ce temps de jeu libre dans sa construction oblige les enfants à s’organiser et à s’entendre sans la supervision de leurs parents, ce qui encourage les compétences de leadership et la résolution de problèmes. Lorsque la construction ne se déroule pas comme prévu ou lorsqu’une partie de la cabane tombe, les enfants sont obligés de la réparer ensemble ou d’assigner des rôles à chacun pour terminer leur projet.

Le témoignage de Jimmy, 15 ans :

Petit, je n’ai jamais construit des cabanes avec mes parents. Avec mes frères et sœur par contre, on en fait avec des couvertures à la maison. En forêt avec mes amis, on en créé sous terre ou dans les arbres, avec des planches récupérées, des clous, des cordes, et tout ce qu’on peut trouver dans les champs de blé autour. Une fois qu’on a fini la cabane, on traîne dedans, on essaye de l’améliorer tous les jours en trouvant d’autres trucs ! Le plus souvent, les filles décorent l’extérieur et l’intérieur, pendant que nous, on solidifie tout. J’aime bien faire des cabanes parce que c’est mon coin à moi, et notre repère entre potes. Quand on va à notre cabane, c’est notre endroit rien qu’à nous.

Selon Patrice Huerre, chef de service du 4e secteur de psychiatrie infanto-juvénile des Hauts-de-Seine, dans toutes les espèces animales, il est possible de relever, parmi les priorités pour survivre et assurer la reproduction de l’espèce, combien la confection de l’abri est première. Du nid des oiseaux, des écureuils ou des lémuriens malgaches aux tanières, gîtes et autres terriers, leur fabrication fait partie des apprentissages de base transmis par les parents à leurs petits. Ils en garantissent l’autonomie future.

Höhle bauen für Kinder und Erwachsene – DIY Projekte mit Decken und Bettlaken

La pensée critique

Une partie importante dans la construction d’une cabane est la pensée critique. Chaque cabane est unique, ce qui signifie que les enfants devront choisir les éléments de leur environnement qui les aideront à construire une cabane. Cela demande de la réflexion, de la créativité, des essais et aussi des erreurs. Construire une cabane peut souvent bien plus s’apparenter à de la science plus qu’à de l’imagination, car cette construction oblige les enfants à formuler une hypothèse et à tester leurs idées encore et encore jusqu’à ce qu’ils obtiennent un résultat satisfaisant.

Jouer, et le moi émergent

Les opportunités de solitude dans l’enfance sont importantes pour le développement de l’estime de soi. C’est une occasion pour l’enfant de faire une pause, de se poser et de réfléchir dans une vie souvent occupée et remplie de stress, une occasion de découvrir et maintenir ses propres limites qui sont la clé des interactions sociales actuelles et futures. Cette « forteresse de soi » est essentielle à l’enfant pour qu’il apprenne à s’écouter intérieurement, et ainsi développer ce qu’il est vraiment au fond de lui.

Les cabanes en pleine nature sont également nécessaires afin d’aider les enfants à contrer ce que certains chercheurs appellent les « troubles déficitaires de nature ».

>> À lire : Avez-vous déjà entendu parler du déficit de nature ?

Les cabanes à l’école

De nombreuses écoles organisent des journées spéciales, souvent à l’approche des vacances ou en fin d’année scolaire, pour construire des cabanes. Une journée où les enfants devront coopérer pour créer une cabane commune, ou au contraire, plusieurs cabanes en petits groupes.

Connaissez-vous l’approche STIM ? L’approche STIM (STEM en anglais) propose un apprentissage actif qui va développer la curiosité intellectuelle puisque l’enfant va réaliser lui-même des expériences. Construire une cabane est un des meilleurs moyens pour aborder cette approche et y initier les enfants : bien qu’ils s’amusent, ils découvriront également des notions autour de la science, de la technologie, de l’ingénierie et des mathématiques. Toutes les cabanes commencent avec ces compétences essentielles !

>> À lire : Sciences & tech, une approche stim-ulante

Les cabanes à la maison

En tant que parent, vous pouvez encourager la construction d’une cabane dans votre maison : conseillez à vos enfants d’utiliser des feuilles pour le toit, qui seront plus légères que les couvertures par exemple, une couette au sol pour une cabane toute douillette, un parapluie pour construire une cabane rapidement avec une grande couverture au-dessus… Il y a mille et une façon de construire une cabane !

Höhle bauen für Kinder und Erwachsene – DIY Projekte mit Decken und Bettlaken

Que mettre dans sa cabane ?

Après avoir construit sa cabane, quoi mettre à l’intérieur ? Une seule chose : son imagination. Laissez votre enfant apporter toute sa créativité dans sa cabane. Peut-être qu’il s’agit d’une cabane perdue sur une île au milieu d’animaux sauvages, ou l’intérieur d’une navette spatiale en route vers une autre galaxie ? Vous pouvez mettre à sa disposition une lampe de poche, et votre enfant pourra y emmener des livres, ses animaux en peluche ou encore ses jouets préférés pour s’y cacher à l’intérieur. Maintenant, écoutez et restez discret… Cette cabane est plus qu’une simple cabane : c’est la vie de votre enfant quand il joue.

Höhle bauen für Kinder und Erwachsene – DIY Projekte mit Decken und Bettlaken

Des idées de cabanes

Nous sommes allés chercher les idées de nos Instagrameuses préférées pour vous proposer des cabanes, toutes différentes, cumulant mille et une idées !

Non, vous n’êtes pas chez des #touaregs mais bien en Normandie😍. Ce soir la maison du #bonheur, elle était là. Pas plus grande que 2m carrés, construite de bouts de tissus et de ficelles. Des coussins, un miroir, quelques décorations, un carillon chargé d’amour, un lit (une banquette serait plus juste à en juger son utilité 😅), et 2 boîtes, si symboliques. C’est tout (enfin initialement, parce-qu’après, c’était l’heure de la crémaillère 😎). • Sous vos yeux : le coin au calme de Souleyman (j’ai bien peiné, croyez-moi 🙈). Un espace à lui, rien qu’à lui. Pour se retrouver. Pour s’apaiser. Prier. Méditer. • Nos enfants sont de vraies éponges, l’environnement est une source importante de stimuli qui ne leur est pas toujours facile de gérer (pour nous non plus)… entraînant quelques fois de grosses tempêtes et débordements émotionnels. • Pour tenter d’accompagner toujours au mieux Souleyman, il m’a semblé bénéfique de lui aménager un petit lieu où il pourrait mieux comprendre ses émotions, les accueillir, regarder les expressions de son visage. (ou tout simplement faire des goûters imaginaires ^^). • 2 boîtes y ont une place centrale. La grande, dédiée aux émotions, dans laquelle j’ai glissé quelques « outils » : un jeu sur ce thème, une grenouille en bois qui croasse, une balle à malaxer, des bouteilles sensorielles de retour au calme, des livres autour des émotions (je les présente tout vite), un album rempli de photos… et un petit ballon, déposé par Souleyman ^^. Dans la petite, des objets et trésors de la nature, chargés de souvenirs, qui donnent du baume au coeur. J’ai tenté d’en faire un lieu doux, à son image. • Vous avez peut être remarqué le célèbre coussin de la colère ?Je vous en reparlerai, il doit être – à mon avis- utilisé avec précaution. Il manque également un élément indispensable que je suis en train de fabriquer.J’espère le finir avant la rentrée de septembre 😂. Cela peut vous intéresser 😉 • Ce soir, Souleyman m’a invité dans son cocon. Pour lire un merveilleux livre. On a ensuite écouté le silence. Ensemble. Lui allongé (moi contorsionnée😂). On a rigolé. Avec les yeux. En se tenant la main. On était si bien dans son #havredepaix 🙏🏽💓

Une publication partagée par Lauriane Genay (@lauriane0.0) le

Les solutions Hop’Toys

Construire une cabane pour enfant

Cabane espace blanc : Ces cabanes permettent de créer des environnements blancs pour projeter des images sur leurs murs, mettre au sol des balles phosphorescentes ou encore y glisser des coussins pour créer un refuge.

Construction pailles 230 pièces : Fabriquez des maisons, des châteaux et tout autre objet sorti de votre imagination avec ces pailles colorées et très solides et d’ingénieux connecteurs. La flexibilité des pailles permet de créer des formes simples ou des structures complexes multidimensionnelles.

La construction de cabane est une des activités favorites des enfants, de nombreux guides pour réaliser des cabanes existent, mais attention : ceux-ci ne favorisent pas autant la créativité. Ceux accompagné d’instruction, quant à eux, ne favoriseront pas autant la résolution de problème d’une cabane faite maison. Et vous, avez-vous construit des cabanes récemment avec vos enfants ? N’hésitez pas à nous partager vos photos sur les réseaux avec le hashtag #hoptoys 


Vous aussi, épinglez vos articles préférés sur Pinterest :


Sources :
Patrice Huerre, L’enfant et les cabanes. Enfance & Psy 2006/4, n°33. Cairn.info

Jaclyn Stewart, The Importance of Allowing Toddlers to Build Forts. Baby Med.com 
Morgan Leichter-Saxby, Children’s Places of Secrecy and Play: A Playworker’s Guide to Dens and Forts. Islington Play Association
islingtonplay.org.uk

Caroline est content manager chez Hop'Toys. Sur ce blog, elle assure la rédaction d'article et traite des sujets d'actualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Taper la réponse pour valider votre commentaire * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.